Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Edward - Ils ne m' ont pas donné de prénom. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Edward - Ils ne m' ont pas donné de prénom. ]   Lun 2 Juin - 16:47

    Nom: Inconnu
    Prénom: Idem
    Surnom: Edward – Décembre pour les clients

    Age: 15 ans
    Sexualité: Bisexuel
    Né à (origine): St Thomas

    Métier exercé: Prostitué... Et le niveau de qualification... Doué ?
    Maître/apprenti de: Personne
    Méthodes/armes spéciales: (exorcistes)
    Famille: La mère d' Edward l' abandonna à sa naissance. C' était une femme mariée, d' un certain âge, sans problème, qui allait à l' église tous les dimanches. Edward naquit au pire moment : fin décembre, alors que les premières neiges commencaient à blanchir les vallées. Ne pouvant se lester d' un nouvel enfant qui ne survivrait sûrement pas, les deux paysans decidèrent d' abandonner l' enfant à l' orphelinat du village voisin, sans même prendre le soin de lui donner un prénom.

    Passé:

    - Eh, toi, là!
    Le rouquin se retourna. L' autre le dévisagea de haut en bas, s' attardant sur le visage angélique du garcon. Un sourire apparut sur le visage enfantin de l' autre.
    - C'est bien toi qu'a pas de prénom ?

    Le visage du petit garcon se figea. Ses joues, rougies par l' air glacé de l' hiver, se réchauffèrent un peu sous le coup de l' émotion. Il murmura :
    - Si, j'ai un prénom. J'm'appelle Edward.

    Une lueur de défi apparut dans le regard du gamin. Il s' appellait Edward. C'est tout. C' était son prénom.
    L' autre se mit à rire, narquois.
    - C'est pas ton vrai prénom, ca. Tu te l' ai inventé juste pour te faire plaisir.
    L' autre rapprocha son visage de celui de l' enfant.
    - Un vrai prénom, c'est ton papa et ta maman qui te le donnent. Toi, tes parents, ils t' en ont même pas donné un. Hahaha.

    Le rouquin avait les larmes aux yeux. Il s' exclama :
    -Bah toi aussi, ils t' ont abandonnés, tes parents, na!
    L' autre rit à nouveau, un sourire sadique apparaissant sur son visage :
    - Ouais, mais moi, ils m' ont donné un nom, et un prénom.

    Edward mit ses mains sur ses yeux et tourna les talons, laissant ses larmes couler sur ses joues. Papa et Maman ne l' avaient jamais aimé. Ils ne lui avaient même pas donner de nom. Edward était plus qu' un orphelin. Edward n' avait jamais été aimé. Le rouquin pleurait, pleurait toutes les larmes de son corps.

    *****

    -Eh, madame, t'es mignone! Les yeux du rouquin prirent une couleur inquiètante. Pour toi, c'est que 3 pièce d' or la nuit <3

    La jeue femme fit une grimace et continua son chemin. Un prostitué mâle. On avait jamais vu ca.
    Décembre soupira. Ce n' était pas une bonne semaine. Il n' avait eu qu' un client, et encore, juste une petite fellation de rien du tout. D' ailleurs, il était plutôt en manque. Le rouquin avait une libido assez impressionnante et pouvait se sentir mal après 24heures sans sexe.
    Autant vous dire que là, il était à bout.

    A 13 ans, le petit Edward avait été renvoyé de l' orphelinat. Il n' avait pas fait grand chose, pourtant. Il avait juste voulu essayer. Bah oui, quoi. Comme les animaux ils le font, pourquoi pas lui ? Il avait demandé à la petite Gwendael d' enlever sa robe et pis il avait essayé quoi. C' était trop bien.
    Mais le curé, il avait pas aimé, et il avait mis Ed à la porte. Pendant quelques heures, l' enfant pensa à Gwendael, à qui il avait dit au revoir en pleurant. Et puis, il l' avait oublié. L' amour, c' est comme ca. On oublie. Comme ses parents l' avaient oublié.

    La carrière qu' entama alors l' adolescent coulait de source. Il alla dans cette rue magnifique, avec tous pleins de femme de toutes sortes et de toutes âges qui se faisaient payer pour ce qu' il aimait faire le plus au monde!
    Avec les plus jeunes, Ed apprit les rouages du métier. Il se trouva ce surnom : Décembre, comme le mois de sa naissance, seule preuve de son existence. Souvent, le jeune garcon dort chez des clients, ou bien dans un bar, ou quand il a un peu d' argent, dans un hotel.
    Sa vie est précaire, mais l' adolescent la vit à fond.

    Personnalité:

    Le caractère d' Edward se rapprocherait le plus à celui... D' un chien. Un gentil chien. Un peu indépendant, un de ces chiens errants qui sont prêts à tout pour s' attirer la sympathie de leur maître itinérant.
    Edward s' efforce à être toujours de bonne humeur. Il aime à croire qu' il peut servir à quelque chose. A donner un peu de plaisir dans ce bas monde. Apporter un peu de soleil. Son sourire adorable, ses yeux pétillants, tout en lui est raffraichissant, tellement attendrissant. Il ne pose pas de problèmes, le genre qu' on aime avoir dans son lit pour oublier la dureté de la vie.
    Mais contrairement à beaucoup de ses collègues, rien chez Edward n' est calculé. Rien serait un bien grand mot. Mais tout de même, il est sincère quand il parle. Seulement, il ne dit pas tout, c'est tout.
    C'est un jeune homme terriblement affecteux. Très affecteux. Trop ? Ca, ca dépend du caractère d' autrui. Il adore tellement les carresses, il serait prêt à tout pour.
    Ses réactions sont souvent très exagérées. Il a gardé toute sa candeur d' enfant, et son attitude se rapprocherait plus d' un gamin de cinq ans que d' un adolescent de quinze ans. Seulement, un gamin terriblement précoce... La vue du sang le fait hurler de peur, l' amour le fait couiner, les blagues le font éclater, les méchants le font pleurer et hurler, les gentils aussi, d' ailleurs... C'est un chien qui est certes petit, mais très bruyant. Un peu encombrant, donc, surtout quand il commence à s' attacher.
    Si Edward veut quelque chose, il se débrouillera toujours pour l' avoir. Par tous les moyens. De plus, il est impatient, alors s' il n' a pas ce qu' il veut sur le champ il... Boude. Il se tait, fait la moue, et regarde la cause de son mécontentement sans s' arreter. Il peut rester comme ca, disons... Dix minutes ?
    Car même s' il veut quelque chose, cet enfant est trop peu impatient pour l' attendre sans rien faire. Si bouder s' avère inutile, il passera à autre chose. Pas besoin de s' évertuer à faire quelque chose d' ennuyeux, si on a d' autres possibilités, et si ca ne marche pas. Edward a une intelligence pratique. Il n' est pas du genre à passer des heures sur quelque chose. C' est d' ailleurs souvent le cas avec ses clients.
    Seulement, il arrive que l' adolescent s' attache vraiment à ses clients. Dans ces cas là, le gigolo passera le plus de temps possible avec ces clients-là. A en rendre fou les autres. Sans même être payer, peu importe. Edward s' amourache très vite. Cest un amour exclusif, mais ce n' est jamais vraiment sérieux, mais jamais non plus vraiment frivole.
    C' est juste qu' Edward aime. Pas pour la personne, non, pour l' acte d' aimer. Il aime aimer. Il aime sentir son coeur battre, il aime se sentir heureux grâce au sourire de son amant passager, il aime se nourrir d' amour et de bohème, il aime passer des semaines entières dans l' appartement coquet de son maitre éphèmère, il aime passer des heures entières à penser simplement à la nuit qui arrive, il aime pleurer de voir son coeur brisé, il aime se voir cicatriser grâce à ses amies, et il aime retomber à nouveau, ressentir malgré lui (?) tous ses sentiments qui s' emparent de son corps. Cependant, Edward n' est pas toujours joyeux. Il est humain avant tout, et il lui arrive de déprimer. De devenir un peu sérieux, d' arrêter de sourire pour laisser place à un regard froid et glacé. C' est très rare. Et c'est ce qui rend la chose un peu effrayante.
    Avec ses amis, c'est quelque peu différents. Disons que... Ses amis peuvent parfaitement être des clients. Pour Edward, faire l' amour est un sport comme un autre, seulement, c'est le plus agréable qui soit. Alors pourquoi ne pas en faire profiter tout ceux qu' on aime ? L' adolescent peut être incroyablement égoiste (comme sur certains points futils tels la nourriture...), comme étonnament généreux, et il est dur de savoir à l' avance comment il va réagir. Enfin, au fond, c'est simple : comme un adulte responsable, ou bien comme un gamin de trois ans. Il n' y a que deux possibilités.
    D' ailleurs, la vision d' Edward du monde est aussi simpliste que sa facon d' aimer. C'est très simple : il y a les gentils, et les méchants.
    Mais ce n 'est pas : les méchants sont ceux qui tuent des gens, les gentils, les autres. Non, c'est encore plus bête. Tous ceux qui sont gentils avec Edward, qui le carressent gentillement font partis des gentils. Tous ceux qui sont désagréables avec lui sont les méchants.
    Alors si une cliente d' Ed est doucereuse et mielleuse à souhait avec lui, mais qu' à côté, c'est une grosse ****** qui viole des petites filles à longueur de journée, elle fait partie des gentils ? Ben oui. C'est bien plus simple comme ca, et ca évite beaucoup de cas de conscience.

    Cependant, qu' ils soient gentils ou méchants, Edward se méfit des gens d' églises et des personnes en surpois. Pourquoi ? Quelqu' un qui peut se permettre d' être gros ne peut pas être que gentil. Et puis, les gens d' églises, ils sont toujours gros. Enfin, c'est ce qu' il pense, et personne n' a réussi à lui faire penser le contraire.

    Description physique:

    La première chose remarquable chez le jeune homme sont ses cheveux. Indomptables, de cette couleur de soleil increvable, ils tronent majestueusement sur son doux visage, le couvrant souvent d' une petite part d' ombre. Jamais vraiment coiffés, ils sont parsemés d' épis indomptables, variant agréablement en fonction de la lumière et des caprices du vent, comme celles de ses amants.
    Le visage d' Edward a gardé la candeur de l' enfance, cette rondeur agréable et adorable. Ses yeux sont deux morceaux de chocolats, et dans leurs seins se reflètent des milliers d' étoiles, qui l' aident surement à voir le monde comme il en a envie. Des reflets fauves viennent souvent éclairer ses noires pupilles. Ses sourcils, discrets à souhait, entourent ses grands yeux. Ils sont naturellement fins et aiguisés, Edward est bien content de ne pas avoir à les épiler. Son nez, légérement plus court que celui de ses semblables, s' accorde parfaitement avec son petit visage. Ses lèvres, délices tranparents, sont fines et délicates.
    En réalité, ce n' est pas le visage d' Edward que l' ont pourrait qualifier d' enfantin. Quand l' adolescent est calme, on pourrait juste le qualifier de beau. Ses lignes fines, cet ovale agréable, ces petites joues légerement bombées, ce petit menton un peu carré, le visage du jeune homme pourrait être qualifier d' adulte. Cependant, c'est les expressions qu' il abore fièrement qui donne à la tête d' Ed la connotation d' « enfantine ». Sa bouche est plus grande qu' elle n' y paraît, et ses sourires déforment son visage en une petite boule adorable. Petit, quand il regarde la personne par en bas, ses yeux semblent deux comètes remplies de larmes pures. Quand il le souhaite, il peut se transformer en fontaine vivante, ou bien en statue. C'est sûrement ca qui donne à ce visage si calme cette touche adorable de candeur.

    Si en regardant uniquement son visage quand il est exité, on pourrait croire qu' Ed n' eut qu' une petite dizaine d' hivers, son corps cloit définitivement cette hypothèse.
    Pas très grand, l' adolescent dépasse à peine le mètre soixante-dix. Il est plutôt maigre, mais ne suppporte pas qu' on lui fasse la remarque. D' ailleurs, dire qu' il est « plutôt » maigre est un euphémisme. Le jeune garcon a une taille qui égale celle d' une jeune fille. Ses épaules sont larges, et legèrement musclé. On ne peut pas dire qu' il a la peau sur les os, non, il a la peau sur les muscles. Sur ses bras à la peau de pêche parsemé de taches rousses, on peut en suivre le fil. Ce qui donne au jeune garcon un érotisme assez spécial, mais relativement apprécié. Il a le ventre plat, et certaines de ses côtes sont légèrement saillantes. Les os de ses hanches ressortent doucement, font ressortir toute sa féminité, tout la beauté de son corps fragile. Ses jambes sont assez musclés, fines et élancées. Ses deux pieds... Restent des pieds, aux ongles durs et peut-être un peu trop longs. Ses mains sont grandes et chaudes, contrastent avec le reste de son corps.

    Le gigolo s' habille généralement d' habits flashants, rouge, blanc, vert pomme. Il lui arrive de porter du marron quelques fois. Il porte des vêtements moulants et près du corps qui lui vont bien. Il adore s' habiller, et pourrait être qualifier de coquet,empruntant à ses clients des habits qu' il ne rend jamais. Il les chérit comme la prunelle de ses yeux, et se désespère de voir quande certains deviennent un peu petits pour son corps en pleine croissance.

    Passions: ... Le sexe, le sexe, encore le sexe. ._.
    Phobies: Qu' on l' abandonne, qu' on soit méchant, qu' il soit castré, que plus personne ne fasse attention à lui.

    Autre: Cette fiche doit être la plus courte de mon existence, remplie de fautes =D Je vais changer le vava bientôt
    Règlement: Lu et approuvé <3
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Edward - Ils ne m' ont pas donné de prénom. ]   Dim 20 Juil - 19:28

Fiche validée

Pour l'instant, ça va <3
Tu la rééditeras plus tard, hein. *léchouille*
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
 

Edward - Ils ne m' ont pas donné de prénom. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Archives :: † Fiches archivées -