Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 -Natanakin- Parce qu'il le vaut bien <3 [esclave]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Natanakin
Esclave

avatar

Nombre de messages : 158
Origine : Devine ? &amp;lt;3
Camp : Pas vraiment le choix.

Conjoint : J'appartiens à toutes les belles femmes du mooonde !


Fiche personnage
Relations:
Capacités: ...foncer dans le tas ?

MessageSujet: -Natanakin- Parce qu'il le vaut bien <3 [esclave]   Dim 19 Avr - 10:29

Like a Star @ heaven Natanakin Like a Star @ heaven
Parce qu'il le vaut bien
Héhé <3

  • Thème : http://www.deezer.com/track/940442

  • Son histoire : (les fainéants n'ont qu'à sauter les passages en italique)

    Son vrai prénom est Natanakin. Son enfance a été marquée très tôt par la guerre, lors d'une razzia entre villages.

    Le sang, le feu, les larmes, un tourbillon d'horreur et de souffrance porté par la folie des hommes... Perdu dans la violence et le chaos, le petit garçon s'affole; il ne sait plus où courir pour ne plus voir, pour ne plus entendre ces cris déchirants et ces rires victorieux. Il ne comprend pas pourquoi tous ces hommes s'acharnent, il cherche désespérément ses parents. Tout arrive si vite, et la paix d'un village de campagne ne met qu'un instant à s'embraser, face à une armée de convoitise et de haine... Lorsqu'enfin la tempête se calme, on l'empoigne brutalement, et le voilà parti pour le marché aux esclaves. Sur son épaule, une marque au fer rouge, qui grave à jamais sa nouvelle destinée.

    Il n'a que sept ans et le voilà déjà condamné à la servitude. Il ne reverra peut-être jamais ses parents et ses amis... Il est vendu à un riche vieillard qui possède une immense villa à entretenir.

    Son maître, un vieil homme sévère, l'emploie aux travaux domestiques. Il possède d'autres esclaves. Ils sont gentils avec lui. Le soir, lorsqu'ils ont fini de travailler, ils lui racontent leur histoire. L'une s'appelle Tia, elle est douce et fragile. C'est elle qui fait la cuisine. Elle a été vendue par ses parents qui n'avaient plus de quoi subsister. L'autre, c'est Athan. Il a été enchaîné il y a quinze ans pendant un raid contre son village, comme Shara. En secret, il apprend aux autres le goût du monde extérieur, de l'amour, de la liberté...
    Les tâches quotidiennes du garçon sont monotones : il doit nettoyer le sol, frotter les meubles, accéder aux désirs du maître. Il n'a pas été méchant au début. C'était juste comme s'il ne le voyait pas. Mais Natanakin fait des erreurs, parfois. Comme ce jour où il a brisé un vase d'azur, cher, très cher. Lorsqu'il l'a découvert, le maître a été furieux, et il l'a giflé. Au début, une main sur sa joue meurtrie, l'enfant n'a pas réagi. Et puis la colère a surgi comme une bête sauvage qui s'éveille, mêlée à l'incompréhension dans ce regard encore innocent. Il s'est jeté sur son bras, et l'a mordu violemment; ses petites dents se sont enfoncées dans chair du vieil homme, qui l'a frappé à l'aide de son autre bras pour s'en débarrasser. Il a vu les yeux noirs du garçon s'auréoler d'écarlate. Il a senti cette rage contenue glisser entre ses doigts. Il connaît cela...


    Natanakin n'a écopé que d'une punition de deux jours, sans manger, enfermé dans le noir sous l'escalier. Il aurait pu être fouetté jusqu'à n'avoir plus de peau sur son dos gracile, mais le maître garde une part de justice dans son vieux coeur; il sait de plus qu'un esclave blessé lui sera moins utile. On ne le violente plus, mais les humiliations sont toujours là. Et au fond de lui, une haine farouche demeure : il s'est juré de s'enfuir à la première occasion qui lui serait donnée. Il ne sait pas encore quelle est la chose qui sommeille en son sein.

    C'est cinq ans après sa capture qu'il a trouvé le moyen de s'enfuir : il avait alors douze ans. Sans avoir eu le temps de dire au revoir à Tia et Athan, devenus des seconds parents pour lui, il a couru, couru, jusqu'à en perdre le fil de ses pensées et n'avoir plus de jambes pour le soutenir. La forêt l'a accueilli comme un havre de paix et de bienveillance, où ne le pourraient jamais retrouver quel maître que ce soit. Il a marché vers le nord, vers la capitale où il trouverait peut-être un moyen de gagner sa vie.

    C'est la liberté ! La première année, il a dormi dans la campagne, mangé les fruits des vergers et de temps à autre un lapin imprudent. Et puis sa méfiance s'est endormie, et il s'est rapproché de la ville, et de tous ces autres gens. Il côtoie surtout les pauvres, et apprend à voler, à se trouver des abris, et à survivre dans la misère et le froid. Il se fait parfois des amis, mais ceux-ci finissent par l'éviter : lorsque Natanakin s'énerve, ses yeux deviennent rouge sang, souvent lors des bagarres entre bandes, et il est incontrôlable. Il n'y en a qu'un qui arrive à le calmer, et qui malgré toute la frayeur qu'il inspire, reste à ses côtés : c'est un enfant des rues, comme lui. Il s'appelle June. Il lui a expliqué d'où venait toute cette violence, cette rage contenue en lui-même. Shara est l'enfant d'un démon, ces êtres impulsifs et sanguinaires qui ne brident pas leur agressivité. Mais il n'est pas entièrement maudit, puisqu'il redevient un adolescent normal lorsque la crise se calme, puisque ses yeux virent au noir, et qu'il y a du bon dans son coeur. Natanakin est troublé, il ne sait s'il doit considérer cela comme une force ou comme un monstre à l'intérieur de lui. June lui a dit alors que ça sera difficile, mais qu'il peut apprendre à se contrôler.

    [...]

    Son quotidien n'est pas bien glorieux. Il doit rester discret afin qu'on ne puisse découvrir le secret de sa fuite. A seize ans, il réussit à trouver une petite chambre à louer dans une pension insalubre, grâce aux maigres salaires qu'ils gagnent en faisant de petits travaux. Ils arriveront à se trouver des logements semblables pendant plusieurs années, et la misère semblera n'être plus qu'un lointain souvenir... Deux déceptions amoureuses suivies d'une véritable relation, et une dispute avec son meilleur ami sont les seuls évênements dignes d'être cités ici ; il commence à se lasser de l'amour et de ses caprices. June lui donnera le surnom de "Shara" : celui qui vit comme le temps. A chaque jour son humeur et ses lubies.

    C'est une nouvelle période qui s'offre à Natanakin, âgé maintenant de dix huit ans. Malgré la crasse et le manque de soin, il est devenu un beau jeune homme... ses traits sont réguliers et bien dessinés. Son visage est assez expressif, bien qu'il ait appris à se cacher derrière un masque froid pour affronter le mépris des maîtres ou des nobles qui se croient supérieurs. Son sourire en a fait fondre plus d'une, surtout lorsqu'il est assorti à des compliments bien tournés. Son origine, des pays du sud, se remarque à travers son teint mat et ses yeux sombres... Son regard est assez mystérieux; il renferme des secrets et des souffrances, mais aussi de l'espièglerie et une forme d'amusement face à ce monde étrange qui l'entoure. Ses yeux deviennent écarlates lorsque son “côté obscur” s'éveille, et sont propres à destabiliser les plus braves de ceux qui peuvent en être témoin.
    Quant à son corps, c'est l'exercice forcé et le manque de nourritures qui l'ont façonné. Sa musculature est fine et il est bien trop maigre pour un jeune homme de son envergure. Il n'est généralement pas très propre sauf après avoir fait un tour du côté d'une rivière... Pour ce qui est de ses cheveux, ils sont constamment attachés afin d'éviter d'avoir à les démêler à coup de fourche. Leur couleur varie du gris terne à l'argenté selon l'éclairage, caractéristique certainement héritée de ses parents dont il se souvient difficilement.
    Shara sait imiter les manières des nobles à force de les avoir observés. Il utilise souvent leurs manières courtoises pour s'attirer les faveurs des demoiselles. Son assurance transparaît à travers ses gestes, ainsi qu'une fierté qu'il n'abandonnerait pour rien au monde.

    Les succès à la conquête l'amènent à être tenté par de nouvelles expériences. Sa hardiesse le porte jusqu'au lit d'une jeune dame, séduite par son assurance. Elle lui permet de manger convenablement, de changer de vêtements et de passer quelques nuits dans des draps propres et un lit confortable. Les mois qui suivent sont assez libertins, il s'amuse à séduire quiconque attise son intérêt, y compris certains membres de la gent masculine. Il cache sa marque d'esclave sous un tatouage en forme de salamandre.


    Mais sa vie libre, ses nuits de débauche sont terminées. Il a vingt-trois ans. Lors d'une rixe entre vagabonds, Natanakin a été sévèrement blessé. Il risque de mourir si on ne le soigne pas rapidement. Un brave manant le conduit à l'hospice, mais l'une des infirmières découvre ce qui se cache sous le tatouage : elle n'a pas le droit de soigner un esclave en fuite. Le jeune homme ne doit la vie qu'à une noble qui rendait visite à un de ses amis malade. Elle a entendu les murmures scandalisés, et après s'être approchée du garçon inconscient, elle a simplement sorti sa bourse. Il est sa propriété désormais.

    Shara porte une perle verte autour du cou, symbole et instrument de sa servitude : il ne peut plus s'enfuir... C'est ainsi que se déroulent trois ans. La maîtresse se nomme Tamari, elle a une trentaine d'années. Son mari est mort il y a peu, lui laissant des terres, des richesses et son titre. Elle n'est pas spécialement aimable et toute docilité étant absente du côté de Shara, les appartements de la dame sont le théâtre de bruyantes querelles. Mais il finit par s'habituer malgré lui à cette perte de liberté, qui lui apporte tout de même à manger tous les jours et un logement permanent. De plus, les conditions de sa servitude sont bien confortables. C'est souvent lui qu'emmène la dame pour l'assister, et les tâches qu'elle lui confie sont beaucoup moins fastidieuses que celles qu'il effectuait étant enfant.

    Son caractère est affirmé à présent, même s'il a grandi trop vite. Certains traits puérils ne l'ont jamais quittés, comme par exemple une curiosité et une espièglerie qui ressortent souvent lorsqu'il s'ennuie. Il a également tendance à vouloir tourmenter les gens juste pour voir leur réaction, et cela s'applique surtout à sa maîtresse. On pourrait dire qu'il est tout sauf posé et réfléchi. Il n'hésite pas à suivre ses impulsions et tout ce qui pourrait le distraire quitte à se mettre en situation défavorable voire embarrassante, ce qui le rend imprévisible. Il aime tantôt bouger et s'agiter, tantôt s'étaler quelque part à regarder voler les mouches.

    Il peut faire preuve de beaucoup de détermination quand il tient à quelque chose. Il a le mérite -ou pas- d'être franc ; mais sait très bien mentir quand ça l'arrange : soit pour s'éviter un châtiment, soit pour embobiner quelque joli visage, prétendant posséder palais, armée, foule de domestiques, banquets tous les soirs, popularité formidable... si bien que June le considère comme véritablement mythomane.

    Malgré qu'il soit opportuniste, Shara a un bon fond, même s'il faut beaucoup creuser pour arriver à le toucher. En effet, un bon nombre de vices se sont accumulés entre lui et sa conscience : alcool, luxure, un peu de cupidité, mensonge, égoïsme...
    Durant ses crises de violence, il peut être amené à tuer sans remords, et même lorsqu'il se contrôle, il pourrait assassiner de sang froid les personnes autour de lui, même s'il le regretterait ensuite. On ne lui a simplement jamais appris les notions de “bien” et de “mal”, qu'il a dû acquérir seul. Et dans la rue, c'est la loi du plus fort...
    Il aurait très peur de perdre ce qui lui reste de liberté et de devenir comme les esclaves qui travaillent dur du matin au soir sans le moindre répit. Sinon, il n'est pas très rassuré lorsqu'il y a de l'orage : cela lui rappelle la terrible nuit de ses sept ans où sa vie a basculé. Il n'aime pas bien non plus les chats qui sont pour lui des animaux vicieux prêts à tout pour vous "bouffer" une partie de votre anatomie en ricanant sournoisement.
    Shara ronchonne souvent, parfois pour le simple plaisir de râler. Il montre plutôt des apparences pessimistes même s'il peut espérer le contraire de ce qu'il dit en son for intérieur. Il n'aime pas parler de son passé ni de ce qu'il ressent et préfèrera bougonner dans sa barbe ou changer de sujet. Mais il est plutôt sociable la plupart du temps, à tendance bavard, comme un besoin de s'affirmer alors qu'on lui impose le silence lorsqu'il doit travailler. Et son humour n'est pas drôle pour tout le monde.

    Il n'a pas encore découvert s'il possédait des pouvoirs magiques, n'ayant pas été initié à ce genre de pratique. Quant à ses méthodes de combat, elles restent assez primitives : on fonce dans le tas et on tape avec ce qu'on trouve.


    Quant à sa maîtresse...

    Il lui arrive de la détester, mais... il y a eu des soirs plus arrosés que d'autres, durant lesquels Tamari a eu des gestes déplacés, comme par exemple lui enlever ses vêtements et se suspendre à son cou pour l'embrasser. Sur le coup, on ne peut pas dire que ça lui ait déplu. Ni même quand elle l'a poussé dans ses draps de satin pour faire l'amour toute la nuit. Il a presque la moitié de son âge. Au petit matin, la maîtresse, avec un énorme mal de tête, l'a poussé hors du lit.

    Tamari a découvert la nature de son esclave, mais elle s'est renseignée auprès d'un de ses amis, et sait comment calmer ce torrent de colère. Il ne s'est pourtant jamais vraiment déversé sur elle.


    Cette vie continue depuis deux ans. De maigre, il est devenu mince. De temps en temps, lorsque la Dame est occupée, il a le droit de sortir, et peut revoir June, ou profiter de son temps pour s'approprier des courbes généreuses, ou encore se faire un peu d'argent de poche grâce à des magouilles pas très honnêtes. Il fait également des recherches en secret sur le moyen de contourner le pouvoir des perles, afin de recouvrer sa liberté...

  • Règlement : lu et approuvé <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oracle
۞ Maître du jeu ۞

avatar

Nombre de messages : 238
Origine : Près du grand saule, au cimetière, peut-être...
Camp : Pour le bien de ce monde


Fiche personnage
Relations:
Capacités: J'ai tous les pouvoirs ! Hahaha tremblez pauvres mortels !!

MessageSujet: Re: -Natanakin- Parce qu'il le vaut bien <3 [esclave]   Dim 19 Avr - 20:43

Bienvenue ! Rien à dire ^^
Enfin une fiche type histoire ! Et un esclave *_*

Fiche validée !

Amuse toi bien !
_________________
Je dois guider vivants et mort sur leur voie...

Bonjour Invité ! Je veille sur toi aussi ! Et je sais qui tu es *__*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

-Natanakin- Parce qu'il le vaut bien <3 [esclave]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Panneau d'affichage [hors RP] :: † Personnages :: † Personnages validés -