Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Edward Delarochelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Edward Delarochelle   Mar 9 Sep - 2:56

  • Thème:


I- Identité


  • Nom: Delarochelle
  • Prénom: Edward
  • Surnom: Ed ou la mort

  • Age: 20 ans
  • Date de naissance: au mois de Décembre

  • Camp: Il est dans le camp qui paie le plus
  • Origine : Dans un grand manoir près du village de St-Thomas

  • Race: Humain
  • Relations: Il avait une mère qui s'appelait Mary, son père, lui, se prénomait William... Un être immonde. Mais dans toute cette famille, la plus belle relation qu'il eut, fut avec sa soeur jumelle, Élisabeth.

  • Profession: Maître exorciste, lorsqu'Élisabeth fut tuée, il devint exorciste dans l'Espoir de la revoir un jour...
  • Maître/apprenti de: personne, c'est un exorciste indépendant

  • Animal familier: Aucun, sinon son fidèle destrier qui l'accompagne dans les rue de St-Thomas.


II- Apparence physique


  • Physique:Edward est plutôt grand. Environ 1 mètres 90. Son corps est musclé et il le garde très en forme. Son métier d’exorciste lui oblige, tout simplement. Ce beau corps porte une tête plutôt angélique, malgré ses airs de démons. Sa peau pâle encadre parfaitement ses yeux d’un bleu pâle iridescent. Ses cheveux, eux, sont tire doucement sur le blanc, comme ceux de sa douce sœur. Il aime beaucoup porté des vêtements ample qui mettent en valeur la faux qu’il traîne avec lui. C’est son fardeau et c’Est ainsi que le peuple peuvent facilement le reconnaître. Parlant de la faux, les mains qui la tienne sont fines et étrangement parfaite. Au bout de quelques doigts ont peu retrouvé des bagues aux significations quelconques ainsi que plusieurs bracelets saints. On voit rarement sans sa long cape de soie noir, mais lorsqu’il l’enlève, il ressemble à un exorciste plus banal. Les vêtements en dessous son simple et s’ajuste parfaitement à sa silhouette suave. D’aspect général, Edward est un homme séduisant, mais son regard triste gâche un peu de tout ce charme.

  • Signe(s) particulier(s): Aucun… Sauf une petite croix dans le dos pour éviter les possession.


III- Profil psychologique


  • Caractère: Côté psychologique, Edward est un homme charmant éternellement triste. Ses yeux n’affichent pas d’autre émotions depuis la disparition éternelle. La vie n’a plus de goût sans elle… et même s’il doit se faire une nouvelle vie, Élisabeth en reste le centre. Il prend plaisir dans son travail, mais il ne goûte plus la même joie de vivre qu’avant. Lorsqu’il LA reverra, son âme redeviendra normal… Étrangement, Edward est un personnage plutôt sadique, il aime le sang et les vengeance cruelle, mais lorsqu’il est tout près de sa douce moitié, cette cruauté s’envole pour laissé place à un amant tendre et un gentleman extraordinaire. Disons donc que sa personnalité est extrêmement dé balancer. Mais il n’est pas mauvais pour autant! Au fond, il ne suit que sa nature… Son côté démoniaque qui sera toujours ainsi. Il ne pourra rien y changer. Mais il se force tout de même à aider les gens en mémoire de sa dulcinée et en espérant ne pas lui faire peur encore une fois… C’est un homme troublé qui, en fait, n’a pas vraiment trouvé sa réel personnalité à cause de l’Assassinat cruel et gratuit de sa chère et tendre Élisabeth…
  • Passions/loisirs: Sa Passion est Élisabeth et son métier d’exorciste le pousse activement à la rechercher dans le monde de l’invisible.

  • Phobies/cauchemard: Ne jamais retrouvé sa soeur jumelle, ce serai la pire des choses pour lui, puisque sa vie tourne maintenant autour de ça
  • Rêve/ambition: Revoir sa soeur et trouvé un moyen de pouvoir la serrer à nouveau dans ses bras. Sinon, vive une belle vie.



[size=18]
IV- Histoire


  • Passé : Edward et Élisabeth sont nés d'un père sadique et sans pitié. Disons que de ce côté la nature n'a pas été très juste avec les deux bambins. Heureusement que sa mère était une ange à côté de son père. Mary qu'elle s'appelait... Sans elle, Élisabeth aurait été tué et jamais il n'aurait connu la Passion.

    Ce fut un jour froid de décembre, l'un des plus froid de l'année. Mary accoucha d'un petit garçon et d'une fille. Lorsque William, son père, découvrit qu'il était également le père d'une fille, son premier réflexe fut de la tuer. Heureusement, Mary protesta ardemment, ce qui sauva la vie de l'âme sœur d'Edward. Ils signeront un '' pacte ''. Edward serait sous la responsabilité du-dit William, tandis qu'Élisabeth serait totalement sous la tutelle de Mary. Mais, ce serait le père qui se chargerait de choisir un mari pour la petite fille.

    3 ans passèrent et des caractères étranges apparurent chez les deux enfants. Ce fut Mary qui le remarqua, évidemment. Edward était déjà violent à cette âge... tandis qu'Élisabeth était d'un calme angélique. De plus, dès que les jumeaux étaient séparés, Edward devenait plus violent et hurlait encore plus. Coïncidence? La mère des deux babins n'en croyaient pas un mot.

    Quand Edward eut 7 ans, comme sa soeur, le petit garçon remarqua que sa soeur s'éloignait de lui. Son coeur se déchirait car il appréciait beaucoup la présence de sa magnifique petite soeur. Ce fut le jour ou il remarqua ça qu'Edward alla dans les écuries, seul pour la première fois. Il bûcha dans les balles de fois et découvrit le chat familial. Il ne put s'empêcher de le décapiter pour passé sa rage. Il prit goût au sang. Cette odeur métallique l'extasiait... Comme l'odeur d'ange, comme elle en entier... Sa beauté et son charme angélique.

    un an plus tard, pratiquement jour pour jour, Élisabeth s'aperçu du manège de son frère... Edward pensait qu'il était seul... Il sortit donc les cadavre du coin ou il les cachait pour pouvoir jouer avec. Il s'entoura de chats, de rats et de chiens décapités... Puis Élisabeth surgit de nul part... Alors qu'il se croyait totalement seul. Lorsqu''il entendit sa jumelle crié, il hurla son nom avec une immense pointe de surprise:

    -- Élisabeth?!

    Intérieurement, en voyant celle-ci aussi troublé, le jeune garçon se maudit.

    -- Tu...tu ..?
    -- Je?
    -- TU ME FAIS PEUR!!

    Edward s'écroula sur le sol, dans le sang et les cadavres... et pleura comme il n'avait jamais pleuré la pire des douleurs...

    -- Mais... MOI JE T'AIME!

    Les larmes doublèrent, comme la douleur au fond de sa poitrine. C'était comme s'il se dépeçait lui même.. Ce n'était plus pareil qu'avec les animaux.

    Encore une année plus tard, Edward commença à s'inquiéter pour sa soeur. Elle parlait seule... Il ne savait pas trop si c'était parce qu'elle était profondément troublé ou parce qu'elle voyait vraiment d'autre identité... Mais au fond de son âme, Edward la comprenait... Mais chaque fois qu'il voulait aller voir sa soeur pour lui poser des questions, sa mère surgissait au mauvais moment pour l'amener chez le peintre. C'était vrai que sa soeur était d'une beauté éclatante, même Edward ne pouvait le nier...


    Lorsque sa jumelle rentra en pleurant au manoir, Edward ne put s'empêcher de la consoler. Elle était si adorable avec ses yeux pleins d'eau! Il posa donc ses mains sur ses petites épaules et les paroles qu'elle lui dit lui déchira le coeur:

    -- Tu me fais toujours... peur.
    -- Ah..
    -- ...
    -- Tu veux que je te montre mes jouets? ...
    -- ...

    Ainsi, le garçon amena Élisabeth à l'écurie en la tenant par sa main si douce... pour la première fois. Il vit qu'elle hésita à entrer, mais Edward la réconforta tendrement.

    -- Voilà ce sont mes jouets ... mais , je suis tout seul ce n'est pas marrent ... je leur parle tu sais ?
    -- Tu fais peur !
    -- Je sais ... mais , toi aussi , tu parles toute seuls à tes jouets non ?
    -- Comment ... tu

    Edward posa un doigt sur ses lèvres et lui dit avec un regard doux

    -- Je sais tout sur toi , car je suis toi , tu es moi . Je te comprend mieux que personne et toi tu me comprend mieux que personne .

    Lorsque sa soeur se jetta à son coup, Edward resta de glace, trop émue par cette soudaine marque d'Affection. Il enlaça, après quelques minutes d'hésitation, ses hanches avec ses bras. Edward ne put s'empêcher d'ajouter, dans un murmure glacial:

    -- On restera toujours ensemble...

    Ensuite, après quelques minutes, Edward ramena Élisabeth au manoir, sans lâcher sa main...

    Plus tard, lorsqu'Edward apprit que sa soeur partirait pour pensionnat Norman, il se mit à ne plus se détacher de sa soeur... Son père vit ce lien plus que fraternel qui commençait à ce créer... et détesta ça. Lorsque sa jumelle dût partir, Edward pleura une nuit entière, se souvenant du baiser qu'ils s'étaient donné... Comme un fruit défendu extrêmes exquis...

    Pendant ces 4 ans, William éduqua Edward à sa façon... Mais rien à faire, le jeune homme ne voulait absolument rien savoir! Sa raison de vivre était loin de lui, il se laisserait donc presque dépérir en l'attendant... Ce qu'il fit...

    Lorsqu'il apprit le retour de sa soeur, l'adolescent ne tint plus en place. Il comptait les jours, restaient devant la porte du manoir, espérant voir Élisabeth surgir... Son père, qui se dégoûtait de tant d'affection pour la minable choses qu'était sa fille décida de le forcée à faire quelques cours d'équitation. C'est pourquoi il ne fut pas à la porte lorsqu'Elle arriva. Dès qu'il la vit, il se précipita dans ses bras, l'enlaçant comme jamais il ne l'avait enlacée, la serrant contre lui comme s'il retrouvait une partie de lui même trop longtemps disparue.

    Le jour ou Edward apprit que sa soeur se marierait, il ne put s'empêcher de protesté avec violence. Sa soeur était tout pour lui, il ne pouvait se permettre de la voir dans les bras de quelqu'un d'autre.

    Un mois avant l'anniversaire des jumeaux, Florence, le fiancé de sa douce, vint à la maison. Il le détesta immédiatement. Sa galanterie était excessive et jamais, au grand jamais, il ne pourrait aimé Élisabeth autant que lui l'aimait... C'était certain. Cette soirée fut sans doute l'une des pires de sa vie. Florence... Quel être immonde il était! De plus, sa soeur l'évitait pour passé du temps avec ce peintre... Il ne pouvait l'accepté.

    Quelques jours plus tard, Edward kidnappa Élisabeth pour l'amener dans les écuries.

    -- QU'ES QUI TE PREND DE M'EMMENER EN PLEIN MILIEU DE LA NUIT ??!!!
    -- Ce qui me prend ?! Je vois la fille que j'aime dans le lit d'un autre !!
    --Je ne ressent rien pour toi !
    -- Ah ouai !

    Il poussa doucement sa soeur sur la paille et la chevaucha en lui tenant délicatement les mains.

    --Toujours sur de ne rien ressentir pour moi ...
    -- Arr..arrête
    -- Ah non ! j'ai dû me contenir pendant tant d'années , je ne peux plus me contenir plus longtemps.. Tu es si belle!

    Il commença à embrasser la totalité de son corps.. Goûtant à la dentelle interdite de son intimité. Ce miel alléchant... qui l'empêchait de son contenir. Il dût donc remonté, très sérieusement et prononça:

    --Tu veux que j'arrête ?
    --...
    --Tu m'aimes ?

    La voir rougir était si charmant que sa vie devient plus douce soudainement... c'était un oui silencieux... Le plus merveilleux de tout sa vie...

    --Tu veux que j'arrête ?

    Le jeune homme lui retira donc sa robe pour la caresser encore plus loin. Après de gros câlin beaucoup plus intense, Edward s'arrêta.

    -- Vaut mieux qu'on arrête sinon je pourrais plus m'arrêter .

    Le baiser que sa soeur lui donna le fit frissonner dans le plus profond de son intimé à lui.

    -- Qui t'as dit qu'il faut t'arrêter ?

    Alors Edward lui fit l'amour avec tout son corps et tout son âme. Plusieurs fois même... Ses ébats durèrent plusieurs heures et après, le jeune homme ramena sa soeur à sa chambre. Il firent l'amour maintes et maintes fois au grand plaisir des amoureux...

    Le jour fatidique, Edward avait passé la journée dans les écuries. Puis lorsque la jeune couple entra dans le manoir et... ils trouvèrent leur mère... décapité. Mais ce n'était pas aussi amusant que ce l'était avec les animaux autres fois. Son père était plus loin, il dit:

    -- Vous avez une relation répugnante , vous êtes des déchet de l'humanité mais , je peux te pardonner mon fils mais , cette chose à côté de toi , JAMAIS ! Sache Élisabeth que je haïssait ta mère et elle m'a forcé à te garder mais , moi je n'es jamais voulue de toi !

    Ces mots poignardèrent Edward en plein coeur et, il fut soudain habité d'une force meurtrière. Il garda sa soeur dans ses bras pour se contenir... Mais le peintre, qu'il n'Avait pas vu, surgit:

    -- Élisabeth , vous êtes tout pour moi ! Vous étiez comme Aphrodite ! Mes tableaux grâce à vous devenait connue , puis quand on m'as proposé d'être votre mari , j'ai tout de suite acceptée pour être plus près de mon modèle mais , quand je vous vit faire ... ÇA .... avec votre frère ....

    Après ses mots, Edward se sentit soulevé par un homme extrêmement costaud. Il ne put se débattre. Il ferma les yeux, pour ne pas voir le reste de la scène... Mais lorsqu'il entendit un corps tombr sur le sol... Il sut que c'était celui de sa magnifique soeur... Disparut pour l’éternité..

    Après ce meurtre gratuit, Edward entra dans une rage meurtrière et tua son père, le peintre et le gars qui le tenait. Pendant la nuit, il pleura sur le corps d’Élisabeth avant d’aller la jetée dans le lac derrière le manoir.

    Le reste de sa vie se résume à un extrême envie de retrouvé sa sœur. Il devint donc exorciste en espérant un jour retrouvé l’âme de sa sœur. Il fut l’un des plus assidu dans les études et lorsqu’il trouva son arme… Il fut contraint à devenir un exorciste errant. L’église ne voulait pas de lui et de son arme maudite…

    Pendant 5 ans, il erra pour gagner son pain… Il vit toujours dans le manoir familial, même s’il regorge de mauvais souvenir…
    ( désolé de couper si court, mais je suis tanné, ça fait 2 heures que j’écris l’histoire xD )



V- Capacités



  • Méthodes de combat / arme: Son arme d'exorciste se prénomme Elizange, en souvenir de sa soeur défunte. Son arme est en fait une faux haute et noir comme la nuit. Elle représente la mort et le temps depuis qu'il a perdu sa douce moitié. Avec cette faux, il est très souvent confondu avec le shinigami, c'est pour ça qu'Edward n'a pas le choix d'agir de nuit, afin de ne pas être remarqué. Lorsqu'il exorciste, une croix brillante apparaît sur la lame et fascine tant l'esprit que ce dernier sort du corps de sa victime. Fatale erreur car, dès que l'âme damnée s'extirpe du corps, la lumière l'engloutit et réduit l'esprit à néant.

  • Règlement: Lu et approuvé

Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Edward Delarochelle   Mar 9 Sep - 19:43

Re-bienvenue :3

Et un troisième Edward, un xD
Kine Aqua saylemal u__u

Sinon tout est parfait, fiche validée ^^
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
 

Edward Delarochelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Archives :: † Fiches archivées -