Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Echange de pub : Hell-School

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Geika
Invité
avatar


MessageSujet: Echange de pub : Hell-School   Dim 13 Sep - 16:58

Me voiçi, répondant à votre échange de publicité. Au plaisir.

Hell School


"C'est un sursaut qui vous tire des bras de Morphée. Quel dommage, vous dormiez si bien.
Le paysage à la fenêtre défile à ce que vous estimez soixante km/h. La distance qui vous sépare de votre chez-vous s'allonge, chaque seconde un peu plus. Pourtant, aucun remord ne vous transperce. Vous êtes fasciné par votre destination.
Nouveau sursaut. Votre valise, déposée négligement sur le porte-bagages, grince à chaque virage. Vous guettez même le moment où elle tombera sur vous. Cette valise a pourtant un but. Elle vous rappelle que vous êtes loin de chez vous. Que vous partez en terre inconnue. Votre destination? Un lycée. Un lycée pensionnat. Vous ne l'avez pas décidé; si seulement cette brochure si alléchante n'était pas tombé du magazine de votre maternelle! Un soupir vous échappe soudain. Vous tentez d'imaginer ce qui vous attends. Vous n'y parvenez pas. Le couinement incessant de votre bagage vous en empêche.
L'horloge électronique du bus affiche 05H36. Vous arriverez au lever du jour. Finalement, l'idée de vos aïeuls de partir la nuit n'était pas si mauvaise. Cependant, vous regrettez toujours l'avion tant esperé. Manque de moyens, s'indigna votre paternel à cette demande. Voyager par les airs n'était pas nécessaire. Simplement, le temps passé dans le ciel aurait été moins long. La preuve, vous vous êtes endormi. D'ailleurs, ce n'est pas dans vos habitudes. Vous sentez-vous aussi bien que ce que vous prétendez?
Un virage vous éloigne de la vitre où vous vous teniez. Le ciel ne s'éclaircit pas le moins du monde. Un orage se trame, et vous imaginez les dégats qu'il pourrait provoquer. Très vite, vous détournez le regard. Sur votre gauche, une femme sort un livre, réhausse ses petites lunettes rondes et poursuit son ouvrage. À l'arrière, une bande de jeunes dont vous pourriez faire partie tente d'amadouer deux jeunes filles devant eux, tandis que devant vous se trouve une famille, dont un gamin ne tenant pas en place. Chacun vit à son rythme. Chacun suit sa route et profite du voyage comme il l'entend. Vous, ça fait environ 4 heures et demi que vous êtes à la même place. Vous n'avez pas bougé. Vous n'êtes même pas descendu cinq minutes vous dégourdir les jambes. Ce n'est pas bien grave, pensez-vous. L'important, c'est d'arriver en un seul morceau à destination.
Une heure. Vos écouteurs visés dans les oreilles, vous sentez le bus ralentir. Les pneus crisser. C'est la fin du voyage. Vous vous levez péniblement, ne gardant aucune gêne à soupirer bruyament. Les gens vous observent agripper votre valise, la poser lourdement sur le sol. Ils vous dévisagent, vous les entendez parler de votre descente. Les grilles à leur fenêtre ont l'air de les repousser. Que voulez-vous. C'n'est pas eux qui s'arrêtent ici. Les roues de votre bagage vous portent devant les portes automatiques du car. Le chauffeur vous souhaite bon séjour, vous ne lui répondez qu'un grognement plus ou moins bien senti.

Le moyen de transport s'éloigne dans un bruit de vielle tôle rouillée. Vous êtes seul. Seul face à cette grille imposantes. Et sans que vous ayez à en donner l'ordre et sans aucun bruit suceptible de retentir, les battants s'ouvrent et vous laisse quartier libre. Intriguéé et pourtant fasciné, vous entrez d'un pas méfiant dans l'enceinte de cedit pensionnat. Selon la plaque de cuivre à l'entrée, il porte le doux nom de Hell-School. Appellation terriblement explicite. Elle ne vous interpelle pas plus que cela. Vous vous retrouvez alors dans un jardin plus ou moins bien entretenu, avec quelques bancs entreposés en tas autour d'un petit sentier menant tout droit vers une serre désafectée envahie de ronces. La beauté cependant dissimulée de l'endroit vous laisse béa. Vous n'avez pas même la force de lancer l'un de vos habituel soupir. Vous avençez doucement, empruntant la simple ligne droite qui n'est pas couverte d'herbe menant tout droit aux portes de l'acceuil. Et dans un grincement aussi suspect qu'innatendu, vous pivotez sur vous-même.

Les autres arriveront différament de vous. Par avion, comme vous l'aviez souhaiter auparavant, en bus, comme vous. Leurs parents les auront amenés, ou peut-être se seraient-ils déplacés à pied pour venir jusqu'ici, à voir. Ils viendront de différents millieux. Riche, pauvre, dans la moyenne ou encore inconnu de la société, ils viedront tout de même ici. Ils franchiront ces grilles, comme vous. Elles s'ouvriront face à eux, soumission totale, comme vous. Ils seront si différents, et si égaux. Comme vous. Et ce que vous venez de voir vous en donne la preuve inébranlable. Ses portes ne laisseront jamais personne sortir aussi facilement, et les murrailles épaisses qui vous entourent non plus. Les autres penseront révolutionner cet endroit désafecté, comme vous. Et ils se laisseront prendre au piège. Comme vous."


Geika Seiken.

Lien : Hell School


*-*-*-*


Si le niveau peut laisser à désirer, HS est en pleine reconversion grâce à ses trois admin's, Chi Tatsu, la Fondatrice, Zéphyr du Léthé le correcteur orthographique ainsi que Geika Seiken l'attardée mentale. Un staff motivé, des membres plutôt inactifs, et une irrésistible envie de vous le faire partager.

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
 

Echange de pub : Hell-School

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Panneau d'affichage [hors RP] :: † Vie de forum ♪ :: † Affiliés / keupins :: † Publicité -