Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Nouvelle   Ven 31 Juil - 3:11

Alors...en fait je poste ceci ici car c'est une section qui devrait réunir toutes les créations, en plus des choses uniquement graphiques non ?

Donc ceci est une nouvelle que j'ai commencé à écrire subitement ce soir, un furtif éclair d'inspiration m'a frappé et j'ai fait un début, même si cela va continuer. J'aimerais donc vos avis concernant l'histoire, le style, les tournures de phrases (et l'orthographe pour les prof de français en herbe XD)

Enjoy ! Ou pas ? XD

------------------------------

Eddie


C’était le chaos ce soir, un temps d’apocalypse aux yeux de ceux qui, habitués à être confortablement à l’abri chez eux, ne pouvait regarder la pluie tomber qu’à travers d’épaisses vitres protectrices. Pour moi, c’était une simple habitude, cela me faisait le même effet que les doux rayons du soleil sur ma peau. Ni chaud, ni froid. Lorsque vous atteignez votre quatrième année en tant que sans-abri, ces choses là n’ont plus d’effet sur vous. Toute cette eau qui ruisselait sur ma tête, le long de mes joues, s’infiltrant à travers mes vêtements en lambeaux, toute cette pluie était presque un bien…Avec ça, je serais peut-être légèrement moins sale que d’habitude…à défaut d’une douche bien chaude dont l’effet purificateur avait bien vite disparu de mes souvenirs. Oh oui, j’entends d’ici les voix sarcastiques des bien-pensants qui me reprocheront de ne pas avoir assez travailler, arguant ainsi que ma situation est amplement méritée…allez-y, vos paroles ne me feront jamais rien.

_ Vous allez attraper froid.

Je m’attendais à des répliques moqueuses, mais entendre une évidence aussi grotesque me fit brusquement lever la tête vers la source de cette ânerie. Un jeune homme…enfin je le supposais, vu l’obscurité. Il était emmitouflé dans un imperméable à capuche rabattue sur sa tête, et seul son visage était visible : des yeux visiblement fatigués et des traits typiquement masculins, je ne m’étais pas trompé apparemment. Tant mieux, je n’aime pas vraiment frapper les femmes et les enfants, aussi je n’aurais eu aucuns regrets à mettre une bonne raclée à cet idiot. Pourquoi ? Parce qu’au lieu de m’ignorer comme tout le monde, ce type osait me narguer en face ! Je me levais donc avec lenteur, faisant prendre conscience à mon futur adversaire de ma supériorité physique, mon poing serré près à rendre justice…

_ Venez chez moi, ce n’est pas très loin. Vous pourrez admirer ce bel orage depuis le balcon si vous aimez tant la pluie que ça.

Puis, il s’éloigna tranquillement, comme si de rien n’était. Encore surprit par son attitude, je le regardait partir, jusqu’à ce qu’il se retourne et me fixe derrière sa capuche où rebondissait chaque goutte de pluie épargnant son visage. Allez savoir pourquoi, je l’ai suivi docilement, marchant quelques mètres derrière lui en me demandant encore qui était cet énergumène. Oh bien sur, ça aurait pu être un pervers en manque à la recherche d’une proie facile comme un sans-abri…mais avec ma barbe d’ermite, mes vêtements en lambeaux, mes dents jaunies par le manque d’entretien et toute la crasse incrustée dans ma peau, je pouvais m’avancer sans risques en disant que je n’étais pas du tout sous mon meilleur jour concernant mon charisme ainsi que mon pouvoir de séduction.

_ Et bien rentrez, ne restez pas dehors. Contrairement à ce que vous pensez, je ne vous ai pas amené ici dans le but de vous narguer sur le palier de mon domicile.

Je le regardais un moment, puis levais les yeux afin d’observer un peu mieux l’immeuble qui se dressait devant moi. C’était…une structure tout à fait banale, rien de spécial à dire, aussi je ne m’attardais pas plus sous la pluie battante et pénétrais à l’intérieur, jetant un œil sur la porte du hall qui se refermait doucement sur le chaos météorologique auquel j’avais échappé pour l’instant. L’ascenseur ne semblait pas très rassurant, aussi je suivis mon hôte dans l’escalier en colimaçon qui grimpait jusqu’au septième étage, celui où nous nous rendions vraisemblablement. Et nous voici face à l’entrée de son appartement dont il cherche la clé d’une main tremblante…lui ferais-je peur ? Non, sinon il ne m’aurait pas si gracieusement invité, peut-être a-t-il simplement froid. Nous y voilà, il ouvre lentement la porte et rentre à l’intérieur, ma propre personne sur ses talons. Un petit nid douillet, assez sombre avec quelques tableaux sans prétentieux accrochés ça et là et qui, vu le chevalet que je remarquai dans un coin, devaient être les œuvres de mon cher hôte. A propos de cet homme, je penses que c’est à ce moment là, en me regardant de haut en bas, qu’il s’aperçu quel déchet d’humanité il venait de ramener chez lui. Sans doute l’obscurité l’avait trompée, aussi je m’attendais à me faire finalement jeter dehors sans préavis.

_ Je sais que vous êtes déjà suffisamment trempé à cause de la pluie, mais je vous conseillerais une bonne douche. La salle de bain est au fond à droite du couloir…et rasez donc cette barbe, ça ne vous va pas du tout.

Tandis qu’il partait s’installer dans le salon, je me dirigeais donc vers ladite salle de bains et y pénétrait comme dans un sanctuaire…comprenez-moi, cela faisait si longtemps. D’emblée, je ressentis une profonde antipathie pour l’immense miroir au-dessus du lavabo qui s’amusait à me renvoyer ma propre déchéance. C’est le propre des miroirs, toujours à vous renvoyer ce que vous ne voulez pas voir, c'est-à-dire vous-même. Sans perdre un instant, je laissais à terre mes loques et rentrais dans la douche, tournant d’une main hésitante le robinet. Immédiatement, je sentis l’eau chaude couler sur mon corps, me purifiant entièrement, retirant de ma peau toute la crasse et tous les malheurs qui s’y étaient incrustés. C’était…indescriptible, ce n’était pas comme la pluie, c’était une sensation bien meilleur. Vint le moment d’utiliser le savon, après tout il m’avait invité, je pouvais donc me servir. Pour être tout a fait franc, ce moment de propreté était, à cet instant, un aperçu du paradis.

Me revoilà devant ce stupide miroir, mais cette fois, j’étais beau comme un sou neuf. Enfin presque. D’une main toujours un peu hésitante, j’attrapais le rasoir ainsi que la mousse à raser et entrepris de faire disparaître le dernier signe physique de ma pauvreté, c'est-à-dire cette maudite barbe si mal entretenue. Cette fois-ci, je me retrouvais face au reflet d’un autre, j’avais oublié cette ancienne image de moi. Sortant de ce lieu saint, je me dirigeais vers le salon, uniquement vêtu d’une simple serviette autour de ma taille et fit face à mon hôte.

_ Vous êtes bien mieux ainsi, mais vous allez attraper froid…servez vous dans mes affaires et habillez-vous, je vais préparer le dîner.
_ Merci…

Il se retourna et me fixa droit dans les yeux alors que, durant un instant, son sourire semblait s’illuminer. Puis il retourna vers la cuisine, me laissant seul avec une tache bien précise : trouver des vêtements à ma taille.

------------------------------

5 octobre, J-37


Le grand jour approche, mais j’ai trouvé quelque chose pour m’occuper jusqu’à là. Un sans abri ramassé dans la rue, un petit chien abandonné par tous…j’entends pas là un humain bien sur, mais il me fait penser à un petit bichon tout sale et abandonné sous la pluie. Enfin, après un passage sous la douche et sans sa barbe hirsute, ce petit cabot se révèle être plutôt beau garçon. Il doit se demander ce que je lui veux mais à mon avis, il ne va pas trop se poser de questions tant que je lui fournis un toit et un repas. Après tant d’années de solitude, un peu de compagnie ne fait pas de mal, même si mon interlocuteur semble peu bavard.

------------------------------


Des œufs au plat…cela fait si longtemps que j’en ai presque oublié le goût. Avec avidité, j’engloutie la nourriture bénie sans me soucier du spectacle que je pouvais offrir à mon hôte. Après tout, il devrait comprendre qu’un sans-abri affamé serait plutôt du genre à ne pas s’embarrasser de bonnes manières lorsqu’il s’agit de manger. Une fois la panse suffisamment remplie, et Dieu sait que cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas été, je remarquais que mon bienfaiteur, quant à lui, se contentait de siroter un verre de vin, l’air absent. Face à mon regard interrogatif, il consentit à prendre la parole.

_ Oui je ne suis pas un grand mangeur, mais je m’en porte très bien toutefois. Ne vous souciez pas de moi. Oh et ce soir, vous dormirez avec moi, le lit est suffisamment grand…ne prenez pas cet air choqué, j’ai dit que je ne vous ferait rien de louche, ayez confiance !

Facile à dire, j’ai appris à me méfier avec le temps…mais après tout, mon sommeil est suffisamment léger pour que je puisse me réveille au moindre geste suspect. Sans dire un mot de plus, je débarrassais la table et alla faire la vaisselle, histoire de lui montrer que je n’étais pas un total ingrat. Apparemment satisfait, il se leva et s’installa à un bureau dans un coin pour écrire dans une sorte de cahier. Sans doute un journal intime ? Enfin à son âge, mais bon, il fait ce qu’il veut. Sentant la fatigue me tirailler, j’expédiais rapidement la vaisselle et alla me coucher, le laissant à son occupation.

------------------------------

12 octobre, J-30


Finalement, dormir avec moi ne le déranges pas, il s’est habitué à trouver chaque matin à ses côté une masse informe visiblement de mauvais poil, il faut dire que je ne suis pas du matin. Cela fait une semaine qu’il est ici, et nous vivons en parfaite harmonie. En plus, il se sent assez redevable pour s’occuper de toutes les taches ménagères, ce qui me laisse plus de temps pour mes balades solitaires en ville. Je sens néanmoins une certaine réserve chez lui, je pense que je vais devoir faire quelques efforts pour le mettre totalement en confiance. Il est crucial qu’il me soit fidèle, en vue du fameux grand jour qui semble arriver de plus en plus vite…

------------------------------


A suivre...
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme


Dernière édition par Alexander Drachen le Jeu 6 Aoû - 3:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Nouvelle   Sam 1 Aoû - 15:06

C'est intéressant tout ça =3

J'ai remarqué trop de fois le mot déchéance vers la fin, remplaces-en un u_u (n'en fais pas trop sur l'auto je-suis-une-loque-humaine)

Sinon ça donne envie de savoir la suite n__n

Et niveau orthographe j'ai pas vraiment tilté donc ça va !
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Nouvelle   Sam 1 Aoû - 23:42

Yeaj premier avis \o/

J'ai changé le dernier "déchéance", c'est vrai qu'il revenait souvent. Mais je voulais insister sur le fait que le sans-abri était vraiment dans la misère la plus totale.

Pour l'instant j'hésite entre deux fins assez différentes, donc j'avance au fur et à mesure, mais contenant que cela te plaise ^_^

Un petit "up" vu que j'ai rajouté un petit paragraphe en plus.
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
۞ Esprit maléfique ۞

avatar

Nombre de messages : 16
Origine : P'tit village dans les montagnes <3
Camp : Maléfique, bien sûûr !


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Voler dans les airs ~

MessageSujet: Re: Nouvelle   Dim 13 Déc - 17:46

Je trouve que c'est franchement bien écrit.
L'histoire se suit, c'est pas résumé en cinq lignes, c'est... c'est bien, quoi ~
Hâte de savoir la suite, comme Killian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Nouvelle   Ven 18 Déc - 21:38

Merci beaucoup Very Happy

J'ai eu une longue période d'hibernation littéraire, mais je vais m'y remettre, hors de question de laisser cette nouvelle sans fin arf ! J'éditerais et préviendrais lorsque je l'aurais finie ^_^
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Hm... envie de parler ? ~ :: † Graphisme - Galleries -