Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Florentin des Romances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Florentin Des Romances
Noble déchu

avatar

Nombre de messages : 80
Camp : Criminel

Conjoint : La Rancune


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Je vole comme un aigle royal *.*

MessageSujet: Florentin des Romances   Sam 11 Avr - 19:47



I- Identité


  • Nom : Des Romances
  • Prénom : Florentin Alexis
  • Surnom : /

  • Age : 23 ans
  • Temps écoulé depuis le décès : Vivant.

  • Camp : Criminel
  • Origine : Abellion
  • Lieu hanté : En quelque sorte Saint Thomas.
  • But à accomplir : Assassiner le Prince.

  • Race : Hybride
  • Relations : Pfuit!

  • Profession : Noble déchu. Monsieur ne travaille pas et vit des restes de la fortunes familiale.
  • Maître/apprenti de : Re pfuit!

  • Animal familier : Aucun


II- Apparence physique



  • Physique :

    « C’est un jeune homme fort, il s’en remettra. »
    Annonça l’un d’une voix grave.

    « Ne pouvez-vous donc pas apaiser sa souffrance ?
    » Demanda l’autre d’une voix aigüe.

    Allongé sur la paille, Florentin fixait le plafond vétuste de son seul œil. Sa prunelle d’un vert éclatant brillait dans l’obscurité, gorgée d’une souffrance ineffable. La douleur l’irradiait même dans son immobilité. Il n’était encore qu’un jeune homme. Dix neuf ans tout au plus. Son corps long et fin, agile et gracieux, était nu. La femme s’approcha de lui et remonta la couverture rêche sur le torse finement ciselée de celui qu’elle avait aimé. La peau de marbre de son ami suintait de sueur et sa poitrine ne cessait de se contracter. Elle se sentit impuissante, tellement impuissante.
    Avec douceur, elle repoussa les mèches écarlates du front du malade. De son chiffon humide, elle retraça les contours de son visage crispé, sa remémorant la beauté et l’insouciance qui les avaient toujours habités. Elle passa le tissu sur son front, son nez fin et droit, puis sur sa joue gauche, sa mâchoire puis remonta sur son menton, pour revenir à ses lèvres. Elle ne se remémorait que trop bien le sourire ironique et moqueur, et la douceur de ses deux lignes roses.
    La jeune femme allait reposer le chiffon lorsque qu’une main ferme empoigna son bras. Il tremblait et avait posé son regard sur elle. La force exercée par sa main la mit mal à l’aise, autant que la haine de son regard.

    « Dis le moi Eleana. Montre-moi la vérité. »

    Elle déglutit difficilement et hocha la tête en baissa les yeux. Elle aida Florentin à se relever et ôta avec douceur les linges qui recouvraient son visage. Il ne gémit pas mais tout son corps se crispait dès qu’elle le touchait. Puis, elle leva un miroir à hauteur de Florentin. Il ne put émettre aucun son face à l’horreur de son propre corps. Envolé sa beauté de jeune premier, envolé. La moitié de son visage était noircie, brûlée, morte. Quand à son bras, sa chair était en lambeau… D’un geste de colère, il envoya le miroir au sol qui se brisa. Il ne voulait de cette image là, il ne voulait pas de cette vie là. Désespéré, il se laissa retomber dans la paille, retenant un hurlement. Non, il ne s'en remettrait pas.

  • Signe(s) particulier(s) :Florentin a le côté droit du visage brûlé de l’arrête du nez jusqu’au cou. Il semblerait que son bras droit ait subi le même sort mais il dissimule ce « handicap » par ses vêtements.


III- Profil psychologique


  • Caractère :

    L’insouciance nobiliaire et l’hédonisme aristocratique ont disparu au fin fond de sa personne. Il les étouffe chaque jour un peu plus, se concentrant sur son seul et unique objectif : La vengeance.
    Florentin était doux, moqueur, juvénile, taquin. Florentin était. Florentin n’est plus.

    On l’a simplement détruit. Il est hanté par son passé, traumatisé par la mort de ses parents et l’incendie de son manoir. Depuis, ses réactions sont assez imprévisibles et il peut passer de la douceur et du calme à une violence inouïe sans raison apparente, pour un simple mot, un simple geste. Lui-même ne se reconnaît plus. La douleur est omniprésente, comme une vieille amie tapie dans son ombre, prête à lui faire perdre la raison à tout moment. On lui a tout arraché par la force et, un homme qui tombe de haut ne se relève jamais totalement quand il n’a plus rien à quoi se raccrocher. Il sombre simplement dans la folie.
    Florentin n’est pas fondamentalement malsain ou machiavélique. Il n’est pas souillé par une envie de sang et de destruction. Sa haine tire sa source dans sa souffrance, dans son besoin de vengeance. Faire payer le crime resté impuni du meurtre de sa famille.

    Du fait de son physique, le jeune homme est habitué à se cacher et à passer inaperçue. Sauvage, la solitude lui est devenue quotidienne et le silence qui l’entoure n’est que rarement brisé. Et puis, lorsque l’on cherche à échapper à la justice, il vaut mieux rester anonyme et ne pas se faire remarquer. La froideur a remplacé l’innocence. Le scepticisme a assassiné l’insouciance. Difficile à cerner, Florentin cache sa personnalité, sa fragilité et ce qu’il est derrière un masque. Les émotions, il a apprit à les brimer. Il ne s’autorise aucun sentiment, aucun attachement avec les autres personnes. Rien qui pourrait mettre quelqu’un d’innocent en danger à cause de lui. En société, il se comportera convenablement, poliment. Les bonnes manières ne s’oublient pas si facilement. Néanmoins, il laissera un gouffre immense entre lui et les autres personnes. Ne jamais être connu est son maître mot.

    Dire qu’il ne souffre pas de cette situation serait un mensonge. La solitude est parfois pesante, le passé insupportable. Chaque meurtre lui donne la nausée et le pousse à se haïr un peu plus malgré la saveur agréable de la vengeance sur ses lèvres. Chaque assassinat ternit un peu plus l’éclat de ses yeux. Mais il se l’est juré, il n’aura de repos qu’à la mort du prince et ce quoi qu’il lui en coûte. Même s’il doit s’y perdre.

  • Passions/loisirs : Le violon.

  • Phobies/cauchemard :Florentin craint le feu comme les chats craignent l'eau.
  • Rêve/ambition : Accomplir sa vengeance puis fuir la ville et mettre son passé derrière lui.

  • Manies : /



IV- Histoire


  • Passé :


Debout, au milieu des murs éventrés, des tentures brûlés, de la cendre et des ruines. Florentin observait son ancienne vie. L’immense sale de réception des Des Romances s’étaient tenu ici autrefois. Un ici qui n’était plus qu’un superbe rien. Le jeune homme ferma les yeux et inspira profondément. Il lui paraissait toujours aussi difficile de revenir ici, mais parfois, il n’avait pas le choix. Cette fois-ci, il s’agissait de sa dernière visite. Et jamais plus il ne remettrait les pieds ici. Ainsi, personne ne pourrait faire le lien entre le maître des lieux et la succession de meurtre qui sévissait depuis trois ans. Une mélodie du passé se faufila dans les airs et envahit alors son esprit. Une mélodie, puis des rires, des conversations mondaines. Et lorsqu’il rouvrit les yeux, Florentin revit la salle pleine d’invités de tout horizon, des nobles, des parvenus, le Prince. La grande soirée...

– Florentin ! Mais qu’est ce que … ?

Le susnommé avait plaqué son doigt sur les lèvres de sa belle Eleana. Il ne se connaissait que depuis peu, la jeune fille avait suivit ses parents qui étaient revenus en ville. Elle avait seize ans, lui dix huit. Ils pensaient avoir la vie devant eux.

« Les mondanités m’ennuient ! »

Ses yeux verts brillaient malicieusement, elle lui lâcha la main, farouche.

« Pas cette fois, ce soir c’est important, je n’ai pas le temps pour… ça… »

Un sourire espiègle étira les lèvres du noble, il l’attira contre lui, derrière un des piliers de la salle, et approcha son visage à quelque centimètre du sien, avant de bifurquer et de mordiller le cou de la belle. Elle gémit. Satisfait, il lui saisit le menton et planta ses prunelles dans les siennes. Il dégageait une légèreté presque innocente. Pourtant ses pensées étaient des moins chastes.

« Qu’est ce qui pourrait être plus important que moi ? »

Amusée, Eleana soupire et secoua la tête. Ce signe de faiblesse fut perçut comme une invitation, il l’embrassa à pleine bouche, la plaquant contre le marbre froid, s’appliquant à faire naître en elle un irrépressible désir et se décolla brusquement. Et sans attendre, il l’entraîna discrètement dans les escaliers, jusqu’à sa chambre.


Au milieu des cendres, Florentin secoua la tête. Les femmes, il les avait tant aimés. Par jeu, par amusement. A l’époque, il ne pensait qu’à rire. Depuis l’enfance, Florentin avait coupé sa vie en deux temps, l’un se consacrait à son apprentissage et aux mondanités, l’autre il la passait dans les bras des femmes. Mais il n’avait eu qu’une seule passion : le violon.

Lentement, il s’avança vers les restes de la cheminé et caressa le bois calciné de son instrument. Le feu lui avait tout pris. Les nobles lui avaient volé sa vie. Florentin se dirigea vers les escaliers. Quelques battements d’ailes plus tard, il se retrouvait à l’étage. Il se faufila dans un couloir de l’aile est – la seule encore debout – et se figea devant le bureau de son père. Un nouveau flash le saisit.

– Père, il y a un problème ?

-Non, retourne te coucher.

- Il est assez grand…

- Je refuse de le mêler à ça !


La vois du Marquis des Romances était tranchantes. Personne n’osa le contredire. Florentin fronça les sourcils et fit mine de s’éloigner. Mais il revint discrètement près de la porte entreouverte au bout de quelques minutes. Il n’entendit que quelques vagues murmures mais saisit l’essentiel : son père complotait pour faire tomber le prince.


Rageur, Florentin donne un coup de poing dans le bois de la porte qui céda. Mortifié, il resta immobile quelques secondes. C’était pourtant bien ce qu’il voulait : entrer ici. D’un geste maladroit, il poussa le battant de la porte et pénétra dans la pièce, celle ci était dans le même état que les précédentes. Le jeune homme s’approcha de la fenêtre. Le jardin avait été laissé à l’abandon. Sa mère aurait pleuré de voir ses rosiers dans un tel état. Sa douce mère… Sa mère qu’ils lui avaient enlevée.

La mâchoire crispé, Florentin poursuivit sa route et par une autre porte, rejoignit la chambre de sa mère. Il souleva une des planches et en tira un gros sac d’or, puis un second, et enfin un dernier contenant des pierres précieuses. La partie du trésor familiale qui était restée ici. Il en avait déjà transporté d’autres et les avait cachées dans des lieux connus de lui seul.

Et lorsqu’il jeta un dernier regard au massif lit en chêne, une autre image se superposa à son esprit. Un jeune noble du nom de Barthelem gisait dans des draps de coton imbibé de son propre sang. Un peu à l’écart la silhouette de Florentin se dessinait. Son premier crime, son premier meurtre. L’un de ceux qui avaient participé à l’attaque des Des Romances. L’un des coupables. De toute façon, ils l’étaient tous. Ceux qui savaient et n’avaient rien fait, ceux qui avaient agi, ceux qui avaient commandité le crime. Celui qui les dominait tous : le Prince.

L’image se dissipa et Florentin pu respirer plus convenablement. Inconsciemment, il avait serré son poing sur sa poitrine. Il ne regrettait pas ses crimes. Non, il ne regrettait rien. Il empoigna les sacs et se dirigea vers la sortit. Son regard se refléta alors dans le Psyché de sa mère. Il déglutit difficilement, posa l’un des sacs à terre et abaissa sa capuche. L’horreur le frappa une nouvelle fois. Un éclat de douleur traversa ses prunelles tandis que dans le miroir donnait l’illusion que des flammes lui léchaient le corps, cherchant à le dévorer. Florentin senti la panique envahir ses veines, courir jusque dans son cœur pour le compresser douloureusement.

« NON !!!! » Hurla-t-il en donnant un coup de pied dans le miroir qui se brisa au sol.

Sa poitrine se soulevait à un rythme irrégulier et des larmes avaient perlés au coin de ses yeux. Furieux, il reprit les sacs et s’empressa de descendre. Il s’apprêtait à quitter la salle de réception lorsqu’un vieil homme à la langue fourchu l’interpella :

« Monsieur Des Romances ? »

Florentin s’immobilisa. Il n’avait pas entendu cette voix depuis plus de trois ans. Celle-ci reprit.

« Votre imprudence va finir par me coûter ma tête ! » Tonna-t-il.

Le jeune homme laissa tomber son fardeau sur le sol et se retourna. Enveloppé dans une cape pourpre, il releva le menton. La moitié de son visage était dissimulé par sa longue masse de cheveux écarlate.

« - Comptez-vous me dénoncer ?

- Non Monsieur, mais je me demandais si cette succession de meurtre n’aurait pas un rapport avec vous. Tous avaient un lien avec cette… Cette tragédie. Lorsque je vous ai accueilli dans ma demeure c’était uniquement pour elle, je lui ai promis de vous faire passer pour mort. Le stratagème a bien fonctionné et vous allez tout gâcher. Par Amour pour elle, cessez cette folie ! »


Un sourire ironique fendit le visage de Florentin. L’Amour, quelle supercherie ! Le soit disant amour d’Eleana s’était changé en révulsion. Le visage brûlé de son amant avait ôté à celui-ci tous ces charmes. Elle l’avait quitté. Et l’un de ses nombreux amants l’avait assassinée. Si ce vieux fou savait. Il s’approcha d’un pas élégant de son « sauveur ».

« - Mais personne ne sait que je vis encore n’est ce pas ?

- Non…

- Bien ! »


Quelques minutes plus tard, le cadavre de l’homme flambait sous les yeux de Florentin. Et le maître de la maison cendreuse repartir pour toujours, sans jeter un regard en arrière, le ventre rongé par son crime.



V- Capacités



  • Pouvoir(s) magiques : Aucun outre ses capacité en temps qu’hybride. Il possède de grandes ailes blanches dont le bout des plumes est noir qui lui permettent de voler et qu'il peut dissimuler selon sa volonté.
  • Méthodes de combat / arme :Dans sa jeunesse, Florentin a appris à manier l’épée. Il a néanmoins une préférence pour la dague, plus élégante selon lui pour trancher la gorge de ses victimes.

  • Règlement : Lu et Approuvé
  • Autres : Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinis.forumperso.com/forum.htm
Florentin Des Romances
Noble déchu

avatar

Nombre de messages : 80
Camp : Criminel

Conjoint : La Rancune


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Je vole comme un aigle royal *.*

MessageSujet: Re: Florentin des Romances   Lun 20 Avr - 20:52

Fini *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinis.forumperso.com/forum.htm
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Florentin des Romances   Lun 20 Avr - 22:16

Personnage very intéressant, j'aime bien son histoire (et la manière dont elle est décrite ^_^)

Sans aucunes once d'hésitation pour ma part, je dis...Validé !

Et bienvenue aussi, il me semble ne pas l'avoir dit...
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oracle
۞ Maître du jeu ۞

avatar

Nombre de messages : 238
Origine : Près du grand saule, au cimetière, peut-être...
Camp : Pour le bien de ce monde


Fiche personnage
Relations:
Capacités: J'ai tous les pouvoirs ! Hahaha tremblez pauvres mortels !!

MessageSujet: Re: Florentin des Romances   Mar 21 Avr - 0:25

Aw c'est triste TvT

Bienvenue à toi n_n

C'est toujours aussi bien écrit *__*

Puissses-tu trouver de l'amusement parmi nous, en dépit de ta quête !

Fiche validée
_________________
Je dois guider vivants et mort sur leur voie...

Bonjour Invité ! Je veille sur toi aussi ! Et je sais qui tu es *__*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Florentin des Romances   

Revenir en haut Aller en bas
 

Florentin des Romances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Panneau d'affichage [hors RP] :: † Personnages :: † Personnages validés -