Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Ven 24 Avr - 16:04

Fin de matinée, les rues d’Abellion était relativement animées, les étals ouverts proposaient de nombreuses marchandises aux heureux possesseurs de pièces d’or, quelques crieurs de rue annonçaient les nouvelles du jour, et des mains baladeuses s’amusaient à faire ce pour quoi elles étaient faîtes : non rien de pervers, juste quelques petits dépouillement d’individus trop peu prudents. Bref, une journée tout à fait banale dans cette sombre ville toujours aussi vivante, à sa manière.

Mais aujourd’hui, quelque chose avait changé. A un petit carrefour où se croisaient deux rues marchandes, un acrobate faisait son numéro, apparemment avec succès vu qu’un petit attroupement s’était formé. Cela était sans doute du au fait qu’il s’agissait d’un petit nouveau que nul ne connaissait, plutôt beau garçon, mais surtout, c’était un joueur de feu comme certain les nommaient. Agitant ses boléas enflammés avec une dextérité déconcertante, William tournoyait agilement dans l’espace qu’il s’était approprié pour se donner en spectacle. Les badauds qui s’étaient arrêtés s’émerveillaient devant ce numéro original, car il faut dire que les acrobates de ce genre étaient pour l’instant assez rares. Tant mieux, il ne pourrait que mieux les surprendre. Le spectacle dura un moment, puis vînt le bouquin final : les boléas firent une nouvelle rotation, laissant cette fois derrière elles une traînée de flamme qui sembla un instant brûler dans les airs avant de s’évaporer, comme une étrange fumée colorée. Pouvoir manipuler le feu était bien utile pour ce genre de spectacle, William le savait et ne se trompait pas, vu l’étonnement de ses spectateurs. Il en fallait peu pour impressionner quelques humains sans imagination.

Ses boléas s’éteignirent d’eux même et, les rangeant, il adressa une révérence à son public. Quelques applaudissements, quelques pièces d’or jetées dans le baluchon qui trônait au sol pour recueillir les modestes dons, puis l’attroupement se dispersa. Ramassant son dû, le jeune démon soupira de lassitude. A peine de quoi se payer un repas, et encore. Les gens de cette ville n’étaient pas très généreux. Ramassant ses affaires, il s’éloigna tranquillement dans l’une des allées marchandes, se morfondant sur son estomac qui grognait de plus en plus.


*J’ai si faim…la nourriture est chère et les gens peu généreux dans cette ville, je suis vraiment mal tombé…*

Il entendait dans sa tête la lointaine voix de son maître, il l’entendait toujours, comme un bruit de fond agaçant. Elle lui murmurait des provocations, le poussait à s’en prendre à l’un de ces pathétiques humains pour s’en faire un bon déjeuner. Mais il ne devait pas, non, pas maintenant. Il avait trop attiré l’attention dans les autres villages, il devait pour l’instant faire profil bas ici, et cela signifiait manger de la nourriture comme tout le monde…de la nourriture hors de prix, surtout vu sa piètre qualité ! Rien ne valait la chair encore fraîche et ensanglantée d’un ennemi vaincu…Chassant ces pensées alléchantes, William se retrouva à un nouveau carrefour entre trois rues, un vrai labyrinthe cette ville !

*Bien, je n’ai pas assez pour manger, il me faut plus…je ne pensais pas devoir me donner en spectacle dès mon arrivée ici !*

Se mettant à nouveau dans un coin, il posa son baluchon par terre, quelques pièces à l’intérieur (technique parfois utile pour faire croire aux gens que d’autres ont été plus généreux qu’eux, et ainsi essayer d’éveiller leur bonne conscience et leur âme charitable) et reprit ses boléas. Déjà, quelques personnes s’arrêtaient, attendant le spectacle. Tournant le dos un instant à son futur public, il enflamma d’un clin d’œil ses outils et se lança subitement dans sa danse enflammé, laissant échapper des « ah ! » et des « oh ! » de la part des gens qui l’observaient. Il tournoyait, encore et toujours, oubliant tous ces gens qui le fixaient, se concentrant sur ses propres gestes. Le spectacle dura plusieurs longues minutes, puis il s’arrêta à nouveau, saluant son public, et constatant pour la deuxième fois que, décidément, les êtres humains n’étaient pas des créatures très enclintes à se séparer de leurs chères pièces d’or…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Sam 2 Mai - 1:39

Il lui avait semblé s'être éveillé dans un océan de nature verdoyante, ondulant autour de lui tel le ressac incessant au gré de courants invisibles. Mais c'était le vent qui faisait ployer les brins d'herbe et murmurer les feuilles au dessus de sa tête... Apparemment, il s'était endormi dans une forêt, et n'avait aucune idée de sa localisation précise. Soulevant paresseusement sa deuxième paupière, Killian se redressa : son fidèle destrier dormait à côté de lui. Une caresse amusée le tira des bras de Morphée.

-Allez, fuckin' sea, on se cherche un petit déjeuner ?

Sa fantaisie du moment était de répéter de façon aléatoire les mots qu'il avait entendus d'un marin anglais alors qu'il se promenait sur le port. Et c'était principalement son compagnon qui en faisait les frais, à cause des multiples surnoms dont il l'affublait quotidiennement...

Le jeune homme se leva, s'étira avec volupté puis tenta sans grand succès de défroisser ses vêtements. Allons, la prochaine ville ne devait pas être bien loin. C'est ainsi que, quelques heures plus tard, les deux vagabonds rejoignirent Abellion à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.
Killian avait entendu parler d'une requête spéciale, confidence d'un buveur à la taverne : on rechercherait un homme dont la chevelure serait rose. Et il y aurait une grosse récompense à la clé. Le genre de récompense qui permettrait de s'acheter des dizaines de petit déjeuners -bien qu'il soit déjà l'après-midi- et tout un t'as d'autres choses à manger. Hm hm. Il s'était promis de toujours observer la foule à la recherche de ce type mystérieux qui n'avait pas peur d'exhiber ainsi pareille teinture.

C'était donc d'un air relativement inquisiteur que le damoiseau fouillait la foule, à la recherche soit de ladite chevelure phénoménale, soit de quelque chose susceptible de leur apporter de quoi se remplir l'estomac.

C'est alors que... fusse par un effet de sa folie désastreuse ou de son imagination, Killian se mit à courir. Là, devant lui... c'était bien l'homme aux cheveux roses ! Il jouait avec des boules de feu pour épater les dames... Sans avoir réellement réfléchi à une stratégie d'attaque, il se jeta de toutes ses forces sur l'innocent saltimbanque, les projetant tous deux sur les durs pavés de la rue. Quelque chose de très chaud frôla sa tête de peu et il sentit une odeur brûlé.

-Attrape-le, Junior ! Tu es fait comme un rat, mécréant !

...ça n'était peut-être pas le meilleur moyen d'arrêter un criminel. Mais bon, qui pouvait désobéir à ses impulsions ? Accroché fermement au corps de William, l'apprenti exorciste tentait de le maintenir au sol en s'encourageant de cris victorieux. Et c'était reparti pour un tour.

[edit : Ledit Junior va poster après ^o^]

_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Sam 2 Mai - 19:45

Je dormais paisiblement, quand une caresse le long de mon dos me fit ouvrir les yeux. Parcouru par un léger frisson, je m'étire et me relève, lâchant un grognement à l'entente de mon nouveau surnom. Je déteste sa nouvelle lubie. Je la hais. Répéter des mots entendus au hasard, c'est déjà pas terrible. Mais alors venant d'un marin en plus... Donc, ce matin, je m'appelle enculée de mer. Sympathique... Mais j'en profite pour reluquer un peu Kilian. Je l'avais déjà croisé quand il était petit. A cette époque, il était trognon. Et maintenant, il est tout à fait splendide.

Je l'ai suivi en trottant jusqu'à ce que l'on se trouve à Abellion. Je n'aime pas vraiment cette ville : il y a un peu trop de monde pour moi. Nous passons à proximité d'un jongleur de feu. Quand mon Marchand de Sable se jette sur lui. Avec ce qui pourrait ressembler à un soupir, je cours derrière lui et m'arrête devant le jeune garçon, penchant la tête, intrigué. Je sais bien qu'on est à la recherche de l'homme aux cheveux roses mais... Je n'ai pas vraiment l'impression que c'est lui. Allez savoir pourquoi! Peut-être parce qu'il a les cheveux bruns? Kilian me demande de l'attraper et mon énième surnom me désespère. Junior... Pas terrible. Un des passants fait mine d'intervenir mais je me poste devant lui, le poil hérissé, les crocs découverts et grognant comme c'est pas permis. Si je suis peu enclin à suivre mon maître dans ses délires, je le protège quand même. Après tout, c'est en partie mon rôle. Le type recule et je me tourne vers les autres passants qui sont restés attroupés près de nous. Aboyant, l'air toujours aussi menaçant, je force la foule à se disperser. Après tout, on n'a pas besoin de spectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Ven 8 Mai - 23:36

Le spectacle avait reprit, les boleas virevoltaient agilement devant l'œil émerveillé des quelques passants si peu généreux, au grand désarroi de William. La journée semblait mal engagée et particulièrement ennuyeuse...du moins c'est ce qu'il pensait. Alors qu'il se mouvait avec aisance et agilité, un poids assez puissant lui sauta dessus et le projeta au sol, alors qu'une voix le traitait de mécréant et lui annonçait sa capture. Génial, sans doute l'un de ces misérables exorcistes envoyés à sa poursuite. Il avait été imprudent et n'avait même pas eu le temps de mettre en place une illusion, il faut dire aussi qu'il ne s'attendait pas à être attaqué dès son arrivée ! Ça l'énervait d'ailleurs...oh oui, il n'aimait vraiment pas être traité de la sorte, il ne demandait rien lui !

Juste lui briser la nuque...ce serait simple, tes mains sont libres...ou mieux, déchaine les flammes pour le rôtir sur place, ce serait amusant de le voir hurler de douleur, emporté par les flammes de la furie ! Et les passants aussi, qu'ils tremblent de peur face à la Colère ! Non, il ne fallait pas, ce n'était pas raisonnable, il le savait, il ne devait pas écouter...mais cela ne changeait rien au fait qu'à présent, il était énervé ! Posant son regard dans celui de son agresseur, ses pupilles commencèrent à rougir un peu, et une voix très agacée s'échappa de ses lèvres.


"Si tu ne veux pas mourir...lâche moi immédiatement !"

Nul doute que l'animal qui semblait accompagner cet homme avait du ressentir les pulsions meurtrières qui émanaient presque de William, mais comment garder caché une telle colère ? Toujours est-il qu'il était hors de question de rester à terre, et il ne voulait pas tuer son agresseur, aussi désagréable soit-il. D'un geste de main, la flamme de l'un des boleas s'élança et frappa son adversaire à l'épaule, brulant légèrement cette dernière. Profitant de cette diversion, William roula sur le côté pour repousser son assaillant et se leva. Manque de chance, certaines personnes avaient assisté à la scène. Et un type qui maitrise ainsi le feu, ça peut être quelqu'un qui fait de la magie tout simplement...ou un démon. Aussi la foule ne se rangea ni de son côté, ni de celui de son adversaire : les badauds préféraient rester en retrait, surtout face à un chien aussi clairement agressif et prêt à protéger son maître contre tout ennemi.

"Je n'ai rien fait dans cette ville, je viens à peine d'arriver. Donc soit vous êtes juste fou, aussi je ne tiendrais pas rigueur de votre comportement, soit vous êtes qui je pense, et je ne vous le souhaite pas, car cela pourrait signifier votre perte. Alors, et soyez sur de votre réponse, que me voulez-vous ?"

S'il était vraiment lancé à sa poursuite, il devrait s'en débarrasser. Mais pas ici, pas devant autant de témoins, il faudrait qu'il l'entraine plus loin d'ici. Pas de problèmes, une illusion devrait suffire, il la préparait déjà lentement, prêt à la lancer. Un simple tour de passe-passe pour lui faire croire qu'il s'était enfui dans une ruelle moins fréquentée, histoire de l'y envoyer et ainsi l'attaquer par surprise. Pourquoi faire compliqué alors qu'une illusion toute bête pouvait suffire ? Mais il devait d'abord attendre la réaction de ce jeune homme..et de son chien, il ne fallait pas oublier cette deuxième menace. Mais ce serait si simple de les tuer ici, devant tous les témoins, étaler notre puissance, ce ne sont que de pathétiques humains ! Oui, planter ta lame dans sa gorge, et ensuite faire un festin avec les entrailles de son animal, tu avais faim non ? Non ! Il ne fallait pas, il devait attendre, il devait être sur avant de décider quoi faire. Pendant ce temps, sa main alla chercher la chaîne de l'un de ses boleas, l'arme la plus proche. Son épée était avec le reste de ses affaires, en retrait, mais son instrument d'acrobate pouvait être très dangereux entre ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Dim 17 Mai - 0:51

Une main sur son épaule douloureuse, assis sur les pavés, le jeune homme fixait sa victime de ses grands yeux bleus. Apparemment, celui-ci savait se défendre... ça n'était sûrement pas pour rien qu'elle était recherchée dans toute la ville pour la modique somme d'un lingot d'or.

S'il y avait bien une chose à laquelle on est sensé avoir réfléchi avant de renverser sauvagement une personne, c'est ce qu'on va faire ensuite. Dans le cas par exemple où la victime refuserait de tendre sagement ses poignets pour se faire conduire chez les autorités. Ou encore dans le cas où la tentative de kidnapping aurait fait naufrage. Voire même dans le cas où la victime se montrerait peu aimable. Et bien cette réflexion ne faisait visiblement pas partie des plans du blondinet.

Il resta bêtement à regarder l'homme aux cheveux pas si roses, tandis que celui-ci proférait ses menaces. Il se surprit à se demander à quoi il ressemblerait vêtu d'un costume d'écureuil. Huhuhu. Puis il secoua la tête pour se débarrasser de ces pensées pour le moment sans grande utilité.
Les badauds, debout à une distance respectable qui équivalait au périmètre de sécurité dressé par son fidèle compagnon canin, pouvaient voir que cet abracadabrant jeune homme ne semblait pas particulièrement effrayé. Même pas du tout. On lisait cependant dans ses traits pensifs l'émerveillement et une certaine impression.

-Vos croyez que je me suis trompé de personne ? Vos cheveux sont pourtant roses. Il n'est pas vrai que vous veniez d'arriver, puisque l'avis de recherche est en place depuis plusieurs semaines. C'est pas bien de mentir !

La logique de Killian. Sans quitter l'acrobate de son regard troublant, il se releva avec une lenteur calculée -se prendre une boléa brûlante dans la figure à cause d'un mouvement brusque ne l'enchanterait pas particulièrement. Après plusieurs instants à contempler son visage -d'une beauté singulière il fallait l'avouer- il tira une conclusion : il n'était pas content de le voir.

Cette ambiance tendue ne lui plaisait pas. Après tout, s'il devait kidnapper ce charmant individu, autant le faire dans la bonne humeur. Il se para tout à coup d'un sourire jovial, et lança avec toute l'innocence d'une gentille petite fille qui va cueillir des fraises :

-Vous aimez les écureuils ?
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Ven 29 Mai - 23:14

Un bruit mat attire mon attention et, cessant de gronder, je tourne ma tête pour apercevoir Killian au sol. Et blessé, en plus! Je sais bien que ce blondinet n'est qu'un crétin fini (il faut l'avouer, après cette histoire de soit-disant cheveux roses), mais je ne peux pas le laisser tomber comme ça! Pourtant, sous ma forme de chien, je ne peux pas faire grand-chose et la foule me gêne. Alors, malgré un léger sentiment de culpabilité qui me ronge le coeur, j'attaque une femme qui se trouve juste devant moi. Enfin, plus précisément, j'attaque sa robe. Elle se met à hurler que j'ai la rage et, comme je m'avance vers le reste de la foule, il ne faut pas bien longtemps à ce que la place soit entièrement dégagée. Je regarde autour de moi et, n'apercevant pas âme qui vive, je reprend ma forme humaine. Depuis le temps, me promener nu ne me pose plus de problèmes. Je me penche sur Killian, l'attrape par la taille et le redresse de force.

-Ce n'est pas lui, imbécile! Ses cheveux sont bruns! Pas roses!

Le problème est que je ne sais pas si mon maître va m'écouter. Après tout, quand il rendre dans un de ces délires, il est presque impossible de l'en sortir tant qu'il ne l'a pas décidé. Que faire, alors? Peut-être essayer de les rabibocher, en attendant que ça se tasse? Ca me semble une bonne idée.

-Bon, et si on allait ailleurs? Parce que d'ici une dizaine de minutes, des gens vont rappliquer, histoire de tuer un chien enragé. Hors, ce chien, c'est moi.


D'ailleurs, je reprend ma forme canine, parce que rester nu en pleine rue, ça n'est quand même pas terrible.
Revenir en haut Aller en bas
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Lun 1 Juin - 15:06

L'atmosphère se réchauffait de plus en plus, au sens propre comme au figuré. Voilà que cet étrange individu le traitait de menteur et affirmait qu'il avait les cheveux roses ! En effet, il se rappelait avoir vu un avis de recherche de ce genre, mais c'était...si absurde d'être confondu avec cet autre criminel ! Ça l'énervait de plus en plus, et tant pis pour les témoins, il allait donner une bonne leçon à cet homme ! Oh oui, il allait le carboniser, une magnifique danse du feu, un vrai spectacle, ce serait beau, l'air s'enflammerait et une douce odeur de chair brûlée viendrait envahir ses narines, ce serait si bien...Il commença à faire tournoyer son boléas tout en faisant un pas en avant, apparemment bien décidé à en découdre cette fois. Enfin, jusqu'à ce que son adversaire pose une question si étrange que William arrêta de faire tournoyer son boléas et ouvrit de grands yeux, visiblement surprit.

"Les...écureuils ? Plus ou moins...des animaux amusants et...Mais pourquoi tu me demandes ça ???"

le fait de passer du tutoiement au vouvoiement et vice-versa montrait que William ne savait vraiment pas comment s'y prendre avec cet homme. Toute colère disparue pour l'instant en lui, il ne lui restait que la stupeur et l'interrogation : la situation devenait presque burlesque. Et voilà que le compagnon canin de son adversaire entreprit de disperser la foule autour d'eux. Oh mais quelle bonne idée, pas de témoins, nous pourrions nous lâcher totalement, et sans que personne ne dise quoi que ce soit ! Non, il serait forcément suspect, ce n'était toujours pas le moment, il fallait d'abord analyser correctement la situation. Et pour ajouter au comique de la situation, le chien venait de se transformer en charmant jeune homme entièrement nu qui, apparemment étant plus censé que l'autre énergumène, avait compris qu'il s'agissait d'une malheureuse méprise.


*Maître...je suis tombé dans une ville de fous...je veux retourner en enfer, c'est beaucoup plus sain qu'ici !*

Bienvenue dans le monde des humains, tous plus fous les uns que les autres, tous aussi misérables. Bref, voilà que le charmant jeune homme nu venait de se retransformer en chien, non sans avoir prévenu qu'il vaudrait mieux partir. Bonne idée, surtout que William avait toujours envie d'enguirlander cet imbécile qui avait gâché son spectacle et, de cette manière, lui avait empêché de gagner de quoi manger convenablement. Tiens, d'ailleurs, quelques badauds commençaient à revenir, apparemment beaucoup plus agressifs face au chien...mais aussi face à lui et son ancien adversaire ! Génial, il était temps de fuir. L'illusion que William préparait était totalement tissée, il n'eut plus qu'à la lancer, ce qu'il fit : l'air se troubla quelques instants, et la peuplade qui s'approchait se retrouva soudain désorientée, les gens se cognant les uns aux autres en jurant, ne sachant plus où aller.

"Suis moi idiot, et toi aussi le compagnon canin !"

Attrapant le jeune homme qui l'avait agressé par le bras pour être sur de ne pas le perdre, il l'entraina avec lui, vérifiant que l'humain-chien les accompagnait. Ramassant au passage ses affaires à toute vitesse, il s'engagea dans plusieurs ruelles peu fréquentées, sauf par ceux qui souhaitent échapper à quelqu'un. Après une longue course, il s'arrêta au niveau d'un carrefour au milieu des petites ruelles sombres et, sans crier gare, attrapa son épée pour la placer sous la gorge du jeune homme, gardant néanmoins un œil sur le chien qui, bien que plus censé que son maître, restait dangereux. Heureusement, la colère semblait avoir quitté le corps de William, lui permettant d'être bien plus lucide et concentré sur ce qu'il faisait.


"Maintenant mon cher, vous allez me dire qui vous êtes exactement, et votre ami canin aussi. A cause de vous, je n'ai pas pu gagner de quoi manger et j'ai...très faim...et je déteste avoir le ventre creux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Mar 23 Juin - 18:34

-Je me disais que l'écureuil était un animal qui vous allait bien. Votre totem, peut-être. Votre esprit gardien ! =3 Je suis sûr que je pourrais vous trouver un costume !

Changement complet de sujet de conversation. Killian avait l'art de parler de façon décousue et plus particulièrement de raconter n'importe quoi ; cette situation en était l'illustration même. Il aurait bien voulu continuer sur sa lancée, mais l'homme aux longs cheveux sombres ne lui en laissa pas l'occasion, l'entraînant vers des lieux plus cléments. Le blond se laissait tirer sans opposer grande résistance. Il savait qu'il s'agissait d'un adversaire corriace et que même à deux, ils auraient du mal à s'occuper de son cas. De plus la foule était une gêne dans la mesure où elle pourrait le cacher s'il s'enfuyait, et s'interposer entre eux... Aussi tordu qu'il était, l'apprenti exorciste ne voulait tout de même pas blesser des innocents.

Voilà qu'on le menaçait à présent ! Lui, le représentant de la justice ! Mal à l'aise à cause de ce geste soudain qui n'augurait rien de bon, Killian cessa immédiatement de gigoter :

-Je suis le marchand de sable. J'ai vu l'annonce sur le panneau qui demandait de vous arrêter. Enfin si c'est bien vous. Mais mon chien dit que ce n'est pas vous. Est-ce que vous saviez qu'il savait que c'était ou ce n'était pas vous ? Vous auriez pu le dire avant. Sauf si c'est vraiment vous. En tous cas je ne savais pas qu'il savait que vous saviez que vous n'étiez pas vous-même.

Il adopta un air grave avant de gargouiller quelque chose qui ressemblait à “Maintenant lâchez-moi s'il vous plait”. Il n'aimait pas être traité n'importe comment, il était le marchand de sable, tout de même. Enfin, tant que ce saltimbanque étrange ne s'attaquait pas à Wilfried -nouveau surnom du chien- c'était encore pardonnable.

-Je suis sûr qu'ils donnent de bons repas en prison... oui enfin l'homme aux cheveux roses y sera bien nourri là-bas. Pour nous c'est pas gagné, hein Wilfried... voilà ce qu'on gagne à être honnête...

Il fit un petit signe de la main et un sourire à son ami pour lui signifier que tout allait bien. Mendier n'était pas une activité très lucrative et la maigreur des deux vagabonds laissait deviner que ce n'était pas fête tous les soirs.

-Si tant est que vous n'êtes pas vous, j'aurais bien voulu vous dédommager mais je n'ai rien à offrir.

A part mon corps mais ça, ce n'est pas la peine d'y penser : gueux, mais pas désespéré !
Killian ne semblait pas vraiment se sentir en péril face à cet amuseur des rues, il aurait même eu tendance à avoir de la sympathie pour lui, compagnon d'infortune. Il attendait à présent de voir comment le vent allait tourner, et quelle serait la réaction de son cher toutou qui savait en général prendre les bonnes décisions -pas toujours les plus amusantes mais habituellement les moins dangereuses...
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Mer 26 Aoû - 2:18

L'écureuil son totem, son esprit gardien ? Un costume de cet animal pour lui ? Visiblement, ce type était totalement dérangé, cela ne faisait aucuns doutes. Mais à présent, ils étaient seuls dans une ruelle, et son épée tenait l'individu en respect...et, pour son plus grand bonheur, l'homme-chien semblait se désintéresser de tout ça, les dieux étaient avec lui...façon de parler, surtout pour un démon. Bon, il allait au moins laisser cet homme se présenter, et resta...abasourdi devant tant d'inepties. En vérité, il ne comprenait rien aux élucubrations de l'importun, et cela ne faisait que réveiller la sourde colère présente en lui.

"Très bien monsieur le marchand de sable...je ne comprends à tes inepties, et au cas où tu n'aurais pas remarqué, je n'ai pas les cheveux roses !"

D'un geste rageur, il attrapa une de ses mèches brunes et la présenta sous le nez du jeune homme, une situation plutôt comique en vérité. Finalement, il retira son épée et la rengaina en soupirant. Aucun intérêt à tuer cet homme, il ne voulait pas provoquer un autre incident qui conduirait les exorcistes jusqu'à lui. Bon, déjà garder son calme était l'idée principale...et en plus ce devait être un mendiait, il n'avait rien pour le dédommager ! Et hors de question de retourner de retourner sur scène maintenant que le public le voyait comme une sorte de dangereux criminel, au même titre que son compagnon d'infortune et son ami canin.

"A cause de toi je n'ai pas pu finir mon spectacle...et je n'ai pas réussi à gagner de quoi manger, dans ces conditions...c'est très simple, tu vas te débrouiller pour me trouver de quoi manger, peu importe comment...d'accord ? Oh et de quoi manger pour toi aussi bien sur, tant qu'à faire."

Un ton mielleux, mais un air menaçant qui veut très certainement dire "tu te débrouilles où je t'envoies littéralement en enfer". Après tout, il avait faim, et contrarié qui plus est…suffisamment pour découper l’homme-chien en rondelles histoire de se faire un steak de canidé. Il ne restait pas en place, tournant en rond sans quitter ce « marchand de sable » des yeux. Tiens d’ailleurs, ce surnom était étrange, il ne lui avait même pas donné son vrai nom…demandes-lui…oui, il était curieux de comprendre un peu mieux, vu qu’il comptait côtoyer cette personne durant un moment.

"D’ailleurs, ton surnom…il te vient d’où ? De l’ennuie que tu provoques chez les gens au point qu’ils s’endorment ? J’aimerais connaître ton vrai…nom ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Lun 31 Aoû - 22:13

Trouver de quoi manger ? Il était déjà incapable de se trouver à manger tout seul... Quant aux deux petites pièces qu'il avait reçues pour l'encourager à capturer l'homme aux cheveux roses, il avait complètement oublié leur existence.
L'air menaçant qu'arborait le jeune homme n'était pas très engageant. Le blond recula d'un pas d'un air passablement rassuré. Comment donc allait-il bien pouvoir trouver un repas pour cet amuseur des rues ? Ca ne mangeait pas d'herbe, ces choses là. Malheureusement, l'herbe était une des seules denrées gratuites commestibles à portée de main.

-Bon, très bien, je vais nous trouver à manger.

Il se mit en marche dans la petite rue à la recherche de la civilisation -cette dernière était essentielle à son plan. En effet, ses chances de survie dans des ruelles de ce genre étaient très limitées, surtout face à un drôle de bonhomme enragé et armé, dont les cheveux roses n'étaient pas roses, et qui manipulait le feu comme on manipule une fourchette.

-C'est parce que je rends visites aux gens, parfois, le soir. Ils ne s'ennuient pas, vous savez. Pas du tout.

Il resta un instant silencieux, et son regard avait quelque chose de dubitatif.

-Sinon, je m'appelle Killian.

Il continua à marcher jusqu'à ce que la rumeur lointaine d'une rue animée s'approche. Puis, tout à coup, il se retourna et fit une révérence à son compagnon qui le suivait, avec son plus beau sourire. Et il se mit à courir. Vite, très vite, profitant de l'effet de surprise, il se jeta dans la foule et s'y fondit sans un regard en arrière. Le temps que l'ennemi réagisse, il s'était déjà accroupi dans un coin sous un étal presque invisible pour la plupart des gens qui allaient, venaient, courses à la main, riant, discutant, vivant leur vie. Il n'avait pas d'inquiétude pour son chien, qu'il avait vu s'éclipser rapidement de la même manière. Ils se retrouveraient plus tard une fois le danger écarté.

Il serait préférable que l'homme ne les retrouve pas, d'ailleurs.


[Le sort de Killian est entre tes mains *o*]

_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Mer 2 Sep - 17:27

Bon, ce drôle de personnage semblait résigné à son sort, c'est à dire devoir côtoyer William durant un bon moment et lui trouver de quoi manger. Il consentit même à avouer au démon l'origine de ce surnom... c'était plutôt douteux, parlait-il de prostitution ? Après tout, ils étaient à Abellion non ? Non...c'était autre chose, il en était presque sur. Killian c'est ça ? Un nom qui ne lui disait rien. Sauf qu'avant même que l'idée de donner également son prénom ne lui vienne à l'esprit, son nouveau compagnon du moment lui adressa une sorte de révérence et s'enfuit à toute vitesse, son fidèle chien sur les talons. Un silence... une brise légère... une boule de poussière qui traverse la ruelle... et soudain... de la rage, de la colère, de la frustration et des pulsions meurtrières, tout cela en un seul cri poussé par notre cher démon qui, ayant baissé sa garde, s'était fait avoir en beauté. Oh oui, il t'as vraiment eu sur ce coup là Quixos, c'était du grand art, une supercherie et tu es tombé en plein dedans ! Que devait-il faire ? Le rattraper bien sur, et lui faire payer. Oui, et il lui devait toujours un repas... et William lui devait à présent une bonne correction.

"Je vais dévorer tes immondes petites entrailles enflure !"

Des hoquets de surprise parcoururent la foule lorsqu'un William en frénésie déboula dans la rue, l'épée tirée, les yeux teintés du rouge de la colère. Et puis, la chemise qu'il avait juste eu le temps de passer négligemment sur ses épaules accentuait l'impression d'un fou en colère, tiré d'un long sommeil qui le préservait de sa propre fureur. Notre cher démon s'avança dans la foule, la plupart des gens s'écartant sur son passage. Certes, ce genre de petite scène était très fréquent dans cette ville de débauche mais, malgré tout, n'importe qui de sain d'esprit savait qu'il valait mieux ne pas s'interposer à un type en colère et armé. La première surprise passée, le train-train quotidien revînt au galop et les habitants reprirent leurs occupations, ignorant le démon colérique qui s'avançait en bousculant quiconque sur son passage. A ce rythme, le perturbateur tant recherché allait réussir à s'enfuir. Mais son compagnon à quattre pattes...

"JE TE TIENS !"

William courut après le chien qui était passé nonchalamment non loin de lui. Mais l'innocent clébard avait un avantage : il était petit, et il ne lui fallut pas longtemps pour échapper à William en se faufilant dans le brouhaha général. C'en était trop, il devait agir. Se concentrant un instant, il tissa une nouvelle illusion qu'il projeta dans une large zone, affectant toute les personnes s'y trouvant. Le ciel s'obscurcit et le sol trembla, les tuiles sur les maisons tombaient les unes après les autres et la rue commença à se fissurer sous l'effet du tremblement de terre qui se déclarait. L'illusion ne dura que quelques secondes, l'utiliser sur autant de personnes en étant si fatigué était dur pour le démon, mais cela avait suffit à provoquer la panique. La rue se dégagea un peu, et William aperçu plus loin ce très cher Killian qui s'était visiblement levé de sa cachette sous l'effet de la courte illusion générale. Sans hésiter, notre cher démon acrobate s'élança vers lui, projetant une flamme qui frôla le visage du jeune homme, tandis que son autre main l'empoignait déjà par le col pour le projeter violemment contre le mur. Il n'attendit pas une seconde de plus et empoignai à nouveau le jeune homme, les traits de son visage déformés par la colère.

"Bonjour toi...tu as oublié de me trouver mon repas...et j'ai très faim, assez pour me contenter de ta maigre carcasse si tu recommences un coup pareil !"

Son statut de démon restant inconnu, ce cher William se faisait maintenant passer pour un cannibale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Lun 7 Sep - 12:51

Le remue-ménage tout proche indiquait à Killian que le faux homme aux cheveux roses n'avait pas abandonné si facilement la partie. Il laissait également deviner l'état d'énervement avancé où il se trouvait, et cela ne semblait pas bon pour les affaires : si la cachette du jeune blond était dévoilée, il ne donnerait pas cher de sa peau...

Tout à coup, quelque chose d'étrange se produisit. Le sol se mit à vibrer, et tout autour de lui plus rien ne semblait tourner en rond. Killian n'avait jamais vécu de tremblement de terre. Qu'était-ce donc ? L'apocalypse ? Le diable en personne qui sortirait des entrailles de la terre pour venir chercher quelqu'un ? Le chercher, lui ?
La panique l'envahit et il se releva pour fuir ce phénomène effroyable, mêlé à la précipitation générale. Tout se passait tellement vite... Emy, ou était Emy ? Comment échapper à cette folle situation ?

Et puis, brusquement, quelque chose de très chaud passa près de sa joue et il se retrouva plaqué contre un mur, face à un démon en colère. Mince, l'homme aux cheveux roses était revenu. Nom d'un lutin narcoleptique... ! Haletant, les yeux écarquillés, Killian ne savait quoi dire. Il était évident que ses jours étaient en danger. Malheureusement il ne voyait pas de moyen d'échapper à un funeste sort si ce n'était de s'enfuir à nouveau et pour le moment l'opportunité ne se présentait pas. De plus, s'il se faisait attraper, il serait dévoré comme un vulgaire cochon...

Ses yeux bleus restèrent un long moment fixés sur son agresseur, impressionné par l'agressivité son aura, impressionné par sa beauté ardente, et... tout simplement terrifié. Il ne pouvait pas juste fermer les yeux et s'éveiller dans son lit comme si rien ne s'était passé. Au bout d'un moment, il finit par réussir à articuler :

-Ecoutez, je n'ai rien, je ne sais pas ce que je peux faire pour vous.

Cela ne se voyait-il pas qu'il ne mangeait pas tous les jours ? Qu'il dormait souvent à la rue ? Il prit une inspiration, s'efforçant de se calmer. Ce type était physiquement supérieur. Mais lui, simple mortel, était décidé à survivre. Coûte que coûte.

-Il y a peut-être des baies et des fruits... dans la forêt...

Le mur était froid dans son dos, il avait mal à la tête là où il s'était cogné, et l'autre ne desserait pas son emprise. Maudite soit sa faiblesse.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   Lun 14 Sep - 12:39

Il avait si faim, il avait tan besoin de chair fraiche...s'il attendait encore, il allait simplement dévorer tout cru ce malandrin, histoire de se venger et ainsi calmer sa colère ainsi que son appétit. Il y gagnait vraiment au change. Fixant toujours Killian de ses pupilles écarlates, il se lécha les lèvres d'un air peu rassurant, sa bouche entre-ouverte dévoilant deux rangées de dents qui, visiblement, étaient devenues un peu plus pointues. Pendant un instant, il pensa à épargner cet imprudent..jusqu'à ce que dernier tende une nouvelle fois le bâton pour se faire battre : il lui proposait des baies et des fruits...mais dans la forêt ? Noooon bien sur il n'avait pas pensé à aller dans la forêt, l'endroit d'où il venait avant d'arriver en ville bien sur...il n'avait donc pas compris que c'était de viande dont il avait besoin ?

"Mauvaise réponse mon jeune ami. Mais ne t'en fais pas, je viens de trouver un moyen pour que tu me dédommages...en calmant ma faim."

Vu son regard, cela voulait clairement dire "tu va payer avec ton corps, mais pas pour des choses perverses, malheureusement pour toi". WIlliam, totalement aveuglé par la colère, leva son bras dont les veines ressortaient un peu trop, témoignant de la tension qui parcourait le corps du démon. Un instant passa, et le poing serré s'abattit vers le pauvre Killian...arrête toi Quixos...le poing s'arrêta à quelques centimètres du visage du jeune homme, ne provoquant qu'un déplacement d'air assez surprenant, témoignant de la force qui avait été mise dans le coup miraculeusement suspendu. Pourquoi s'arrêter ainsi ? Il n'est pas l'heure de se faire chasser de la ville Quixos, il se passe quelque chose non loin, j'aimerais que tu ailles voir. Je sens qu'il faut aller voir par ici, et tu es mes yeux ici, alors fais ce que je te dis. Bien, il n'avait pas le choix, il allait obéir.

"Tu as de la chance satané mécréant...seulement pour cette fois."

Il relâcha le jeune homme et s'éloigna de quelques pas, tournant le visage vers l'un des badauds qui les observaient, une fois la peur du tremblement de terre fictif passé. Sans un mot, il s'approcha de lui, l'air quelque peu fou, et l'attrapa par le cou. Grognant de plaisir, il assena un coup de poing dans le ventre du malheureux qui suffoqua, puis l'envoya valdinguer plus loin. Comme ça, tous étaient prévenus : "circulez, il n'y a rien à voir, il ne s'est rien passé tant que je suis encore dans les parages". Il allait devoir voler quelques piécettes maintenant, histoire de s'acheter de la viande...ils e dirigea vers un endroit où une foule semblait s'amasser, et la rumeur d'un "marché des esclaves" lui parvint aux oreilles. Intéressant, c'était donc ça que son maître voulait voir ? Pourquoi pas, il était temps d'y aller. Oubliant l'importun qui l'avait précédemment dérange, c'est à dire Killian, il s'éloigna donc vers cette nouvelle agitation.

(Direction le Marché des Esclaves, j'ai envie d'y participer un peu et si tu veux continuer avec William - à tes risques et périls - tu pourras toujours lui dire bonjour là bas XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Spectacle enflammé dans les rues d'Abellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Agnosia :: Abellion :: Galeries marchandes -