Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Christian Berroyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Christian Berroyer
† Prêtre de Saint Thomas †

avatar

Nombre de messages : 36

Fiche personnage
Relations:
Capacités: Exorciser et prêcher la bonne parole! (il fait un ragoût succulent aussi)

MessageSujet: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 2:28



« Dieu est mon seul maître et je le prirai jusqu’aux Enfers. »


Le soleil était à son zénith et diffusait ses chauds rayons sur la partie éclairée de la Terre. Peu de nuages osaient s’interposaient entre lui et sa cible. Une silhouette, drapée de noir et encapuchonnée, se déplaçait sur l’herbe. Elle venait tout juste de traversée une immense barrière en fer forgée et se dirigeait vers une maison de Dieu. Les portes se poussèrent en un grincement caractéristique de ces vieux bâtiments. À l’intérieur, la noirceur régnait. La lumière du disque solaire n’arrivait pas à traverser les épais vitraux aux couleurs vives qui ornaient les murs en guise de fenêtres. La silhouette, tête basse, marchait lentement dans la nef. Après s’être signée comme la tradition l’exigeait, elle s’était dirigé vers l’un des bancs, à l’avant, près de la statue du Christ. Humble, elle retira sa capuche, découvrant le visage plutôt beau d’un homme d’une vingtaine d’année. Les cheveux, d’un brun-caramel, étaient portés un peu long. Quelques mèches venaient doucement chatouiller la nuque, les tempes et le front de l’homme dans leurs ondulations. La tête se pencha et les yeux gris se fermèrent. Une ou deux secondes plus tard, les lèvres fines se mirent à remuées, priant leur dieu. Les doigts longs et minces s’étaient entrecroisés. Le temps s’écoula et rien ne vint troubler la concentration du prieur. Son visage était impassible et seule la chaleur de l’été vint ajouter une couleur rosée aux joues ordinairement claires. Les traits démontraient sans doute possible qu’il n’était pas un étranger. Christian Berroyer était français jusqu’aux bouts des ongles.

Les portes de l’église s’ouvrirent de nouveau, laissant cette fois-ci le passage à un prêtre vêtue de l’habit blanc traditionnelle. Il se signa et marcha, sa Bible dans les mains, vers le jeune homme assis au premier rang. C’était la deuxième fois aujourd’hui qu’il le trouva là, priant ardemment. Depuis trois mois, il venait tous les jours se repentir d’une faute inconnue. Il ne se confessait pas et partait sans dire un mot. Clairement, son âme était troublée. L’homme de foi s’approchait silencieusement du disciple et prit place à ses côtés. Sa présence ne le tira pas de ses prières. Les minutes s’égrenèrent. Par respect, le prêtre patienta.

La tête du jeune homme se releva finalement. Il avait finit de démontrer sa servitude envers son dieu. Appuyé bien droit sur le bois du banc, il attendit.

« Ne souhaites-tu pas te confesser? »

« Je ne le mérite pas, mon père. » répondit-il, les yeux brillants.

« Dieu pardonne même aux pires, si ceux-ci font preuve de foi. Il aime tous Ses agneaux. »

Les paroles du prêtre se voulaient rassurantes, espérant ainsi pouvoir sauver l’âme de l’égaré. Son interlocuteur restant muet, il se leva, péniblement vu son âge avancée, et se dirigea vers le confessionnal. Un à un, les fidèles faisaient leur entrée, prêts à avouer leurs fautes en recherchant le pardon. Un à un, ils ressortaient après avoir trouvé la paix. Seul resta dans l’église Christian, toujours assis, silencieux, en proie à ses démons internes. Le prêtre mis le nez hors du confessionnal, cherchant des yeux s’ils restaient quelqu’un, et vit l’homme. Un soupir traversa ses lèvres et il retourna s’asseoir à l’intérieur de sa petite boîte. Son attente valut la peine. Au comble du soulagement, il entendit la porte s’ouvrit et quelqu’un prendre place de l’autre côté du grillage.

« Pardonnez-moi, mon père, car j’ai péché. » murmura le pénitent. « J’ai aimé un homme. » Le silence envahit l’isoloir.

« Raconte-moi, mon enfant. Dieu sait pardonner.

« Il était plus jeune que moi. J’en ai vingt, il n’en avait que quatorze. Il était si beau pourtant.. Je jure ne jamais avoir eut aucune pensée de la sorte, envers une femme ou envers un homme. Jamais je n’avais songé, ne serait-ce qu’un instant, à perdre mon âme… Ce devait être… un démon, c’est la seule explication que j’ai pu trouvé… » Une larme, invisible dans la noirceur, roula sur la joue du pécheur. « Je n’ai pas pu lui résister. Il était merveilleux, son rire magnifique, son sourire me faisait battre le cœur comme rien ne le pouvait… Nous nous aimions par-dessus tout. J’en suis même venu à oublier Dieu, à renier tout ce qu’on m’avait appris. Être avec lui était le seul paradis dont j’avais besoin. »

Ce n’était pas la première fois que le prêtre entendait ce genre de confession, malheureusement. Beaucoup d’hommes tombaient pour l’amour d’une femme ou d’un autre homme. Ils devenaient aveugles et se faisaient pervertires.

« J’ai pu me défaire de son emprise, cependant. » continua Christian. « Mais à quel prix! » Sa phrase fut interrompu par un sanglot. « J’ai du commettre l’irréparable… Il voulait qu’on consume notre amour… J’avais beau me refuser à cela, il continuait d’insister, encore et encore… J’ai vu là, dans ses yeux, la lueur du Malin. Il voulait me perdre à jamais. Il tenta de m’agripper, de me forcer… J’ai du… Je l’ai tué en voulant faire partir le démon qui l’habitait. »

Le prêtre mit silencieusement les doigts devant ses lèvres. Ce jeune homme avait commis un meurtre, croyant son amant, un enfant, possédé. Il avait accumulé tant de péchés malgré son jeune âge…

« Mon père, que dois-je faire pour me repentir? »

Esaïe 55:7
Que le méchant abandonne sa voie,
Et l'homme d'iniquité ses pensées ;
Qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui,
A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.


Six ans s’écoulèrent depuis la confession. Christian suivit une formation de prêtre et fut attitré à la petite église de campagne dans son village natal. Tous les soirs, il donnait la messe devant les fidèles. Bien que Dieu lui ait pardonné ses offenses, il ne réussit jamais à se pardonner complètement de s’être fait avoir si facilement par un démon à l’apparence humaine. Il sentait l’ombre de son péché planer au-dessus de lui et le Malin rire de sa faiblesse. Il craignait de se faire avoir une seconde fois. Les marques de son amour pour le garçon étaient toujours présentes en lui. Ignorant son homosexualité, il croyait que c’était les cicatrices de son péché, prouvant à tout jamais qu’il avait été impure. Fort heureusement, avec son entrée dans l’Ordre, les prétendants cessèrent de l’approcher, tout espoir étant vain. Christian, de son côté, faisait de son mieux pour ne pas éprouver quoique ce soit de mal envers ses fidèles. Il se surprenait parfois à désirer caresser les cheveux d’un adolescent troublé. À chaque moment de sa journée qui n’était pas occupé, il priait pour que Dieu le délivre de cette faiblesse face à la noirceur.

Une année après sa consécration, Christian reçut un ordre de mutation. L’évêque du diocèse l’avertit qu’un prêtre d’un autre village venait de quitter et qu’il fallait le remplacer. Il avait été désigné pour prendre sa place. On l’avertit cependant que plusieurs brebis égarées sévissaient dans ce coin reculé. Des fantômes, des démons et d’autres créatures maléfiques y auraient aussi été vue, d’après les rumeurs. Christian reçut une maigre formation d’exorciste pour parer à toutes éventualités. Il n’allait pas être seul, le rassura-t-on, d’autres exorcistes oeuvraient aussi. Aucun d’entre eux, par contre, n’était disponible pour le poste de prêtre. Le jeune curé accepta et donna la messe une dernière fois sous le regard attristé de ses fidèles. Une fillette, plus particulièrement, sembla grandement ébranlée. Elle s’était prise d’un amour secret envers le père Berroyer et, le jour de son départ, lui remit un pendentif orné d’une fleur en argent. « Il vous protégera des démons. » lui dit la petite fille, la voix tremblante. Christian la remercia d’un sourire chaleureux. Le lendemain, il était partit.


[Règlement lu et approuvé]


Dernière édition par Christian Berroyer le Ven 31 Juil - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 3:04

Nom de Zeus comme dirait l'autre !

Ou plutôt nom de Dieu dans le cas présent...

Traduction de mes élucubration : cette fiche...est super, c'est bien écrit.

Enfin une personne plus pieuse que les autres à St Thomas (malgré ses pêchés, mais on a vu pire ici).
Ramènes-nous donc la parole de Dieu, elle manquait grandement par ici !

Traduction de mes élucubration : Tu es Validé mon cher ami !

p.s : La petite bannière, c'est de toi ? le dégradé s'intègre parfaitement ^_^
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian Berroyer
† Prêtre de Saint Thomas †

avatar

Nombre de messages : 36

Fiche personnage
Relations:
Capacités: Exorciser et prêcher la bonne parole! (il fait un ragoût succulent aussi)

MessageSujet: Re: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 4:53

Merci, j'avais peur de ne pas avoir mis assez de détail sur le personnage.. ^^

Oui, j'ai fait la bannière moi-même! *fière* La photo n'est pas de moi par contre.. *moins fière*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oracle
۞ Maître du jeu ۞

avatar

Nombre de messages : 238
Origine : Près du grand saule, au cimetière, peut-être...
Camp : Pour le bien de ce monde


Fiche personnage
Relations:
Capacités: J'ai tous les pouvoirs ! Hahaha tremblez pauvres mortels !!

MessageSujet: Re: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 14:54

Mais c'est très bien tout ça *.*

Bienvenue parmi nous :3

Alors à partir de maintenant tu es le prêtre officiel de St Thomas, je file te mettre ton rang et ta couleur !

Amuse toi bien !

Ah par contre il manque juste le "lu et approuvé" du règlement, rajoute moi ça u_u
_________________
Je dois guider vivants et mort sur leur voie...

Bonjour Invité ! Je veille sur toi aussi ! Et je sais qui tu es *__*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian Berroyer
† Prêtre de Saint Thomas †

avatar

Nombre de messages : 36

Fiche personnage
Relations:
Capacités: Exorciser et prêcher la bonne parole! (il fait un ragoût succulent aussi)

MessageSujet: Re: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 21:50

Merci! ^_^

J'ai rajouté le "lu et approuvé".. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Christian Berroyer   Ven 31 Juil - 23:14

Super <3

*mode pub activé* La gazette de St Thomas recrute des journalistes de ce côté si tu as envie de t'exprimer ! *fin du mode pub*

Wala, bonne visite dans nos deux mondes plus ou moins accueillants n_n
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christian Berroyer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Christian Berroyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Panneau d'affichage [hors RP] :: † Personnages :: † Personnages validés -