Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Imlyiahn-Esprit[ A finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   Mar 2 Sep - 2:16



I- Identité


  • Nom: De Chanjollet
  • Prénom: Catherine
  • Surnom: Imlyiahn qui signifie la Pécheresse

  • Age: 21 ans
  • Temps écoulé depuis le décès: 223 ans
  • Date de naissance: Oublié

  • Camp: maléfique
  • Origine : Oublié
  • Lieu hanté : La falaise
  • But à accomplir : Retrouver ma fille"Révérie", tuer la Mère supérieur qui la marquer, ainsi que la sœur Joséphine qui lui qui a pris sa fille.

  • Race: Esprit
  • Relations: Ma famille que puis je dire sur eux, ma mère est morte assassinée, mon demi-frère est mort dans un accident, mon père a été emporté par la maladie, je n'ai pas revu mon frère jumeaux, Narcisse depuis mes 15 ans, je n'avais ni frères, ni tantes, ni oncles, ni cousins, ni cousines, i marie…ma fille ma été enlevé, elle dois être morte a leur actuelle, Bref : En gros je n'est que mon frère
  • Sexualité: : Bisexuelle
  • Profession: Difficille de répondre
  • Maître/apprenti de:

  • Animal familier:

  • Passions/loisirs:

  • Phobies/cauchemard: Son pire cauchemar, que son frère Narcisse (Lucifer) ne l’aime plus

  • Rêve/ambition:

  • Manies :
Aime se faire dominer dans ses acte sexuel, très masochiste, tuer des jeunes filles par plaisir de les voirent souffrir.



[size=18]
II- Profil physique


  • Physique: Imlyiahn dis Catherine aborde un physique gracieux , elle porte maintenant sur sa joue gauche la marque du péché commis avec son amour Interdit avec Narcisse (Lucifer) son frère jumeau, une marque indélébile qui lui a été imposer par le Mère Superieur du couvent mais passons sur cette épisode qui vous sera compter dans mon histoire… Imlyiahn est albinos comme son frère, elle a des cheveux blancs caractéristiques de la neige. Ses cheveux si clairs et brillants, aussi doux et soyeux que l’étoffe la plus précieuse, et la plus pure, ces cheveux très longue lui arrivent à la hauteur des hanches et part en un dégradé blanc joliment découpé. Quelques mèches rebelles viennent se positionner sur son front et ses joues. Sa peau blanche, teint pâle, presque laiteux, où saillent parfois de petits filets bleutés qui montre ses veines, elle a tout comme son frère le sang noble se qui fait la bleuté de son sang. Son visage est fin aux traits précis et doux, un ange de pureté ne serait en aucunement son égale par sa beauté. Ses yeux, d’un rouge orangé éclatant que certains comparent aux flammes des enfers ne se font pas cacher par ces magnifiques prunelles. Où qu’elle passe, Imlyiahn sent sur elle peser le regard de l’envie, la jalousie voire haineux, des autre femme se qui ne la déplais pas pour autant tendis que les hommes, le désirs de la posséder. Sa poitrine voluptueuses, généreuse avec un corps aux formes plantureuses, rende fous n’importe qu’elle homme. Elle possède aussi la taille fine et svelte, les membres filiformes qui la caractérisent et surtout, cette bouche rouge sang et charnue, qui séduisent rapidement ses interlocuteurs ou ses interlocutrices. Une bouche délicieuse, telle deux pétales de rose échoués sur son visage de poupée humaine. S’il est une chose qui peut retenir l’attention chez elle, ce sont bien ces deux lèvres délicates et féroces, masquant avec voluptés deux rangés de dents semblables à des perles immaculées. De même que son front est orné d’un diadème, serti de la même pierre pourpre que la lame de poignard qu’elle gardait sur elle encore vivante. Elle porte une robes de prêtresse, blanches, sa robes se portent sans manches aucune bretelles aucunes, le haut est une ressemble a un des corset dont sa poitrine est serrée par la soie ou le satin, retenu entre les deux seins par une pierre de rubis, aussi rouge que ses yeux. Une grande ceinture brodée vient retenir sa taille svelte pour terminer jusqu’aux chevilles par un long jupon flou et léger presque transparent.

  • Signe(s) particulier(s):
: Une marque sur sa joue gauche, la marque du péché (l’inceste)

III- Profil psychologique


  • Caractère:
Imlyiahn, très bien si vous le prenez comme ça... Catherine est une jeune femme douce, pure et fragile, et serviable, elle n’aime qu’elle et sa moitié son frère Narcisse pour qui elle éprouve un amour malsain et sans limite indéfinissable et impossible mais depuis quelle a quitté son chère amour elle a beaucoup changer. Elle est masochiste, Catherine aime souffrir, avoir mal surtout dans ses actes sexuels. Elle est totalement soumisse a narcisse pour qui elle ferais n’importe quoi !!! Elle aime qu’il lui fasse mal mais ne supporterais pas de le perdre et qu’il ne l’aime plus. On peut rapidement se rendre compte de sa schizophrénie partielle, elle peu être gentille mais souvent elle devient arrogante froide, introvertie, séductrice, que cela soit un homme ou une femme elle ne fait aucune différence pour elle les deux peuvent être séduit. Elle aime séduire les autre homme et les pousser a commettre des acte irréparable pour elle, cela peu très bien être le viol, le meurtre, Sa fourberie n'a pas d'égale le sang, est son art , la mort , son terrain de jeu. Séduire un autre homme pourrais mettre sûrement en colère Narcisse si il la voyais et se qui pourrais s’avérer qu’il se mette dans une colère noir et destructeur et la punisse se qu’elle adorais et apprécierais sans retenue. Mais ou est tu donc mon chère frère tant aimer, est tu toujours chez nous, est tu toujours vivant, m’attend tu toujours, je t’aime tant…J’aimerais tant te voir et te dire que nous avons u une fille, aussi belle que moi et aussi forte que toi. Elle est rusée, malicieuse et manipulatrice et déploie tous les moyens dont elle dispose pour parvenir à ses fins. Elle est déterminée, peut se montrer obstinée, mais elle ne se détourne pas des objectifs qui lui tiennent à coeur. Ainsi, c'est une personne unique qui arrive à l'amadouer, la soumettre plus bas que terre, mais inutile que je vous dise qui sais vous le savez déjà, elle a toujours été élevée dans la haine et l'hypocrisie et en a été imprégnée par sa mère qu’elle aimais plus que tous.. Elle est sadique, son sourire en coin, vous donne des frisson dans le dos, En possédant un humain et lorsqu’elle le fais passer le couteau sur la gorge de sa victime, le geste est précis, mais il est aussi très lent, elle peut ainsi admirer son oeuvre, voir son "patient" se vider de son souffle, et agoniser sous la douleur. Elle image fort bien a chacune des victimes que c’est se prêtre qu’elle haie tant.
Son comportement est très paradoxale, mais cela ne fait il pas partie du comportement idéal pour un schizophrène? Le double jeu, un jeu de tact et de soumission, sa Fourberie et sournoiserie sont les grandes lignes de se métier d’esprit vengeur.


Dernière édition par Imlyiahn le Mar 2 Sep - 3:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   Mar 2 Sep - 2:35

IV- Histoire



  • Passé :
Comme vous le savez mon père était un Marquis très riche et très connu…Sa première femme décéda et ces ainsi qu’après la mort de sa femme qu’il pris ma chère mère comme seconde épouse qui était de sang noble. Elle était calme, douce et belle. Elle n’avait que quinze ans mais elle avait toute de même une ferme autorité. C’est d’elle que mon frère et moi nous tenons son albinisme qui la rendait si pur. Des cheveux blanc comme la neige, un peu blanche et des lèvres rouge mais je ne vais pas m’étendre dur le sujet car vous l’avez sûrement déjà pu le lire dans l’histoire que vous compter mon chère amour. Mon père cette être détestable, méchant abusa de ma mère après un farouche dispute et c’est ainsi que mon frère et moi naquis.
Notre mère ayant pour notre père une haine féroce nous imprégnait de cette haine chaque jour de plus en plus en nous racontant des histoires ou a chaque fois le père était un homme violent, méchant, as telle point que nous ne pouvions rester près de lui, pour moi il était l’ogre qui me faisait peur et je ne pouvais m’empêcher de pleurer.
A nos six ans, notre vie commençait à basculer lorsque nous fîmes la connaissance de notre demi-frère Arthur, un garçon gentille et plein de compréhension il avais quatre ans de plus que nous. Sa mère Violette avait pour notre mère une haine féroce et pendant les deux années qui s’écroulaient Arthur, Narcisse et moi nous entendions très bien. C’est alors qu’arrivait se jour, se jour ou Narcisse et moi étions entrer dans la chambre de notre mère qui d’habitude se levais très tôt.
« -Narcisse…Mère dort toujours. »
Narcisse avait baisser l’étoffe et lorsque je vis tout se sang, je fus pris de vertige et m’effondrais inconsciente sur le sol froid. Depuis la mort de notre chère mère, notre père se remariait avec Violette qui fit d’elle notre belle-mère, je ne cessais de pleurer chaque larme de mon corps tandis que Narcisse restait mûrit dans un silence de plombs. Le seul qui me consolait était Arthur qui était si gentille avec moi. Il restais des long heure a me parler et me réconforté. Ou quelque fois il restais simplement la assis près de moi et me tenir la main. Cela faisait déjà deux ans que Narcisse ne disait pas grand mot et cela me blessait énormément. Un matin je sorti du château pour faire une balade, en me dirigeant vers les écuries je rencontrais Arthur qui s’exerçait à l’épée. Il me souriait comme toujours et je m’avançais vers lui.
« -Tu veux essayer me dit-il ? »
« -Les fille ne pas le droit dis-je très timidement. »
Il se plaçait juste derrière moi me pris la main si délicatement et mis le fleuret dans ma main.
« -Ce sera notre secret me dit-il ! »
Il me fis faire des mouvements amusant se qui me plaisais assez. Je trouvais que c’était un jeu vraiment amusant. Le soir venu qu’elle fut ma joie d’entendre enfin à nouveau parler Narcisse normale que des larmes ne pouvaient plus s’arrêter de couler. Narcisse était enfin revenu comme avant, mon chère frère que j’aimais tant. Après cela je passais le plus claire de mon temps a apprendre de la broderie, les bonne manière et étudier dans ma chambre et en secret je partais rejoindre Arthur chaque jours auquel j’appréciais la compagnie et qui m’apprenait l’escrime. Avant de le quitter, je lui donnais toujours un baisser sur la joue qui le fessait rougir comme une tomate, et cela me faisait toujours énormément rire
Le destin viens a nouveau perturbée le cour de notre vie en Arthur, il mourut un terrible accident de cheval, en l’apprenant une grande tristesse envahis mon cœur. Je le pleurais tant j’étais malheureuse. Narcisse, après la mort de Arthur devenait de plus en plus méchant et distant en vers moi à chaque fois que nous étions ensemble et cela me peinait énormément. Puis s’en suivit la mort de la mère d’Arthur qui je vous passerais bien volontiers les détails car vous le savez déjà ce qui lui est arrivé. Notre horrible père se remaria avec une jeune fille douce qui était adorable, elle jouais souvent avec moi et me parlais beaucoup mais peu de son passé. A à sa mort se fut un moment difficile pour moi et la solitude commençais a me gagner que je commençais a suivre Narcisse un peu partout il allais. Je ne voulais plus le quitter et qu’il disparaisse a son tour comme chaque personne de notre entourage. Quelque fois lorsque Narcisse ne voulait pas me voir, et bien je quittais le château pour me rendre seul dans la foret et c’est ainsi que je vis quelque chose qui changeais ma vie peu être en mal.
Un couple était dans une petite clairière caché pas très loin, un jeune homme au cheveu brin mi-long à l’allure baraquer, accompagner d’une jeune fille aux cheveux noirs d’eben. Je restais caché derrière un arbre et l’ai observais, en une seconde ils commencèrent à se disputer et l’homme frappa très violemment la jeune fille au visage qui tombait au sol. Le jeune homme l’agrippait à la gorge et commençais à l’étrangler tous en lui enlevant ses vêtements. On aurait pu pensée qui la tuais mais elle riait et il la violait tous en lui faisant mal. Cela aurait du me traumatiser, une jeune fille comme moi, une fille si pure et douce mais au contraire j’aimais ce que je voyais cela me donnais des frissons. C’est à ce moment naquis en moi un drôle de sentiment, un sentiment d’envie…Une envie de ressentir la même chose que cette jeune fille. Alors je revenais régulièrement les regardés, c’était comme une drogue dont je ne pouvais m’en passer, une drogue douce…la jeune fille était toujours pareille la seul chose qui changeais était l’homme avec qui elle faisais toute ses choses. On la frappait, l’attachait et elle semblait aimer cela. Tous comme moi. Vous l’avez donc compris que c’est ainsi qu’est naquit mon masochisme.
Ce pendant, je remarquais le changement de comportement de Narcisse et il commençait à me faire de plus en plus peur, j’aimais qu’il soit méchant avec moi, mais je ne pouvais supporter son indifférence, ni que son amour en soit plus pareil. Ce que je lui fis part bien évidement un jour ou nous étions dans ma petite chambre. Ce jours fût un moment agréable mais a la fois détestable car je vous passe les détaille ou il me viola de la façon la plus brutale qui soit… Oh vous vouliez les détails hé bien aller lire la fiche de mon frère xd.
Apres qu’il mais violé, à mon réveille, Je sentais toujours en moi cette douleur et les larmes chaude coulaient sur mes joues encore froide et je sentais encore cette sensation de Narcisse sur mon petit corps. En me levant du fauteuil, j’enlevais ma culotte souiller par mon sang que je serais dans ma petite main puis la jetais dans le feu. Je restais enfermé dans ma chambre toute la journée et ne me présentais pas au dînez prétextais une migraine. Je me sentais comme prise au piège et comme si ma place ne devait pas être dans cette chambre mais près de lui. Près de mon Narcisse. Alors un peu plus tard je fini par traverser le couloir dans ma petite nuisette rose et entrais dans sa chambre et en m’allongeant près de lui. Lorsqu’il prononça mon prénom je sursautais et lui dis simplement que j’étais désoler… Pourquoi étais-je désoler…Etais-je désoler qu’il mais violer non, j’étais simplement désoler d’avoir perdu connaissance !!!J’étais prête et dévouer a mon chère frère car je l’aimais plus sue tout, j’étais a son service. Je passa la nuit dans sa chambre et m’éclipsais à l’aube sans que personne ne le remarque. Le matin suivant, je l’entraînais à cet endroit où je venais souvent observer cette jeune fille. Un endroit loin des regards et à l’abri. Et C’est ainsi que je commençais à enlever les vêtements pour qu’il me fasse l’amour encore tous en me faisant toute ses chose que j’aimais. Toute cette violence. Nous avions tous les deux une relation fort agréable et secrète jusqu'à nos quinze ans lorsque nous fûmes découvert dans le même lit par la dernière épouse de notre père.
« -Oh mon dieu dit cette mégère outrée par notre comportement. »
Elle allait immédiatement voir le marquis qui fout de rage et de honte entrait dans la chambre m’agrippait et me giflait tous en me regardant d’un regard dégoûté. Le lendemain mes bagages étaient près et il m’envoyait dans un couvent et Narcisse dans un monastère. Je ne revis plus jamais Narcisse depuis ce jour.
******

Mon arrivé au couvent était une des choses que je regrette le plus. J’étais triste et abattu, je ne sortais plus, dans ce couvent il voulais faire de moi une de ses nones a l’image de dieux. Un vrai cauchemar. Comment pouvait t-il penser qu’une femme aussi belle, parfaite pure et à la fois corrompu pouvais devenir un servante de dieux. Non c’était hors de question. Je me rebellais constamment et désobéissais. D’après le Marquis, Ils avaient pour ordre de me maté comme il disait. Les deux mois qui suivirent mon éloignement de Narcisse j’appris avec étonnement que j’étais enceinte, enceinte de mon frère jumeau, un enfant née dans le péché de l’inceste une pure aberration. Mais pour moi c’était la joie et le bonheur qui envahissait mon cœur. A la seul pensée d’avoir en moi le fruit de la personne que j’aimais et chérissait le plus au monde. Pendant les sept mois qui suivirent ils m’enfermèrent dans une chambre que trouvais lugubre, je sortais prendre l’air mais sous étroite surveillance de la soeur Joséphine. Elle avait toujours cette air hypocrite lorsqu’elle me regardait.
Je me trouvais dans ma chambre et je commençais à hurler de douleur. La sœur supérieur arrivais en courant. Elle me conduisit à l’infirmerie et m’allongeais sur la table d’auscultation.
« -Apporter de l’eau chaude et des serviettes propres hurlaient la Sœur Supérieur. »
Les jambes écartées, je poussais comme elle me le disait. Ce moment fut pour moi interminable. Jusqu’a que j’entendis les pleurent de mon bébé. En ouvrant les yeux, je vis la plus belle chose qu’il m’était donné de voir, ma magnifique petite fille avec ses petite boucle blonde, Je la nommais « Révérie ». Mais à peine l’avais-je dans les bras que la mère supérieure me l’enlevait de force.
« -Mon bébé…Rendez moi mon bébé… »
Je hurlais de désespoir et la petite pleurait comme si elle savait. Sœur Joséphine partis avec mon bébé tendit que La mère supérieure m’attachais les poignets et les chevilles.
« -Tu as déshonoré ta famille. Et pour cela tu dois être marquer du sceau du Péché. »
Je me débattais, hurlais de me rendre mon bébé et c’est au fer rouge qu’elle marqua mon visage du sceau de la pécheresse. Vous voyez c’est cette marque qu’il y a désormais sur ma joue gauche.
****

Trois années c’étaient écouler depuis qu’elle m’avait pris ma fille, ma haine devenait de plus en plus grande et naissait en moi cette envie de meurtre, cette autre personnalité qui je dois dire ne me déplaisait pas du tous. J’appris l’exorcisme avec un des prêtres perfide en le séduisant simplement. Les hommes sont tellement crédules. Mais je dois vous avouez que le soir venu, je m’introduisais dans la chambre de certaine filles et la que commençais les expériences sexuelle entre fille. Je fini par quitté le couvent en y mettant le feu. C’était tellement agréable de voir cette battisse brûler. Je n’avais qu’une seul envie retrouver la ma fille, "Révérie" et Narcisse. Avant de quitter le couvent j’avais récupéré un papier ou il était écrit que ma fille se trouvait dans une bourgade nommé Saint-Thomas. Je voulais tant le voir mon chère Narcisse, mon chère frère mais je ne pu le retrouvé. Je trouvais enfin cette endroit : Saint-Thomas, un ville peuplée d'esprits et de fantômes et de créatures en tous genres. Je cherchais tant bien que mal la trace de « Révérie » mais ce fût en vain.
C’est dans l’année de mes 21ans que je rencontrais ce jeune homme beau et gentille il me fessait pensées un peu à Arthur notre défunt frère il était marié et nu point de peine a le séduire. Il faisait tous ce que je lui demandais il semblait ensorceler. C’est ce soir la que je me trouvais chez lui en sa compagnie, nous fessions l’amour et je m’adonnais à mes petits jeu de sadisme. Sa femme rentrait plutôt que prévu et nous surprenaient, c’est exactement ce que je voulais.
« -Tue la pour moi lui murmurais alors »
« -Et je serais à toi »
Il s’exécutait et tuait sa femme en l’égorgeant. Cela était jouissif de voir tous se sang couler il ne me fallut très longtemps pour le tuer à son tour avec le même poignard qu’il avait utilisé sur sa femme. Mon rire résonnait dans la maison et je m’enfuis en direction des falaises. C’est à cette instant que mon cœur se déchirais, vous demandez sans doute pour qu’elle raison. Eh c’est parce que les jumeaux on un lien invisible et indéfinissable ils ressentent touts se que l’autre ressent. Et au moment même ou mon frère mis fin à ses jours, je le sentis au plus profond, de moi. Je sentais comme si je venais de perdre ma moitié…Pour quoi continuer a vivre alors, je ne ressentais plus rien, plus d’envie, plus de passion, je m’avançais du bord de la falaise et sautais dans le vide. C’est ainsi que je mourus quel eu minute à près mon amour.
« - Une fille si belle, si pure »
« -Mais à la fois corrompu, tant de haine. »
J’ouvris les yeux pour apercevoir deux esprits pencher sur moi. Où étais-je ? J’étais apparue sous ma forme spirituelle, totalement invisible. Je flottais dans l’air, ma robe blanche et mon petit corset. Ainsi donc j’étais bien morte. Mon corps ne fut pas retrouvé. Et je commençais donc mon errance un peu partout. Malgré mon état d’esprit je ne pu retrouver ni mon frère ni ma fille et encore moins la mère supérieure qui avais quitté le couvent. Je commençais à développer mes dons d’esprit comme vous le savez bien pendant les premières années, Et les villageois me surnommaient Imlyiahn qui signifiait « la Pécheresse » pour ne dire « la dame blanche ».Je commençais a m’adonner aux possessions pouvant ainsi faire faire à mes victimes des actes qui je qualifierais d'amusant mais pour vous cela serait plus horrible. Commettre des meurtres sanguinaire...une fois je pris possession d’une femme que je fis tuer ses deux enfants en les dépeucelant comme des animaux puis je la fis les donnés à manger à son marie…Après le repas, dans la couche, j’égorgeais le mari et quittais son corps si fragile et la laisse pour folle. Pourtant je restais toujours seul même morte ma solitude était toujours présente. Je ne parlais pas autre fantôme que je rencontrais et restais toujours aussi froide et distante.
Ma vie de morte était si ennuyeuse…J’espère revoir mon chère aimée un prochain.



V- Capacités




  • Pouvoir(s) magiques : Ceux des Esprits

  • Règlement: Lu et approuvé
  • Autres :
C'est par Hakyu que j'ai découvert ce forum qui m'a l'air bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   Mar 2 Sep - 2:45

Je dis wow pour cette présentation!! Chapeau.. *s'enfuit devant trop de talent meilleur que le sien*
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   Mar 2 Sep - 11:15

Seul le staff peut poster dans les fiches, les MP sont là pour ça!


Bienvenue à toi ^^

C'est une fiche bien sympathique que nous avons là <3
Ca fait plaisir de voir de bons RPGistes ^o^

Malgré quelques petites fautes d'orthographe facilement évitables, tout est parfait.

Je n'attends que l'accord de Lucifer pour te valider!
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   Mer 3 Sep - 20:56

VALIDE!!!
Bienvenue, petite soeur ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imlyiahn-Esprit[ A finir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Imlyiahn-Esprit[ A finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Archives :: † Fiches archivées -