Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Contes et légendes au coin du feu...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Lun 20 Avr - 22:56

La nuit venait de tomber il y a peu de temps, et l'auberge faisait salle comble ce soir. Etrangers et habitants de Saint Thomas se côtoyaient pour passer un bon moment en ce lieu propice à la convivialité et à la chaleur humaine. Les gens mangeaient, buvaient, riaient, et très peu dormaient ce soir là. Malheureusement, ce soir, les quelques musiciens vagabonds qui venaient habituellement mettre de l'ambiance étaient absents, mais cela ne laissait que plus d'espace à Alexander qui, ce soir, gratifiait quelques curieux de bonnes et mystérieuses histoires. Confortablement installé sur une chaise près de la cheminée qui projetait sur la salle une douce et chaude ambiance, près d'une dizaines de personnes l'entourait, buvant la moindre de ses paroles. Force est de constater que sa longue absence de l'auberge avait éveillé la soif d'histoires de ses habitués.

"Alors que je voyageais dans les sombres souterrains d'une contrée lointaine, à la recherche des origines d'une légende entendue tout à fait par hasard..."

Quelques rires discrets fusèrent. Tous ici présents savaient qu'Alexander était un avide de légendes, et qu'il essayait de toutes les découvrir. Et il était très rare qu'il apprenne l'existence d'une légende par hasard : c'était toujours délibérément qu'il en entendait parler.

"J'ai découvert près d'un lac souterrain, là où l'eau semblait briller tel un joyau perdu, plusieurs symboles gravés dans la roche, écrits dans une langue oubliée de tous. Après des heures passées dans une obscurité quasi-totale, je suis parvenu à décrire ce qui, semble t-il, était les derniers mots d'un peuple disparu."

"Alors que j’ouvre avec peine mes yeux épuisés, mon regard se pose sur ce monde qui, inlassablement, tourne dans son infini manège. Les années défilent, emportant avec elles les saisons, les êtres qui demeurent sur cette terre et la vie elle-même. Des rois se succèdent, des guerres se suivent, des peuples se créés alors que d’autres tombent dans l’oubli. Et au milieu de ça, il ne reste que moi, entouré par les vestiges de mes frères disparus.

À une époque si ancienne que même les livres d’histoires n’en ont pas connaissance, nous étions les maîtres incontestés de ce monde, les élus, aucun être ne pouvait prétendre remettre en cause notre suprématie. Nous étions encore jeunes et notre puissance pouvait aisément refaçonner la réalité selon notre désir. Au fil du temps, nous nous sommes affaiblis et, dans un dernier élan de lucidité, nous sommes retirés au plus profond des montagnes ; laissant la planète aux mains inexpérimentées des jeunes races.

Après des millénaires, l’une d’entre elles sortit dominante : l’humanité. Peu d’entre nous auraient deviné qu’une telle chose arriverait. Cette espère était l’une de celles que nous considérions comme trop fragiles et vouées à n’être que l’un des derniers maillons de la chaîne alimentaire. Et pourtant, en peu de temps, elle devint la race maîtresse.

Sacrifiant notre puissance au profit de la sagesse, nous ne fîmes qu’observer les choses évoluer, allant même jusqu’à oublier notre propre mortalité. Et alors que l’emprise des humains sur le monde semblait définitive, nous n’étions déjà plus qu’une poignée vouée à ne rester dans les mémoires qu’à travers quelques vagues légendes humaines nous citant sous le nom de « dragons ». En réalité, si les humains nous connaissaient réellement et comprendraient notre langage, nous serions appelés « les Dageas ».

Le jour où les hautes montagnes reculées ne nous protégeaient plus de l’expansionnisme humain, nous fûmes obligés de nous retirer dans les sombres souterrains qui serpentent la planète, là où nul homme n’osait s’aventurer. Pendant de nombreux siècles, nous restâmes en sommeil, jusqu’au jour du grand réveil. Aujourd’hui. Ce devait être le grand retour de notre race, revenue dans le but de reprendre les rennes de ce monde.

Mais au plus profond des entrailles de la terre, moi, Deran’hien, je me retrouvai seul, entouré par les vestiges de mes frères, à présent réduits à l’état de statues de cendres. Notre peuple était parvenu à la fin de sa longue existence. Aucune de nos prophéties n’annonçait cette déchéance, ou même la venue d’un élu, ou d’un quelconque miracle qui restaurerait notre gloire passée. Seules les ténèbres d’un avenir inconnu m’attendaient.

En tant que dernier de mon peuple, je ne pouvais faire qu’une chose : retomber dans ce si réconfortant sommeil et attendre la fin, celle qui a emporté autant de mes frères…"


"C'est ainsi que se termine la légende du dernier dragon qui résidait sur notre terre. Néanmoins, il parait que ces créatures si impressionnantes qu'on ne peut les imaginer qu'en légende, existeraient toujours, dans un autre univers, loin de la curiosité des humains que nous sommes."

Quelques timides applaudissements, des sourires, et des regards rêveurs. C'était exactement ce qu'il recherchait. Bien qu'il savait que cette histoire était vraie, il se doutait bien que la plupart de ces gens prenaient cette histoire comme une légende infondée de plus, quoique plutôt triste mais belle. L'un des clients alla lui chercher un pinte d'hydromel - l'une des boissons préférées d'Alexander - que le jeune conteur accepta avec plaisir avant d'en boire quelques gorgées avec une soif non dissimulée. Il faut dire que parler beaucoup rend la gorge sèche, et c'était la quatrième histoire qu'il racontait ce soir. Avec un signe d'excuse, il quitta la relative chaleur du feu de cheminée et de son auditoire attentif et se rendit au comptoir, là où il avait un peu moins de monde. Elias, son cher faucon, s'était également invité et se tenait fièrement sur le comptoir, avec l'autorisation de l'aubergiste. Il laissait parfois le compagnon animal d'Alexander rester à l'intérieur, mais cela restait tout de même rare. Hors de question que l'auberge deviennent une animalerie !

"Une autre hydromel......merci bien."

Tout en dégustant une autre chope, il sortit de sa besace un morceau de viande crue qu'il tendit à Elias. Ce dernier l'attrapa dans son bec avec un peu de violence, égratignant légèrement la peau d'Alexander au passage. De toute évidence, Elias se sentait d'humeur bagarreuse ce soir, heureusement qu'aucun autre volatile ne s'était aventuré ici. Néanmoins, il semblait au jeune conteur que quelqu'un l'observait...jetant un oeil discret sur la salle, il ne vit personne l'observer avec un peu trop d'insistance et retourna donc à la contemplation du fond de sa chope. Même s'il continuait à sentir un regard posé sur lui...de toute façon, sa dague restait accrochée à sa ceinture, bien qu'il espérait ne pas avoir à la sortir ici. Mais sait-on jamais...
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Dim 26 Avr - 22:53

S'il y a une chose que j'adore dans ce village, c'est bel et bien les soirs où le conteur est présent à l'auberge. D'autres l'ont précédé, mais Alexander Drachen est celui que je préfère. Il ne se contente pas de raconter toujours les mêmes histoires sous une version différente. Il disparaît parfois pour en découvrir de nouvelles. Ce sont les rares fois où j'aparais en tant qu'humain. Pour venir l'écouter. Bien sûr, entrer dans une auberge avec des yeux vairons comporte un risque. Il y a toujours des saouls pour s'en prendre à moi. Parfois, j'ai pris un coup ou deux, mais j'ai toujours réussi à m'échapper avant que ça ne tourne à la bagarre générale.

Installé non loin de l'homme, je l'écoute attentivement, captivé par le récit. Encore une fois, je ne saurais dire s'il est vrai ou si c'est une histoire montée de toutes pièces. Mais connaissant le conteur, j'aurais tendance à croire qu'elle est vraie. Un léger sourire aux lèvres, mes yeux dissemblables fixés sur les siennes, je me laisse emporter par ses mots. Je laisse mon esprit divaguer, imaginant les lieux, les sons, les odeurs. Les "dragons" aussi, d'ailleurs, même si je suis influencé par certaines images qui ont un moment circulé. Puis, l'histoire se termine. Trop tôt à mon goût. Mais le pauvre Alexander vient de raconter la quatrième. Un des habitués lui offre une chope et, ayant fini celle-ci, il s'éloigne vers le bar. J'hésite puis m'approche un peu, au cas où il se remettrait à raconter quelque chose. Ca arrive, parfois, quand l'alcool le rend un peu plus enclin à accepter les demandes de son public.

Je suis tellement absorbé dans ma contemplation du conteur que je sursaute brutalement quand une main massive s'abat sur mon épaule. Fixant le propriétaire, je remarque immédiatement qu'il a trop bu (cela se voit et se sent) et qu'il a l'air tout sauf amical. Celui-ci marmonne des paroles incompréhensibles dans lequelles je comprend "yeux" et "démon". Ah, il faut que je parte! J'esquive un premier coup que j'ai à peine vu venir. Bon sang, celui-là à l'alcool mauvais! J'en esquive un deuxième, et me met à reculer prudemment. Sans me rendre compte que, ce faisant, je me rapproche de l'homme dont j'aime tant les histoires. Je suis d'ailleurs à sa hauteur quand je le remarque du coin de l'oeil, l'autre toujours fixé sur la brute qui tient tant à me frapper. Un autre coup part, je l'esquive, reculant encore un peu. Prions pour qu'Alexander ne soit pas touché sinon il ne reviendra pas raconter ses légendes de si tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Dim 26 Avr - 23:24

Toujours le regard plongé dans sa délicieuse chope d'hydromel, Alexander ne faisait guère attention à ce qui l'entourait. En fait, cela ne l'intéressait pas vraiment pour être franc, il pensait plutôt à reposer son esprit, car raconter des histoires n'est pas une chose aussi aisée qu'il n'y parait. Mais, bien qu'habitué à la bruyante ambiance d'une auberge, quelque chose attira son attention l'espace de quelques instants, une agitation plus dense qu'à l'accoutumée. Tournant légèrement son regard vers la provenance de tout ce capharnaüm, il vit un jeune homme se faire agressé par le propriétaire qui, de toute évidence, n'avait pas bu qu'un seul verre...ou alors il ne tenait pas l'alcool, ce qui serait un comble pour un aubergiste !

Regardant plus en détail la silhouette de la malheureuse victime de ce tortionnaire, il se souvint l'avoir déjà vu, mais où ? Peut-être un spectateur fidèle de ses histoires ? Sans doute, quelques souvenirs lui revenaient. Mais cela ne le concernait pas. Quoi, il allait s'interposer, dressant fièrement à son adversaire le peu de courage qu'il possédait ? On n'était pas dans un conte de fée non plus...et puis a chope d'hydromel nécessitait toute son attention, et c'est avec un grand plaisir qu'il en bu une nouvelle gorgée. Tout aurait pu se dérouler paisiblement, ce jeune homme se serait fait tabasser et renvoyé de l'auberge, ou alors il serait parvenu à s'enfuir. Mais dès lors que cet inconnu eu la bonne idée de reculer jusqu'à proximité d'Alexander, l'aubergiste décida qu'il avait à présent deux adversaires face à lui.


"Et toi l'conteur à la manque là...pourquoi tu défends ce...ce...démon ! Retourne raconter tes sornettes plutôt que te mettre devant moi !"


Cet homme venait de commettre deux erreurs : traiter avec si peu de respect les histoires du jeune conteur, et essayer ensuite de s'en prendre à lui. Elias s'envola du comptoir et s'éloigna dans la nuit, décidant que sa présence gênerait Alexander plus qu'autre chose, tandis que celui-ci évita aisément le coup maladroit porté par son adversaire. Et voilà, il buvait tranquillement, et se retrouvait maintenant dans un combat qui ne le concernait normalement pas. Une troisième erreur fut provoquée par l'homme lorsqu'il attrapa une bouteille et frappa Alexander qui, en esquivant, se fit néanmoins frappé à l'épaule. L'alcool n'aide pas lors d'un combat, ça il en était sur à présent.


"Bien...là vous êtes énervant...mon cher non-ami..."

Légèrement courbé, le jeune conteur s'élança et fit tomber son adversaire, provoquant de cette manière la chute d'une table ainsi que des victuailles qui s'y trouvaient. Chose à ne pas faire, car la tension monta d'un cran, la bagarre générale n'était pas loin. le propriétaire, quant à lui, se releva et décida de porter à nouveau atteinte à l'intégrité physique du jeune homme aux yeux vairons. C'était sans compter notre cher conteur qui, d'un simple coup d'épaule un peu fort sans doute, propulsa le messire bien plus loin. La tension ne faisait que s'en accroitre. Se tournant vers la personne qu'il avait, malgré lui, protégé, il l'observa un moment puis prit enfin la parole.

"Bien...maintenant que tu as provoqué sa colère par je ne sais quel moyen...il va falloir m'aider...car comme tu peux le voir, c'est loin d'être finit, tu as une idée ?"

Car en effet, la bagarre générale ne tenait à présent qu'à un fil. Un fil qui déclencherait bientôt une explosion de fureur, comme il en avait souvent vu se produire à l'auberge, c'était fréquent. A noter que pour Alexander, l'origine de tout ça lui était inconnu. Les yeux vairons de ce jeune homme ? Il les trouvait très beau, pas de problèmes de ce côté là. Mais il s'en fichait : cela allait mettre un peu de piment dans sa soirée...bien que l'idée d'un repli stratégique à toute vitesse commençait à lui titiller l'esprit...
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Sam 9 Mai - 23:39

Impuissant, je regarde la situation m’échapper. L’aubergiste, m’ayant vu reculer à proximité du conteur, avait manifestement décidé qu’il était avec moi. Hors, avant que l’ivrogne ne parle d’Alexander, je ne l’avais même pas remarqué. Mais maintenant, il est mêlé à cette bagarre alors qu’il n’a rien fait pour. Et bientôt, le saoulard passa à l’attaque, lui frappant l’épaule avec une bouteille. Il devait avoir été blessé ! Et pourtant, il met le gros bonhomme à terre puis se tourne vers moi, m’annonçant que je vais devoir l’aider et que c’est loin d’être fini. A ces paroles, je regarde autour de nous pour constater qu’il a raison : quelques amis de l’aubergiste l’aident à se relever et, déjà, une bonne partie de la salle nous regarde avec des yeux mauvais. Je n’aime pas ça ! Se battre contre autant de gens sans savoir si quelqu’un sera de notre côté serait de la pure folie. Seule solution : la fuite.

-D’abord, j’ai strictement rien fait pour ça !

D’un geste vif, j’attrape Alexander par le poignet et me met à courir vers la sortie, bousculant les gens au passage. Cela n’attire que plus de fureur vers nous, mais tant pis. Les gens sont trop lents à réagir et nous avons le temps de nous ruer dehors. Seulement, la foule continue de nous poursuivre. Alors, je mets à profit ma mémoire des ruelles et, bientôt, je le tire vivement dans l’une d’elles à un tournant. Nos poursuivants passent devant sans nous voir malgré leurs torches et, quand j’entends à peine le bruit de leurs pas, je me permets de soupirer.

-Ca va ? Désolé de t’avoir entraîné là-dedans… Ce n’était pas fait exprès…

C’est alors que je me rends compte que nous sommes presque collés l’un à l’autre tant la ruelle est étroite. Par égard pour lui, je me pousse sur le côté, attendant de savoir si les ivrognes ont bel et bien déserté l’endroit.

-Pour me faire pardonner, tu veux que je te raccompagne quelque part ? Ou tu préfères attendre ici encore un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Lun 11 Mai - 12:49

Bon, le jeune homme comptait bien faire coude à coude avec lui...mais l’idée de se battre ne lui plaisait pas apparemment, et il disait n’avoir rien fait ! Quoique c’est possible, Alexander n’avait vu aucune provocation, seul l’aubergiste saoulard semblait s’être excité tout seul. Mais cela tombait bien, il avait envie de se battre, sans doute l’effet de l’hydromel. Mais sa raison prit le dessus lorsqu’il se rendit compte que le nombre d’adversaires avait augmenté et, apparemment, risquait de ne pas s’arrêter là : bientôt, toute la salle serait contre eux. Reculant de quelques pas vers la porte, le jeune homme murmura :

«Une seule solution...le RSTV...repli stratégique à toute vitesse...oui c’est le mieux qu’il faudrait...hoy ?»

Il n’eut pas le temps de réfléchir plus à sa stratégie, cr son compagnon d’infortune venait de se décider à la mettre en pratique. Attrapé par le poignet, le jeune conteur n’eut d’autre choix que de s’élancer à la suite du jeune homme, apparemment très rapide. Bien sûr, il en profita pour bousculer deux types sur le passage, ce qui ne fit qu’aggraver la colère de leurs adversaires : leur situation se détériorait de plus en plus. Et les voilà qui se retrouvaient à courir dans la ville, poursuivis par une horde de saoulard peu amicaux. Ce n’était pas le genre de soirée qu’il avait prévu. Normalement, il aurait raconté encore une ou deux histoires, puis serait allé dormir dans l’une des chambres de l’auberge qui lui était toujours réservée lorsqu’il venait. Maintenant, il ne devrait plus trop compter là-dessus. Mais l’heure n’était pas à de telles réflexions. Après une longue course, où le jeune homme les avait guidés à travers de multiples ruelles, ils se retrouvèrent dans l’une d’elles, apparemment à l’abri de leurs poursuivants, du moins pour l’instant.

« Ne t’inquiètes pas, je sais que ce n’est pas de ta faute, l’aubergiste avait bien trop bu…il y a raison particulière à son comportement avec toi ? »

Tournant son regard vers le jeune homme, il se rendit compte de leur proximité, qui ne dura qu’un temps lorsque son compagnon d’infortune s’écarta. Le raccompagner quelque part ? L’auberge était sa seule maison, aussi il allait sans doute dormir à la belle étoile Et il avait encore un peu faim peut-être…et une autre hydromel n’aurait pas été de refus.

« Et bien, habituellement je dors soit dans la forêt à même le sol, soit à l’auberge en échange de quelques histoires…donc si tu connais un autre endroit où passer la nuit, je suis partant ! Tiens au fait, après un tel divertissement, autant se présenter ? Alexander pour ma part, et toi ? »
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Mar 19 Mai - 22:13

-Une raison particulière? Tu n'as donc rien remarqué? Je suppose que ça devait être à cause de mes yeux. Je ne vois pas ce que ça pourrait être d'autre.

Je sens mon sang continuer de battre dans mes tempes. Ce n’est pas à cause de cette petite course-poursuite, ça n’a pas duré assez longtemps. Peut-être parce qu’Alexander est un peu trop proche de moi. Depuis peu, la proximité des hommes me trouble de plus en plus. Et je crois que je commence à comprendre pourquoi. Enfin, ça n’est pas vraiment important pour le moment.

-Ah… C’est que… J’ai l’habitude de dormir chez quelqu’un… Ou alors, je dors en forêt aussi. Je m’appelle... Jayden.

J’ai eut un léger moment d’hésitation, quand j’ai dû lui donner mon nom. Mais j’ai hésité à donner le vrai au conteur. Finalement, je me suis contenté de mon surnom le plus courant. Bon, lui trouver un endroit où loger… Peut-être que Killian accepterait pour une nuit ? Quoique, ça n’est peut-être pas une bonne idée. Vu comment il est parfois la nuit… Enfin, au pire, je monterai la garde près de lui. Sous ma forme de chien, bien entendu. Sinon, ça pourrait mal tourner pour mes fesses.

-En fait, je ne suis pas sûr de pouvoir t’aider. Mais je peux essayer de demander à celui chez qui je loge. Tu me suis ?

Pour sortir de la ruelle, je dois passer devant Alexander. Et donc, je dois presque me coller à lui, une nouvelle fois. Et cela me fait rougir un peu. Pour cacher mon trouble, je commence à marcher, me tournant régulièrement pour vérifier que le conteur me suit bien. Parce que parfois, je peux me mettre à avancer très vite, sans même y penser. Peut-être suis-je un peu hyper actif. Honnêtement, peu m'importe. Ca serait juste ennuyeux que je le sème.

-Tu sais... Je viens écouter tes histoires tout les soirs. Je les adore. Mais il y a toujours une question que je me pose : c'est vrai ou ce sont de simples balivernes?
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   Dim 31 Mai - 19:56

Ses yeux ? Qu'ont-ils donc ? Oui ils ne sont pas de la même couleur et alors, c'est plutôt beau à ses yeux, plutôt original...enfin, peut-être que certains voient ça comme un signe démoniaque, vu l'étroitesse d'esprit de certaines personnes. Lui avait prit l'habitude de voir tant de choses bizarre que deux yeux de couleur différentes était la chose la plus anodine du monde, ou presque. Tiens, on dirait que ce jeune homme semble mal à l'aise, ses yeux le gênent tant que ça ? Autant essayer de le rassurer alors.

"Personnellement, j'aime beaucoup tes yeux, c'est dommage que certaines personnes soient si superstitieuses."

Bon, le malaise du jeune homme ne venait pas de là mais ça, Alexander ne pouvait pas le savoir. Jayden, un beau prénom, mais sans doute factice, ou alors il s'agissait d'un surnom. Notre cher conteur savait lorsque les gens mentaient mais, dans cette situation, il se dit que ce Jayden préférait rester prudent, ce qui est normal après tout. Il dormait chez quelqu'un ? Un gigolo ? Non il ne pensait pas, même s'il ne pouvait être sur...peut-être un ami à lui l'hébergeait et ne pouvait se permettre d'héberger une autre personne en plus. Enfin, ce n'était pas grave après tout, ce n'était pas la première fois qu'Alexander dormait à la belle étoile, loin de là. Oh, mais le jeune homme a une idée, aller voir celui qui l'héberge ! Et bien pourquoi pas, et si Alexander apparaîtrait comme une gêne aux yeux de l'hôte, et bien il partirait dormir dans la forêt.

"Très bien, si cela ne te dérange pas. Merci."

Tiens, le jeune Jayden venait à nouveau de rougir. Parce qu'il l'avait frôlé ? Non sans doute que non...ou peut-être que si. Enfin, il n'avait pas envie de se poser trop de questions à ce sujet, aussi il suivit son nouveau compagnon, observant tout autour de lui au cas où : les ruelles n'étaient jamais sûres, c'est pour cela qu'il restait à l'auberge ou en forêt la nuit : il maîtrisait mieux le terrain. Puis le jeune homme reprit la parole et un sourire se dessina sur le visage du jeune conteur. Ainsi, il s'agissait d'un auditeur régulier de ses histoires. Cela faisait plaisir de voir que cela intéressait vraiment certaines personnes. A la question de son compagnon, Alexander leva les yeux le ciel, le regard perdu dans le vague, de nombreux souvenirs de voyage lui revenant en tête.

"La majorité sont réelles, ce sont vraiment des choses que j'ai vues durant de nombreux voyages, même si cela fait un moment que je ne suis parti, peut-être me suis-je trop attaché à cette ville. Parfois j'en invente quelques unes, histoire d'économiser celles qui sont vraies."
*Repartir en errance, pourquoi pas après tout ? Mais aucune légende intéressante n'est parvenue à mes oreilles, mais si cela arrive...*


Tout en marchant et en discutant avec Jayden, son regard restait néanmoins fixé vers le ciel, comme s'il était à la fois présent et absent, une étrange sensation à vrai dire.

[--> Habitations]
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes et légendes au coin du feu...(libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Contes et légendes au coin du feu...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Saint-Thomas du Lac :: Saint Thomas, à l'agonie :: Auberge -