Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Melæna, mercenaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Melæna, mercenaire.   Jeu 30 Avr - 18:29

  • Thème:

    Découvrez Etyl!


I- Identité


  • Nom :Lursups
  • Prénom :Mélæna
  • Surnom :On la surnomme bien souvent «Corbeau» à cause de ses cheveux. Ou bien à tort «L'œil du Démon» par une tare atavique. Mais quand on la connait réellement on sait qu'on la nomme justement la «Treizième et dernière», pour l'obsession qu'elle tient à accomplir presque uniquement des assassinats.

  • Age :Et bien, le bel enfant c'est endormit pour laisser place à une femme. 23 ans.
  • Temps écoulé depuis le décès :

  • Camp :Elle n'a pas de camp. Ou du moins ne s'intéresse plus qu'à elle et ses quêtes secrètes, ses buts chimériques et ses lubies saugrenus... Mais la noirceur ne lui fait pas peur, bien au contraire.
  • Origine :Elle est née sur Terre, près de Saint-Thomas, ses parents étaient des humains assez particuliers. Sa mère une garache et son père un meneur de loups, et entre autres, ils recevaient la visite de lupins(ou lubins on ne va pas chipoté pour si peu)... . Et ils avaient une assez mauvaise réputation. Nous dirons donc humaine avec des flux magiques refoulés (si on peut dire ça ainsi, car on pourrait dire que le Malin satine son corps.)
  • Lieu hanté :
  • But à accomplir :

  • Race :Sa mère n'a pas toujours était une Garache, par conséquent une humaine. Il se peut que par ses parents elle ait des talents magiques, mais cela n'a jamais été prouvé.
  • Relations :Elle n'avait pas de sœurs, ni de frères. A cause du statut particulier de ses parents, elle ne voyait jamais sa famille éloignée, ni souvent les gens du village. Ses parents, avant l'arrivée de l'inquisition, souhaitaient qu'elle ai une vie normale, simple voir même en toute chrétienté. C'est pour cela qu'elle voyait souvent un «drôle» de précepteur, ami loyal de la famille, qui plus tard, la recueillera.
    Venant tout juste d'arrivé à St-Thomas, elle n'a ni ami ni ennemi(sauf l'Inquisition...), aucune attache.

  • Profession :Elle aurait souhaité s'occuper de la meute, sa famille mais elle n'en a plus aujourd'hui. Melæna aurait put avoir une carrière littérale mais l'inquisition lui a brisé toute espoir de tranquillité. C'est en temps que mercenaire, accomplissant toutes sortes de malheurs qu'elle gagne, plutôt bien, sa vie.
  • Maître/apprenti de :Elle apprit beaucoup grâce à ses parents, mais encore plus avec son précepteur Gilles des Marouches. Sans lui, jamais elle n'aurait été une mercenaire.

  • Animal familier :
Elle n'en a pas. Mais par contre elle a une monture, un petit cheval agile et rapide, fière comme tout ceux de sa race mais au caractère plutôt facile. D'une robe rouan, il se confond parfaitement avec sa cavalière. Il n'a pas de nom particulier.

II- Apparence physique


  • Physique :Quand on aperçoit Melæna pour la première fois, on pense à avoir devant soit une démone. Ce qui est faux. Mais son œil gauche, génétiquement erroné, est rouge. Cela ne l'empêche en rien de voir correctement mais prête à confusion sur son espèce. Certaines langues se délient et parle d'une folle qui aurait arraché l'œil d'un démon pour pouvoir s'approprier l'un de ses immenses pouvoirs, d'autres disent qu'il peut voir la mort ou même l'annoncerait, certains même, jurent qu'il est mort et qu'il saigne continuellement. En bref, cette particularité alimente vivement le commérage. Mais une fois passé outre ce détail, on peut voir que son œil jumeau est tout à fait contrasté, d'un noir léger presque grisonnant il apparaît comme morne. Rien de spectaculaire. Nous pouvons alors parlé de son impressionnante chevelure, encadrant un visage ovale, longue et épaisse, chutant sur ses seins et s'abandonnant sans gêne quelques centimètres plus bas. D'un noir de jais très fort, parfaitement entretenus, ils brillent et lui vaut son surnom de «Corbeau». Ils s'opposent totalement à la couleur de sa peau qui est blanc carnée. Cette peau qui semble fragile n'est pas aussi fine que voulue mais est plutôt douce quand elle est propre. Et dessus, comme une pétale de rose, se repose une délicate bouche aux reflets écarlates. Abandonnons maintenant la fastidieuse description en détail pour voir l'aspect général. Elle est assez grande, ses membres ni trop maigre ni trop musclé, une justesse entre les deux. Et à voir sa chaire elle mange assez bien quand le pain est là, et quand la famine arrive, elle sert sa ceinture. Comme la plupart des gens. Sans doute, l'activité physique que lui vaut son travaille y est pour quelque chose. Sinon, pour sûr, elle se serrait laisser grossir et aurait des petits rondeurs romantiques... . Sa poitrine est heureusement pour elle, relativement petite pour sa taille, mais pas inexistante. Elle porte toujours des vêtements noirs ou sombres. Question de goûts, question de pratique. Bien que toutes les demoiselles à l'époque portent des robes et des jupes. Mademoiselle met des pantalons et des hauts de cuirs, ne montrant de son corps que sa tête, et encore, quand elle n'a pas de missions. Malgré cela on lui a vivement conseillé de mettre quelque chose de plus descend et elle fut bien obligé de mettre une jupette par dessus, pour évitez d'atteindre la pudeur des villageois et surtout des clercs. Elle n'a nulle bijoux sur elle, se parant déjà de ses armes. Mais elle cache jalousement une croix renversé marquant un ultime dégoût à la religion. Bien qu'elle soit «garçonne», elle peut quand la situation (et que les moyens sont là) s'habiller élégamment.
    L'allure générale qu'elle dégage est souvent sombre, ne souriant pas, elle met souvent mal à l'aise les gens qui l'entourent. Ayant un regard franc se posant éhonté droit dans les yeux de quiconque attire son attention. Un certain magnétisme dans sa démarche rapide et assuré, un beau brin de femme à l'allure criminelle. Ce qui fait certainement son charme ?

  • Signe(s) particulier(s) :Comme dit dans la description plus haut, à part son œil rouge, il n'y a rien de particulier en elle.


III- Profil psychologique


  • Caractère :Ne nous mentons pas, Melæna n'est pas une fille gentille. Rien qu'en la voyant, ça ce sent. Ne souriant pas, n'exprimant aucune émotion positive sur son visage. Il ne se dégage que d'elle, un lourd sentiment de tristesse ou de terreur selon la personne qui la regarde. Elle n'agit pas mal en vérité, mais seulement égoïstement. Ne pensant qu'à elle et sa vengeance, rien ne vient la touchée. C'est pour cela qu'elle est cynique, ne supportant aucune autorité et vivant comme bon lui semble. Elle néglige trop souvent les relations humaines, se retrouvant plus souvent solitaire que sociable, ne se liant qu'avec exception à des personnes dignes d'en être, selon ses paramètres, et c'est très rare. A la limite du misanthrope. Mais bien qu'elle paraît comme une ermite, elle ne refuse pas une discussion engagée aux hasard, comme ça. Au contraire même, vous avez plus de chance de la retrouvée dans une taverne ou une auberge, bavardant avec le tenancier d'un air presque amical, que dans un milieu isolé à remuer ses pensées. Cet «accès d'humanisme» est plutôt dut aux obligations du métier. Les hommes ayant un désir qu'ils ne peuvent réalisé sont son marché. [C'est pas tortueux comme tournure de phrase ? xD]
    Elle n'est pas heureuse, ayant le sentiment que tout une vie lui a été volé. Elle déteste voir le bonheur sur le sourire des gens, ce qu'elle souhaiterait, c'est de voir une population triste, mélancolique où la prospérité n'existe pas. Et paradoxalement, elle recherche tout de même les faveurs de la vie. C'est pourquoi a des instants occasionnels, on peut la croire véritablement folle. Passant de la joie à la colère pour se terminer en tristesse en à peine quelques minutes, ne sachant pas finalement sur quels pieds dansés.
  • Passions/loisirs :
    Bien que son temps est consacré principalement à la recherche de contrats, elle aime à ses heures perdues, s'occuper d'elle-même. Aimant prendre un bon bain chaud quand elle peut, se sentant soudainement débarrasser de toute sa haine pour quelques heures. Mais le plus souvent, elle magasine, visite les tenanciers pour se tenir au courant des affaires et pourquoi pas s'acheter de nouveaux équipements quand le financement est là. Sinon, le dessin reste sa passion, qu'elle exerce presque tout les soirs quand la nuit tombe et qu'elle n'a pas à faire ailleurs.

  • Phobies/cauchemard :[Cauchemar sans «D», dictionnaire à l'appui 8D]Sa plus grande phobie ? La torture. Elle a peur de souffrir avant de mourir. Ou bien pire selon elle, de ne pas pouvoir accomplir sa vengeance, mourir avant d'avoir put atteindre son but. Deux choses qui la taraudes chaque soir... Vais-je y arriver ? Demain sera une souffrance ?
    Et les mauvaises nuits, les cauchemars la prenant, elle se repasse inlassablement le jour de l'exécution de ses parents. Parfois même la fin change pour être plus horrible encore que la réalité.
  • Rêve/ambition :Son plus grand rêve ? D'anéantir l'Inquisition bien sûr. De l'éradiquer de la surface de cette Terre.

  • Manies :Elle n'en a pas. Ou si, une seule : celle de fixer les gens droit dans les yeux. Avec persistance, jamais elle détourne du regard (du moins quand elle n'a pas honte, ou que elle-même n'est pas gênée).





[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Melæna, mercenaire.   Jeu 30 Avr - 18:29

IV- Histoire


  • Passé :
    Elle hurle dans la nuit, cherche et remue. Voit ses mains devenir griffes, son nez museau, ses jambes pattes. Le Malin n'y est point pour rien dans cette histoire là mais Dieu en regardant de plus près... En refusant le pied cornu, elle s'est engagée à faire le bien et de vivre humblement. Elle a trahit, elle est punit. La voilà louve, la nuit. Dévorant dizaines de bêtes sur son passage, maudissant chacune des créatures du Seigneur par le sang.
    Seul, depuis toujours. Rien de plus normal pour un meneur de loups. Ancien possédé, le voilant possédant une grande famille, sa meute de loups... ou de loups-garous selon les mauvaises langues. De la charme de sa flûte en bois, il appelle, rassemble, calme et apaise les bestiaux ne se souciant que de leur survie par de sauvages comportements.
    La nuit. La voilà encore, sa peau se cabossant pour retrouver sa peau de bête et devenir monstre. Le voilà encore, jouant de son instrument. Elle entends, charmée naturellement. Elle vient à ses pieds le lécher et le mordiller comme une jeune chienne dont l'ardeur ne serait pas encore défait. Il est surpris mais ce n'est pas désagréable. En voilà, une bête qui lui ressemble.

    [Des mois passent, la meute s'est agrandit et enorgueillit pas d'une bête mais de deux ]

    Marie regarde tendrement sa chaire. Elle est si fragile et si innocente encore, comment faire pour ne pas la blesser ? As-t-elle sa malédiction ? Pourra-t-elle un jour, reconquérir la maison du seigneur pour leur Salut ? Elle espère, mal à l'aise d'avoir mit au monde, une fille. Elle a bien envie, la nuit de se nourrir de sa Mélæna. Infanticide, cannibalisme; encore combien de loi est-elle tentée de violées ? Elle se saigne, chaque jour, Marie pour son Dieu. Elle veut de nouveau son amour, ressentir le bien en elle, combattre le mal et à nouveau vivre normalement. Si elle ne peut pas, se sera sa fille, oui !
    Et son mari -bien que non marié- ne saurait dire non à cette requête. Mi-bête mi-homme, lui-même ne sait plus très bien ce qu'il est. Mais sa jalousie, abuse de son bon cœur, et refuse de voir son enfant se mêler à autre chose qu'à la meute. Il le ressent, il ne doute pas, c'est elle qui plus tard, prendra en charge la famille à poils.
    Et Mélæna elle ? Quand dit-elle ? Elle ne sait pas, trop jeune pour comprendre. Mais elle adore, oui c'est évident, se mêler aux loups. Sentir leur bestialité, leur fourrure douce et sale, les coups de langue baveux et savoureux. Se sentir simplement proche d'eux. Elle n'imagine pas la vie autrement. Pourquoi se pourrir la vie à nourrir des oies maigres, se casser le dos aux champs pour manger de la poussière, et finalement avoir tout juste de quoi payer l'impôt.
    Pourtant, il a fallut trouver un terrain d'entente. On se dit tout simplement qu'on vivrait près de ce petit village, presque sans histoire, et qu'on enverrait la gamine chez ce monsieur pas très réputé pour son enseignement personnellement. Ainsi, elle porterait l'espoir de deux âmes maudites.

    Mélæna, depuis ses six ans se rend chez «Gilles», un homme borgne, à l'allure criminelle mais n'ayant qu'une seule parole. Il avait promit, connaissant le père par une aventure épique, qu'il enseignerait que et rien que des matières intellectuelles. Et se ne fut pas aussi simple, surtout au début. La petite était sauvageonne, grognait, reniflait comme une bête, ne se tenait qu'à quatre pattes, et aboyer dès que son précepteur tenter de l'obliger à quoi que ce soit. Bien qu'il en eu souvent envie, de la battre violemment pour la calmer, il réussit tout simplement à la canaliser avec des morceaux de viandes séchées. Au final, elle marchait comme ses amis. C'est à ce moment là qu'elle apprit à lire. Lire était une chose essentiel, répétez sans cesse Gilles. Il parlait d'avenir en parlant de lecture, persuader qu'un jour tout se passera dans les livres. L'écriture vient, il est vrai, mais ce n'était que de petites pattes de mouches à peine lisible, néanmoins cela semblait lui plaire.
    Quand elle rentrait, elle abandonné la meute pour s'exercer avec ce qu'elle trouvait, généralement un morceau de charbon se fritter sur le bois de sa chambre, parfois même, ce n'était plus des mots, mais des dessins. Elle semblait même se socialiser par fois. Quand elle se comportait bien, elle pouvait sortir dans la rue et Gilles lui offrait toujours un petit quelque chose. Un livre, un vêtement, une brosse, du nouveau charbon...

    La vie commençait tout juste à offrir ses fruits. Que déjà, les vers allaient la gâtée.

    Vers la fin d'après-midi, d'un été surchauffé, un orage éclata avec ardeur. Retenant la petite sauvage chez son précepteur. Quand aux deux autres loups, travaillant dans les champs pour rembourser une dette qui leur est personnelle, ils durent fuirent rapidement dans leur tanière, devant la colère de Dieu. Seulement, la pluie n'arrête pas la main du Seigneur; des ombres résolues s'avancent à travers champ, déterminer par leur mission. S'arrêtant un instant devant la maisonnée et se séparant en deux groupes distincts. L'un faisant le tour prêt à attraper les futurs fuyards, l'autre éclatant la porte et s'emparant sans ménagement du couple, clamant d'un ton dogme de quelles façons périront les protagonistes du mal.


    [Après la Torture, après la Mort, Mélæna a douze ans ]


    Ils ont quitté leur petit village paisible... Quitté ? Non fuit. Ils ont fuit leur malheur, leur passé et se sont fondus. Confondus dans la masse d'un patelin croyant. Mais ils ne croient plus. Mélæna par contre sait envers qui lancer sa haine mais pas avec quoi. Gilles n'est pas un homme si honnête que ça.

    «Hé petiote ! Je sais que tu en cogites là dedans, je sais que tu souhaites te venger … Elle leva sa tête vers son précepteur. Mais je sais aussi que tu es faible ! Jamais, à l'heure actuelle, tu seras en mesure de vaincre quiconque. Fronçant les sourcils, elle écoute attentivement. C'est pourquoi j'te propose une sorte de contrat … Je t'apprends à te servir d'une arme, à te fondre dans les ombres, à atteindre tes buts avec trois fois rien, et toi en échange tu me confies ta loyauté,»

    Était-il nécessaire de vendre sa loyauté alors que déjà elle lui avait donné ? Enfin, le pacte fut bien entendu scellé, depuis longtemps. Ses parents n'avaient pas choisit Gilles au pur hasard, voyons.
    Il lui donna premièrement, une lame courte et légèrement recourbée, comme une faucille. S'était, disait Gilles, le meilleur moyen de faire saigner l'ennemi. Il l'entraîna avec, se déchaînant sur des mannequins de pailles. Et quand il décida qu'il en fut assez avec, il lui apprit un autre art avec une autre arme. Il essayait de l'initier à tout, voulant qu'elle soit capable de tout avec rien.
    Mais là où elle se débrouillait le mieux c'était avec un poignard et des shuko et hokkode. Trouver et ramener par Gilles lors de l'un de ses nombreux voyage. Elle avait un savoir immense sur l'art de dénicher l'ennemi, l'immobiliser et pourquoi pas le tuer. Sa première idée fut de s'attaquer à l'Inquisition mais une certaine promesse, contrat, vient lui sauter à la figure, à la vielle de son départ vers sa vengeance.

    «Tu te souviens, le jour où tu m'as promis ta loyauté ? Et bien il est temps que tu me le prouves ! J'ai quelques requêtes à te demander, jeune fille...»
    Requêtes par là, était d'utiliser les compétences de Mélæna pour commettre vol et autres délits du même gabarit. Tout ça gratuitement, mercenaire de bon cœur ! Il l'empêchait de s'en aller, de partir vers ses conquêtes personnelles. Elle l'aurait bien tuer finalement, si seulement son réseau de connaissances n'était pas aussi grandes et aussi dangereuses. Au final, elle lui supplia de la laisser partir mais ce fut vain. Alors, elle se paya elle-même le service de d'autres mercenaires pour effectuer ce qu'elle ne pouvait faire et se libérer d'un poids. Mais elle n'eut pas le temps de concrétiser le paiement, il mourut d'une crise cardiaque. Une mort presque naturelle...
    Elle pleura sa mort bien qu'elle l'eut détesté à la fin, c'est lui qui s'est occupée d'elle la major partie de sa vie.

    Elle entendit, un jour qu'elle traînait dans une auberge, que l'Inquisition se préoccupait d'un petit village plus particulièrement, qui serait selon leur dire, une brèche vers les Enfers. Sans hésiter, elle voyagea jusqu'au limbes terrestres pour enfin accomplir sa vengeance.



    [Désolé pour l'écriture anarchique de l'histoire mais disons que c'est mon point faible. J'ai essayé de la recommencé mais... c'était encore pire qu'avant x). J'espère pouvoir démontrer mes qualités plus tard ToT]




V- Capacités



  • Pouvoir(s) magiques :Elle n'en a pas.
  • Méthodes de combat / arme :
    Comme dit dans l'histoire elle utilise plusieurs armes. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle les maîtrise tous à la perfection et qu'elle les possède tous. D'ailleurs, les seuls armes qu'elle a en permanence sur elle sont des hokkode et shuko. Ce sont des sortes de mains et de pieds de fer avec des pics aiguisés. Les hokkodes (mains d'acier) permettent d'arrêter une lame à la main sans se blesser puis de riposter en lacérant le visage de son ennemie ou de lui crever les yeux. Les shuko permettent eux donner des coups de pieds assez blessant. Mais l'intérêt d'avoir ses armes, c'est quelles servent également à grimper aux parois rocheuses, murs, de grimper plus facilement aux poutres etc. Vraiment utile en cas d'espionnage. Sinon elle manipule sans gêne la faucille et se bat plutôt bien à l'épée. Mais ne possédant pas cette dernière arme sur soit ou même ne l'ayant pas utilisé depuis quelques années, elle doit sûrement avoir perdu un peu la main.
    [Info sur les shuko et hokkode]
  • Règlement :lu et approuvé Smile
  • Autres :Très joli design,contexte etc. En gros : good job, it's great board 8D /vui vui, vive l'english cucul/ Vraiment, je préparais ma fiche depuis un certain temps (même si je l'ai bien raté à certains point, mais niveau personnage ça me plaît ^^'). Ca faisait longtemps que j'avais pas fait de RP et votre (ou ton ? Il y a plusieurs personnes, ne ?) m'a redonné envie d'en faire Smile


Ps : J'ai du coupé le message en deux, désolé ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Melæna, mercenaire.   Jeu 30 Avr - 19:00

Bienvenue à toi =D

"Cauchemar sans «D», dictionnaire à l'appui 8D" => J'aime les membres minutieux xD Pour la peine, je t'enverrais bien réviser un peu tes terminaisons en é/er I love you
[là par exemple]

Sinon, tout est très bien ! Merci pour les compliments, ça me fait plaisir :3 Tu peux demander à ressortir ta fiche à tout moment si tu désires la modifier ^^

Fiche validée, amuse toi bien parmi nous !
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melæna, mercenaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Melæna, mercenaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Archives :: † Fiches archivées -