Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Lun 14 Sep - 16:01

Ils avaient voyagé pendent longtemps, traversant St Thomas pour se rendre jusqu’à la forêt, là où était censé habiter le contact de William. Ce dernier n’était cependant pas présent dans le cabanon où il demeurait la plupart du temps, mais un symbole gravé sur le bois, un code, leur permit de comprendre (enfin, surtout ce cher démon) que le fourbe s’était installé sans prévenir à Abellion. Ils durent donc traverser la faille pour se rendre dans ce lieu de débauche à l’état pur, un lieu où la présence d’un prêtre est très rare à vrai dire. Pas étonnant que dans les rues, la plupart des gens jetaient un œil en coin à ce cher Iiribel, sans doute peu habitué à tant d’attention. Ils marchèrent longtemps dans la rue, se rendant de plus en plus dans les bas quartiers transpirant la misère à plein nez. Au bout d’un moment, ils arrivèrent enfin jusqu’à la taverne du coin, ce bon vieil établissement du « Lézard Insidieux ». Un lieu charmant respirant la bonté et l’honnête pour toute personne naïve suffisamment sourde et aveugle.

« Bien, je te préviens, il est rare de voir un religieux par ici, tu risque de ne pas passer inaperçu, mais ça devrait aller, enfin je pense. Je vais m’adresser au tavernier alors par pitié, n’intervient pas même si la discussion t’agace et semble sans interêt. »

Après ces quelques recommandations, ils pénétrèrent à l’intérieur, d’une manière se voulant discrète même si les trois quarts des personnes présentes les remarquèrent aussitôt. L’endroit était sale et bruyant, on pouvait y trouver tous les déchets vivants : poivrots, voleurs, assassins, trafiquants, tout le monde ici avait sa part sombre faisant de lui un paria ou, du moins, un individu peu fréquentable. Il y avait de tout aussi : humain, hybrides, farfadet, elfes et peut-être même vampire et démon, mais ce n’était qu’une hypothèse. Bref, c’était le paradis pour un exorciste censé être pieux en tout point. N’hésitant pas, William se dirigea vers le comptoir où le tavernier, un humain assez massif pour qu’on puisse le confondre avec un hybride d’ours, le reconnut aussitôt.

« Ce cher William ? Cela fait un bail ! Alors, tu viens prendre des nouvelles de la mère Trinler ? »
« Exact mon ami, on dit qu’elle a bien changé. »
« Et pas qu’un peu, tu es au courant pour ses enfants ? »
« L’ainé est mort, le cadet lui cause bien des soucis. »
« C’est le cadet de mes soucis si tu veux mon avis. »
« Mais je ne le veux pas ivrogne ! »

Ils rirent de bon cœur, puis William fit signe à Iiribel de le suivre. Il s’assit donc à une table s’étant miraculeusement libérée et suivit du regard le tavernier qui vînt leur service à chacun une pinte de bière, ainsi qu’une assiette contenant…ce qui aurait pu ressembler à du ragout. Ne rechignant pas à un peu de viande peut-être avariée, le démon commença à manger tranquillement. Votre code avec le tavernier me fera toujours rire Quixos, mais finit de jouer. Oui, il ne restait plus qu’à attendre que le contact arrive.

« Notre contact ne devrait pas tarder…essayons de rester discrets, les esprits s’échauffent vite ici, et les gens sont très provocateurs, surtout lorsqu’ils voient une nouvelle tête suspecte comme la tienne, sans vouloir te vexer bien sur… »

Lui-même avait participé à de multiples bagarres ici, souvent lancées pour des prétextes bidons comme « il m’a regardé de travers » ou encore « sa tunique est trop propre, il faut la salir un peu ! ». Bref, autant dire qu'il y avait huit chances sur dix qu'une bagarre éclate aujourd'hui, surtout avec l'arrivée d'Iiribel dans un tel lieu...Après tout, une bonne bagarre sera amusante pour oublier l'affront que William avait subit en étant vaincu et sauvé ensuite par ce satané exorciste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Sam 19 Sep - 18:07

L'Exorciste avait suivi William dans tout le village de St Thomas, silencieux jusqu'à ce qu'ils arrivèrent à la forêt, près d'un cabanon. Cependant, personne ne s'y trouvait, et, Iiribel, fatigué de ses blessures et du "voyage" était un peu sur les nerfs... Déjà que l'impatience le gagnait tout entier, le fait que le contact de William ne se trouvait pas ici, le mettait hors de lui. C'était frustrant... C'est pourquoi il lança un regard foudroyant au Démon pour qu'il déchiffre ce code étrange.

Ils s'en allèrent alors à Abellion, traversant la faille qui les séparait. Ils marchaient dans la rue, William sachant apparemment où il allait. Bon, c'était peut-être normal aussi, qu'il connaisse les lieux, puisqu'il venait d'ici... Iiribel, lui, était déjà venu, de rares fois, soit par les ordres de l'Eglise, ou bien simplement par intérêt. Et curiosité aussi... Mais après, il ne connaissait pas du tout cet endroit, et se sentait.... un peu à part dirons nous. A St Thomas, les gens le regardaient, quand ils l'apercevaient, d'une façon bien étrange... enfin, pour ceux qui connaissaient sa réputation, bien sûr; après les autres villageois le voyaient comme un simple Exorciste, quoi de plus habituel? Mais là, il était regardé de travers, les gens étaient sur leurs gardes, et chuchotaient sur leur passage...

Descendant encore plus dans les quartiers mal famés et miséreux, ils s'arrêtèrent devant une taverne, tout aussi répugnante et peu attrayante que son nom bien étrange mais pourtant très significatif... Quand William lui adressa la parole, Iiribel baissa son regard vers lui, qui auparavant fixait la pancarte du lieu où ils allaient entrer.

"A ce que j'ai pu remarquer, en effet. Avec toi, tout devrait se passer pour le mieux, tu dois savoir parler à ce genre de personnes, non? Elles sont un peu comme toi... Eh bien, vas-y, je ne dirais rien. Je n'ai pas le choix de toutes façons, à moins de me faire attaquer et de tout faire rater, n'est-ce pas?"

A ces mots, ils poussèrent la porte de la taverne, et aussitôt, ils attirèrent le regard de toute la salle. Iiribel n'y prêta pas vraiment attention, enfin, paraissait toujours aussi indifférent que d'habitude, ce qui pouvait en énerver certains d'ailleurs. Il ne voulait pas s'attirer d'ennuis, et même, ces personnes ne méritaient pas, de son point de vue en tout cas, qu'il leur adresse son attention, qui est rare de recevoir. Il resta sur place, s'éloignant juste de la porte. Si ça ne tenait qu'à lui, enfin, si ça ne concernait pas son passé, il aurait déjà éliminé toutes ces personnes sans état d'âme. Mais bon, il se contentait de fixer le vide, s'efforçant d'écouter, dans tout ce brouhaha, ce que racontait William à cet homme. Discussion bien étrange, qui agaça l'Exorciste, car ne lui apportant rien. Oui il était impatient... Extrêmement impatient.

Au signe de William, il le suivit et s'assit à une table, toujours suivi du regard par certains. Iiribel regarda le verre qu'on venait de lui servir, puis l'assiette contenant une masse étrange et peu rassurante, dont il n'avait pas envie de tester le goût... Etait-ce au moins comestible? Iiribel ne voulut pas se poser plus de questions, et regarda William qui avait commencé à manger. Bon, après tout, il devait être habitué à avaler ce genre de choses.... Mais quand même... avec toutes ces personnes suspectes, la nourriture devait l'être tout autant... voire pire.

Toujours avec une pointe de dégoût sur le visage, il écouta les paroles très "rassurantes" du Démon. Il espérait que le contact arriverait vite en effet. Il n'avait pas peur d'une bagarre, mais ne voulait pas perdre de temps. Pourtant, cela semblait inévitable, car il était comme une tâche noire sur une toile blanche... Ou plutôt une tâche blanche sur une toile noire à vrai dire... Car même s'il n'avait pas l'allure d'un vrai religieux, il l'était déjà beaucoup plus que toutes ces personnes.

"Je crois que pour la discrétion, c'est raté. Et tu dois te tromper sur un point: ce n'est pas moi qui suis suspect ici."

A ces mots, une personne à l'apparence d'une panthère tourna la tête vers eux, ne se levant pas pour autant de sa chaise:

"Vous êtes nouveau ici?"

A vrai dire, c'était plus une question réthorique qu'autre chose, car Iiribel n'était effectivement pas un habitué du coin, et ça, tout le monde le savait. Ce dernier, pour montrer qu'il se fichait bien de ce qu'on pouvait lui demander (ce qui était le cas), ne se tourna pas vers l'hybride. Ca eut pour but de bien sûr "échauffer les esprits", comme le disait si bien William, et c'est alors que la bande, et l'homme-panthère, qui était sûrement le chef, se levèrent de leur table. L'Exorciste, si le Démon lui avait lancé un regard qui se devait sûrement être désespéré, haussa de suite les épaules, comme si ce n'était pas de sa faute. Les autres voulaient sûrement régler ses comptes avec lui de toutes façons, alors à quoi bon repousser l'échéance? Et puis même, Iiribel n'avait pas voulu les provoquer intentionnellement, même si c'était de sa faute. Enfin, pas pour lui.

L'Exorciste ne bougeait pas d'un pouce, imperturbable. Il était cependant sur ses gardes, histoire d'éviter un coup ou autre chose qui était susceptible de lui causer une commotion cérébrale. Il leva juste son regard habituel vers l'hybride, quand toute sa bande et lui-même les avaient encerclés, William et lui. Son regard ne se voulait pas provoquant, même si certains devaient penser qu'il l'était. Iiribel soupira, sachant que le combat serait inévitable.

"Eh bien... Ils ont les nerfs aussi peu solides que les tiens, dis moi."

Il s'était adressé à William, bien entendu, connu pour être le Serviteur de la Colère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Lun 21 Sep - 14:42

Durant tout le voyage, Iiribel s'était montré désagréable, impatient et véritablement sur les nerfs, peu désireux d'attendre ne serait-ce qu'un jour de plus pour retrouver les traces de son passé. Avec tout ça, il était peu étonnant que ce cher exorciste ne cherche pas les ennuis dans une taverne mal famée d'Abellion. Il aurait du le prévoir, anticiper le fait qu'il allait devoir emmener avec lui une vraie cible mouvante, une sorte de grand panneaux vivant où serait écrit "Nous sommes un démon et un exorciste très suspects et nous voulons plein d'ennuis avec vous les amis !" Il aurait dû, mais à présent, il était trop tard, car ils s'étaient fait remarqués. William ne reconnut pas l'homme-panthère, sans doute un nouveau bandit rendu récemment célèbre par quelques méfaits dérisoires. En comptant ses acolytes, ils étaient quatre, ce qui en ferait assez pour tous les deux. Bon, de toute façon, il avait envie de se battre...une bonne bagarre bien amusante pour oublier la défaite humiliante que lui avait infligé ce très cher Iiribel.

"Tu parles...avec ton allure d'homme pieux froid comme l'hiver, tu ne peux qu'attirer les regards..." puis, s'adressant à l'hybride, vu qu'Iiribel gardait sagement son calme: "et non, nous ne sommes pas nouveaux, mon chaton, même si je n'ai jamais vu ton museau de jeunot au sang chaud auparavant!"

Que de belles paroles, prononcées en plus d'un ton qui voulait clairement dire "affrontes moi si tu l'oses"...la bagarre de taverne était évidente, le premier signe avant-coureur était l'attitude de l'aubergiste qui venait de ranger ses bouteilles les plus chères, tout en décrochant son arbalète du mur, attendant de voir la suite des évènements. William ne s'en faisait pas, il savait que tant qu'il ne casserait aucune des précieuses bouteilles de l'homme, ce dernier ne serait pas contre lui et son compagnon. A propos de celui-ci, ce cher Iiribel venait en plus ajouté une note d'humour à cette situation pour le moins ennuyeuse. Le démon ne répondit pas, se contentant de soupirer d'un air agacé. Pendant ce temps, l’hybride et ses acolytes s’étaient levés et étaient maintenant postés à côté d’eux, les toisant de haut. Allez Quixos, ce ne sont que des vermines, ils sont totalement inutiles à mes yeux et aux tiens, n’hésites pas mon cher serviteur. Les yeux de William devinrent rouge vif et un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, alors que son regard descendant lentement vers la queue féline de l’homme-panthère qui se balançait lentement, trop proche de lui.

« Tu sais…mon petit chaton…tu ne devrais pas laissé trainer ce qui t’appartient… »

Puis, sans prévenir, il attrapa cette même queue et tira de toutes ses forces, arrachant un cri digne d’un jeune lionceau de la part de l’hybride qui, immédiatement après, se retrouva projeté plus loin par le poing de William. Autour d’eux, les autres clients s’étaient déjà écartés, laissant un espace raisonnable pour le petit spectacle qui allait leur être offert. Après tout, les bagarres de taverne étaient, ici du moins, une attraction locale. Jetant un œil à Iiribel, le démon lui fit signe de s’occuper des deux acolytes qui semblaient désireux de s’occuper de l’exorciste, puis il se projeta sur le troisième qui avait l’apparence d’un hybride chat donc le côté humain serait le plus développé, le maintenant ensuite à terre pour le marteler de coups. Le chef du groupe hybride se relevait à peine, juste à temps pour voir son troisième acolyte se faire littéralement arracher la gorge par les crocs démoniaque de William qui, visiblement, appréciait le repas, n’apparaissant à présent que sous sa vraie nature : celle d’un démon qui avait faim de chaire fraiche depuis trop longtemps. Il était d'ailleurs bien trop occupé à son petit bonheur pour voir comment s’en sortait son camarade exorciste.

Fort heureusement, à Abellion, ce genre de choses est monnaie courante, surtout dans les bas quartiers. Pas étonnant que le démon s’y sente comme chez lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Ven 25 Sep - 17:32

Imperturbable. C'était le mot qui qualifiait le mieux l'Exorciste, toujours assis calmement à la table, où les hybrides qu'il avait provoqué (involontairement), s'étaient incrustés. Iiribel se contenta de fixer William quand ce dernier l'accusa d'avoir provoqué tout cela. De son regard froid, on pouvait tout de même voir qu'il était outré qu'on l'accuse à tort comme ça. Il n'y pouvait rien, lui, si ces gens avaient un problème avec la religion, ou même rien qu'avec son apparence, ils n'étaient pas mieux eux.

Restant silencieux, regardant la scène qui se déroulait sous ses yeux, Iiribel écoutait les paroles, qui elles étaient provocantes, de son cher compagnon. Puis, désinvolte, n'ayant pas envie de se battre, déjà, par flemme, mais aussi parce que ses blessures étaient encore douloureuses, il tourna son regard vers les clients, qui, contrairement à lui, ne trouvaient pas cela exaspérant, mais plutôt amusant. Ce genre de cas devait être habituel ici. Pas étonnant, avec tous ces mécréants. Voyant que le gros homme à qui William avait parlé tout à l'heure tenait une arbalète, l'Exorciste espéra qu'il savait viser, et qu'il n'était pas leur cible.

Finalement, la bagarre éclata après que William, et non un des hybrides, ait envoyé le chef de ces derniers valser plus loin. Ce dernier ne se releva pas, sa queue encore trop douloureuse sûrement. Vraiment, William utilisait des coups bas. C'était bien un Démon... Mais d'un autre côté, tous les moyens sont bons quand on veut gagner, n'est-ce pas?
Même après le signe de tête de son compagnon, Iiribel ne se leva pas de sa chaise, se contentant de lui lancer froidement, d'un air faussement étonné:

"J'aurais pensé que tu me dirais de te les laisser, ta force étant incommensurable."

Un des hybrides qui se tenaient prêt de l'Exorciste, auparavant désemparés devant tant de violence, et surtout par la surprise, venait de se jeter sur lui avec rage. Iiribel fit basculer sa chaise en arrière, et se rattrapa sur le sol en effectuant une roulade. Maintenant debout, il posa son regard impassible sur l'hybride, étalé sur le sol, ayant en effet manqué sa cible. Il s'était donc rétamé dans la crasse de la taverne, où tous ces êtres immondes mettaient les pieds... et on ne sait quoi d'autre. De toutes façons, il n'eût pas le temps de faire ou dire quoi que ce soit, juste de voir la gorge de l'autre hybride se faire déchirer par les crocs de William, que le dernier à l'apparence d'un rhinocéros (au vue de sa corne et de sa carrure) lui balança la chaise avec une telle force qu'Iiribel eût tout juste le temps de se baisser. Elle se fracassa contre le mur, éparpillant les morceaux un peu partout autour d'eux. Les clients, ou spectateurs plutôt, s'étaient éloignés, mais certains se prirent tout de même des débris, ne les égratinant qu'un peu.

"Tu n'y vas pas de mains mortes dis moi... Tous les mêmes, décidément..."

Il faisait bien sûr référence à William, qui devait se "régaler" en ce moment même, pendant que lui devait se battre contre le gros bourrin. Les choses étaient vraiment mal faites.

"Tu as bien choisi les tiens! Mais au moins, ils sont à ta hauteur."

Lançant des pics à son Démon préféré, il se jeta sur l'hybride à la peau dure, esquivant le coup trop lent de ce dernier en sautant, et vint placer un pieux en plein milieu de ses yeux. La créature retomba lourdement sur le sol, faisant trembler la taverne et clinquer la verrerie, ce qui laissa échapper une goutte de sueur à l'aubergiste. Iiribel ne faisait pas dans la dentelle, c'était connu. Son but était d'éliminer sa cible, et rien d'autre. De plus, il n'était pas en mission, ce qui rendait la chose pire encore, car là, c'était personnel. Alors ce qu'il y avait autour, il s'en fichait bien. N'empêche que cette fois, il avait bien réussi, son travail avait été "propre". Etonnant d'ailleurs. Et surtout heureusement, car il ne devait pas tout faire rater à cause de ça. Il espérait aussi qu'ils ne seraient pas obligés de ranger, il n'aimait pas ça...

"Bon, tu as fini le monstre?"

Il avait demandé ça à William, se tournant vers lui, pour voir où il en était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Lun 28 Sep - 16:00

William sourit légèrement à la remarque d'Iiribel. Bien sur que sa force était considérable, il était heureux de l'entendre dire, même s'il se doutait qu'une pointe d'ironie devait se cacher quelque part dans ce compliment. Seulement, il n'avait pas envie de se fatiguer tout de suite, et il est toujours de bon ton de partager avec ses compagnons non ? Que ce soit l'argent, la nourriture, ou les bagarres ! Profitant son repas, il jeta un œil à Iiribel...Bon, il avait quelques difficultés, mais il s'en sortirait ! Pour l'instant, le démon calmait sa faim avec un plaisir non dissimulé. La bouche rouge du sang de son ennemi, il laissa ce dernier retomber au sol, inerte, et poussa un soupir de contentement. Il se sentait beaucoup mieux, rien de tel que la viande fraîche pour retrouver des forces. Reportant son attention sur son partenaire, il haussa les épaules avec un grand sourire.

« Disons que j'ai voulu te laisser les adversaire les plus intéressants, tu devrais plutôt me remercier ! »

Tiens, le chef chaton...enfin l'homme panthère venait de se reprendre après être resté paralysé devant la sauvagerie de son ennemi, mais cette fois, il était prêt à en découdre. Tirant une dague de sa ceinture, il se jeta sur William qui esquiva agilement l'attaque, puis une deuxième, puis une troisième...le démon semblait s'amuser à tournoyer autour d'un adversaire désorienté. Puis, avec une vitesse fulgurante, il saisit la dangereuse main de l'hybride et força dessus d'un coup sec. Un horrible craquement résonna dans la taverne et, avant même que le pauvre homme panthère n'eut le temps de crier sa douleur, William posa sa main sur le visage de ce dernier et invoqua une flamme directement sur sa fourrure. Cette fois-ci, un hurlement tout à fait franc éclata, l'hybride gesticulant en tenant son visage carbonisé de sa main valide. William soupira et projeta le pauvre meurtri un peu plus loin, avant de regarder de nouveau Iiribel.

« Monstre ? Ne m'insulte pas, je ne suis pas une simple créature sauvage comme tant d'autre...que de haine de ta part mon cher. »

Il sourit légèrement, indiquant qu'il faisait plus ou moins de l'humour. Les cris de l'homme panthère moururent soudainement lorsqu'un carreau d'arbalète se retrouva logé dans sa tempe, le faisant s'écrouler sans un bruit, mort sur le coup. Oh Quixos, ton contact est arrivé. En effet, un homme venait de pénétrer dans la taverne, une arbalète déchargée tenue en joue. Plutôt grand, habillé avec de beaux atours rappelant les tenues des plus célèbres et riches corsaires, il arborait des cheveux courts taillés à la perfection ainsi qu’une petite barbichette en pointe, finement entretenue. Les traits de son visage lui donnaient la trentaine, bien que ses yeux bleus, éternellement rieurs, le rajeunissait grandement. De nombreuses babioles semblait être de valeur étaient accrochées à sa ceinture, ainsi qu’une épée finement ouvragée semblant n’avoir jamais quitté un musée de sa vie. Rangeant son arbalète, il fit quelques pas et, soudainement, l’ambiance initiale de la taverne reprit son cours. Les clients riaient, buvaient et mangeaient, tandis que l’aubergiste s’empressait d’évacuer les corps plus ou moins sans vie dans la rue, les laissant à la merci des charognards et des trafiquants de cadavres.

« Toujours aussi diplomate Willy n’est-ce pas ? »
« Si tu pouvais éviter ce surnom…content de te voir Reaven. »
« Cela fait longtemps mon ami et fidèle associé…tu me présentes ton ami à l’air si vertueux ? »
« Reaven, voici Iiribel, un ami que j’aide pour un certain temps. Iiribel, voici Reaven, le contact dont je t’ai parlé. »
« Le meilleur contact même ! Enchanté mon cher ami vertueux…oh, je dis ça car à vous voir, cela se voit que vous ne vous êtes que rarement abandonné au péché, comparé aux raclures du coin. »

Reaven alla s’asseoir et William l’accompagna, faisant signe à Iiribel. Une bouteille d’alcool fort apparu comme par enchantement au moment où le contact s’assit, et il s’empressa donc de s’en occuper avec un amour non dissimulé. Une fois la gorgée réhydratée, il regarda tour à tour William et Iiribel, un grand sourire aux lèvres, visiblement plutôt joyeux.

« Willy, messire Iiribel…vous formez un très joli couple ! »
« Très drôle Reaven, venons-en au fait et sans détours. Mon ami est à la recherche d’informations concernant son passé, quel qu’il soit. Il est actuellement exorciste à St Thomas, cela te suffira à trouver des informations je suppose ? »
« Oh oh ! Un exorciste ? Très joli couple oui…hum bref désolé. Bien sur que je peux trouver les informations ou les personnes les plus à même de vous aider, mais… »

Il se tourna vers Iiribel, croisa les mains sous son menton, l’air joueur, et continua :

« Mes services ne sont pas gratuits. J’ai un objet plutôt encombrant qu’un imbécile m’a confié, et je veux m’en débarrasser. Il faudrait le rendre à ses propriétaires originels, du moins ceux qui sont encore vivants. Vous pourrez les trouver au Palais Royal, dans les appartements des invités. Il s’agit de Lionel El Hons et Fezina El Hons, contentez vous de déposer ce cadeau dans leur chambre. Bien sur, il vaudrait mieux agir la nuit et…discrètement. Alors ? »

Il sortit de sous sa veste un objet circulaire, un peu plus gros que le poing, gravé de curieux symboles qui semblaient flotter à la surface du matériaux. Le posant sur la table, il le fit glisser vers Iiribel, ne le quittant pas des yeux en attendant sa réponse. William se doutait bien que son cher contact n’était pas gratuit mais, au moins, ses informations étaient fiables. Reste à savoir si Iiribel accepterait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Sam 3 Oct - 15:43

Son compagnon, pour le moins agaçant et prétentieux, s'en sortait bien finalement. Iiribel ne dit rien quant aux paroles de William, en réponse aux siennes. Un monstre, un Démon, une créature sauvage...cela revenait au même. Tout du moins pour l'Exorciste. La preuve en était que chacune de ces choses faisait souffrir leurs victimes de la même manière, que c'était des brutes sans cervelle. William venait d'en faire la démonstration avec l'hybride.
Iiribel leva son regard indifférent sur l'homme-panthère, quand celui-ci se fit exploser la tête d'un coup d'arbalète. Impassible, il attendit que le "meurtrier" vienne se présenter. Cet homme était immense, imposant et très....suspect. L'Exorciste en déduit qu'il devait être leur contact. Il ne savait trop pourquoi il pensait cela, mais il en était sûr.

Cela se confirma quand l'homme s'adressa à William. Reaven était son nom, et il venait de lui parler. Iiribel ne dit rien, se contentant de le dévisager. En fait, il ne faisait pas vraiment attention à la conversation, ou en tout cas, il faisait deux choses en même temps: il se disait en effet qu'il était exactement comme son "ami" Démon, sarcastique et plein d'humour... Il ne contesta même pas lorsque William insinua qu'ils étaient proches, car cela ne servirait à rien de dire quoi que ce soit. Il n'y voyait aucune utilité, même s'il ne pensait pas la même chose de lui.

En effet, il n'était pas comme tous ces pêcheurs, et là, l'homme avait raison. Iiribel eût alors un air d'approbation, pour le moins discret, et les suivit pour s'asseoir à la table.

*Quel homme répugnant et impoli.* pensa-t-il. Vraiment, ce personnage était aussi vulgaire qu'agaçant, même plus que William, avec ses remarques inutiles... Il pensa alors que son compagnon avait enfin trouvé un "maître" sur ce coup-là. Car il arrivait à être énervé lui aussi. Inversion des rôles dirons nous.
Quand la discussion devint enfin intéressante, l'Exorciste cessa de soupirer et posa son regard sur Reaven. Ce dernier le regardait aussi. Iiribel l'écouta calmement, et baissa son regard vers l'objet qu'ils devaient déposer dans une chambre, en guise de paiement. C'était du donnant-donnant après tout.

"J'accepte."

Réponse directe, qui semblait irréfléchie, car lancée d'un coup. Au contraire, Iiribel avait bien réfléchi à la proposition, mais s'il ne faisait pas ce travail, il ne pourrait pas profiter des informations. Il ne s'était donc pas plus posé de questions, qui pourtant lui trottaient dans la tête, et avait accepté. Il ferait tout pour récupérer son passé. Alors, même s'il ne savait pas ce qu'était cet objet, ni qui étaient ces gens, ce pourquoi il devait le faire, et ce que ça ferait ensuite, il devait le faire. Il enchaîna de suite, s'adressant aux deux à la fois:

"Nous agirons dès ce soir. Nous devrions donc repérer les lieux."

Des ordres. Pas de "qu'en penses-tu?" D'habitude, impassible et indifférent, son impatience devait pourtant se sentir en ce moment. Il devait finir ce travail vite fait bien fait. Qu'importe le pourquoi du comment.
Ah, et comme il avait oublié quelque chose, il ajouta:

"J'aimerais juste être sûr que vous me fournirez des informations. Je me doute qu'elles sont fiables, ou en tout cas je l'espère pour vous, mais là n'est pas le problème. Ce que j'attends de vous, c'est que vous trouviez quelque chose, car je me fiche de savoir si vous avez mis des efforts si vous ne trouvez rien. Et si c'est le cas, ce sera mauvais pour vous."

Dans son regard sérieux persistait une pointe d'agressivité, mais son ton était toujours froid. Bref, c'était Iiribel, il détestait faire dans la dentelle, préférant mettre à plat les conditions, plutôt que de se faire avoir par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Mer 7 Oct - 0:26

Tandis que Reaven discutait avec Iiribel, William en profita pour fermer les yeux, se connectant mentalement avec son maître. Dans son esprit, il se trouvait à présent dans son enfer adoré, face au trône de son maître. Il était temps de recevoir les instructions et informations que le Démon de la Colère daignerait lui offrir. Le géant maléfique se leva, fit quelques pas et posa son immense main écailleuse sur le visage de son serviteur. Instantanément, des dizaines d'images et de sons affluèrent dans son esprit, vagues et confus, mais néanmoins utiles par la suite. Et soudain, William revînt à la réalité, dans cette taverne puante mais pourtant si hospitalière à ses yeux. Les "négociations" entre l'exorciste et le fameux contact semblait terminées.

"C'est merveilleux ! Vous me rendrez un service absolument splendide, je savais que vous me comprendriez. Willy, j'aime déjà ton ami !"
"De toute façon tu aimes tout le monde Reaven...tant que nous te sommes utiles."
"Ne sois pas si froid mon Willy adoré, je..."

Il n'eut pas le temps de dire un mot de plus. William avait bondit de sa chaise et empoignait maintenant l'homme par le col. Échange de regard, celui du démon était rouge vif. Laissant échappé un léger rire nerveux, Reaven hocha la tête comme pour s'excuser et, immédiatement, la tension retomba. Sans un mot, l'acrobate de rue attrapa l'objet qui devait être apporté à ses "propriétaires originels", et monta à l'étage sans dire un mot de plus, là où se trouvait les chambres. Impossible de dire à quoi il pensait à ce moment là, seul lui le savait, mais ce qui était sur, c'est qu'il était assez agacé...et moins impatient qu'Iiribel, pour le plus grand plaisir de ce dernier sans doute. Reaven, qui n'avait pas bougé jusque là, lança un parchemin enroulé à l'exorciste, puis s'étira paresseusement.

"C'est un plan du château. Willy connaît les tours de garde, ils ne changent jamais. Vous devriez le rejoindre pour établir une stratégie et, par contre, vous devrez agir demain soir. Aujourd'hui, Fezina El Hons n'est pas au château, et les deux doivent impérativement être dans la chambre. Ils y seront demain soir. Ne vous inquiétez pas, je vous offre la nuit dans ce charmant établissement, la chambre du fond est à vous. je suppose que Willy y est déjà, il a l'habitude."

Il fit quelques pas vers la porte, tournant le dos, et ajouta :

"Oh, ne vous inquiétez pas...j'ai déjà trouver des informations. Mais c'est donnant / donnant ! Sur ce, cher ami vertueux, bonne journée !"

Et sans attendre de réponse, il s'éclipsa rapidement de la taverne, disparaissant dans les rues sombres d'Abellion, laissant Iiribel seul dans la pièce, au centre de tous les regards en coin. Pendant ce temps, William s'était mis torse nu dans la chambre, celle qu'il prenait toujours lorsqu'il venait dans le coin. Posant ses affaires dans un coin, il s'assit sur l'un des lits et se mit à réfléchir. Toutes ces images, toutes ces informations offertes par son maître...il avait encore du mal à en saisir le sens mais, pour une raison inconnue, elles le perturbaient. Il n'aimait pas ce qu'il entrevoyait dans son esprit, il lui fallait se concentrer. En plus, il était sur qu'Iiribel, s'il le rejoignait - car il s'agissait d'une chambre double - serait encore de mauvaise humeur, encore impatient d'en savoir plus sur son passé. Peu importe, il patientera, un point c'est tout. Attendant qu'il revienne, il fit apparaître trois petites sphères de flammes dans ses mains et se mit à tournoyer lentement dans la pièce, jonglant avec les balles de feu, s'aérant l'esprit ainsi. Ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas amusé, cela lui manquait.

"Dans quoi me suis-je engagé...si seulement je n'avais pas perdu...je n'aurais pas eu à revoir ce maudit Reaven..."

(Et oui, ça va un peu vite, du coup j'oblige un petit délai avant "l'attaque" du château, pour développer un peu le RP. Puis au cas où, j'ai quelques idées pour occuper nos deux compères s'ils s'ennuient la nuit...nan je ne parle pas forcément de quelque chose de pervers XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Dim 11 Oct - 15:50

Apparemment, Reaven était content. Il exprimait sa joie avec des paroles qui ne plût guère au Démon, qui se montra extrêmement agressif tout à coup. Qu'est-ce qui lui prenait? Vraiment étrange... Iiribel n'avait pas l'habitude de le voir s'énerver pour si peu... Mais il ne chercha pas plus loin, car il pouvait comprendre que cet homme était tout de même agaçant. *Voilà ce que je subis avec toi* pensa-t-il.

L'Exorciste regarda s'éloigner son compagnon, jusqu'à ce que celui-ci disparaisse complètement de sa vue, le laissant seul avec le contact. Ce dernier lui avait tendu un parchemin, plan du château, avant de se lever avec toute la flemme possible. L'homme paresseux lui dit qu'il avait déjà trouvé des informations, et Iiribel voulut alors le rattraper. Seulement Reaven s'était éclipsé aussi vite qu'une ombre... Iiribel pesta un instant, se demandant bien comment il pouvait déjà savoir des choses sur lui, et finalement s'empressa de monter, en ayant pris soin de débarrasser la table du plan. Tous ces gens, il en avait vraiment marre. Il fallait qu'il gagne la chambre du fond au plus vite, ou alors il allait commettre un meurtre...Plutôt "des"...

La porte s'ouvrit brutalement, laissant apparaître l'Exorciste en colère. Son regard mauvais et froid s'attarda un instant sur le corps à moitié nu de William, qui était en train de jongler avec des balles de feu, et se posa finalement sur le lit qu'il avait désigné comme le sien. Il y jeta le parchemin, qu'il n'avait pas encore déplié et ferma enfin la porte. Il s'installa sur son lit et regardait William s'amuser. Il ne disait mot, encore en colère. Qu'est-ce que ce Reaven savait, bon sang? Ca l'énervait au plus haut point. Il resta donc silencieux, perdu dans ses pensées, ignorant les paroles de William si celui-ci lui parlait, et dedaigna enfin dire quelque chose:

"Bon, il faut que l'on trouve un plan. Regardons déjà cette carte et...."

Il s'arrêta d'un coup, son regard se posant à nouveau sur le corps de William. Il se demandait pourquoi celui-ci s'était déshabillé, et surtout si ses blessures allaient mieux. Loin de là qu'il s'inquiétait pour lui, mais si l'autre forçait trop, ses blessures allaient se rouvrir, et il ne voulait pas d'un boulet. Quoique, lui n'était pas mieux... Ses blessures le faisaient encore souffrir, mais sa fierté l'empêchait de le dire. Il contrôlait sa respiration tout le temps, son poumon étant bien amoché. Mais jamais il ne se laisserait abattre.

Iiribel se leva et s'approcha de William. Il inspectait de nouveau le dos de celui-ci. Passant sa main sur sa peau, sans vraiment s'en rendre compte, il y prenait du plaisir. Sa peau était douce, son corps était chaud... Il n'avait pas l'habitude du contact, mais jamais il n'avait ressenti ça... Il n'aimait pas les autres, les autres ne l'aimaient pas. Ca avait toujours été comme ça. De plus, il était exorciste, censé ne pas se laisser séduire par le Malin... Il avait fait voeu de chasteté... comme tous ses Frères et Soeurs, et comme son Père... Et puis, jamais ça ne l'avait intéressé... Car cela ne lui apportait rien. Donc forcément, il n'avait jamais touché personne... Ce contact était pourtant tellement agréable...

Mais que racontait-il? Cet homme, non, ce Démon était comme les autres... Il se laissait avoir par une créature pareille! Il retira alors vivement sa main du dos de William et lui dit, d'un ton froid:

"C'est bon, tu guéris... Mais n'en fais pas trop, espèce de boulet!"

Son regard indifférent plongea dans celui de William. Ses yeux... ils avaient quelque chose de fascinant... Non. Ils étaient le Mal. Il était un démon, donc il était maléfique. Forcément, il paraissait séduisant car il représentait le Vice... Mais pourtant... il est la Colère, pas la Luxure... Qu'importe! C'était pareil, il ne devait pas tomber dans le piège.

Iiribel tourna alors son dos à William, et alla récupérer le plan.

"Bon, comme je le disais, il faut qu'on réfléchisse à un plan, et vite, parce que c'est demain que nous devrons agir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Dim 11 Oct - 21:49

(Je réponds rapidement, j'étais inspiré XD)

Alors qu'il continuait de s'amuser tranquillement, il entendit derrière lui ce cher Iiribel rentrer. Se tournant à demi, il lui jeta un coup d'œil en coin et ressentit clairement la colère qui émanait de l'homme. Comme il l'avait prévu...et voilà, maintenant l'atmosphère s'était soudain tendue, alors qu'il était si bien tout à l'heure, seul à jongler...même s'il n'arrêtait pas autant. Il continuait de tournoyer lentement, faisant voler les balles de feu dans les airs, n'accordant pas un regard à l'exorciste, même s'il sentait clairement le sien sur lui. Il murmura juste un simple "l'entretien avec ce cher Reaven est finit alors ?" et continua son exercice, se rendant compte que son compagnon semblait peu enclin à la discussion pour l'instant. Ah si, il semblait avoir envie de parler de leur futur travail...toujours le travail, les quêtes et les missions...et ou était l'amusement là-dedans ? Perdre ses souvenirs n'était certes, pas amusant, mais de là à en faire une obsession...mais pourquoi s'était-il arrêté au milieu sa phrase d'ailleurs ? Et pourquoi...l'observait-il ainsi ? Car il était torse nu ? Il ne voulait juste pas brûler ses vêtements en manipulant ses boules de feu, et il avait un peu chaud...cela le dérangeait tant ?

Car en effet, Iiribel s'était maintenant rapproché de lui, observant son dos avec insistance. Ses blessures ? Sans doute oui...mais...pourquoi posait-il ainsi ses mains sur lui ? Le démon était maintenant immobile, ses balles de feu flottant mollement dans l'air, son regard légèrement tourné en arrière. Oh la sensation n'était pas si désagréable, plaisante même. Les mains de son compagnon n’étaient pas aussi froides que son caractère, c'est comme si sa chaleur et la sienne se mêlaient là où leur épiderme se touchait. Une minute, c'était un exorciste tout de même, et lui-même n'était pas aussi nymphomane que ce satané démon de luxure qui ferait pâlir les humains les plus débauchés. Alors pourquoi se laissait-il faire ? Oh et après tout, son maître ne pouvait rien dire pour l'instant, et il appréciait ce contact. Sauf qu'Iiribel, saisit d'un brusque moment de lucidité, s'était écarté vivement, satisfait de le voir guéris et le traitant affectueusement de boulet.


"Tu devrais plutôt t'inquiéter pour toi idiot."

Leurs regards se croisèrent. Celui de William semblait...flamboyant. Ses pupilles étaient rouges, mais pas de colère. Plutôt comme deux rubis finement taillés. Celui d'Iiribel, comme toujours, était indifférent, mais quelque chose avait changé. Oui, il sentait qu'il y avait quelque chose d'autre qui préoccupait l'exorciste. Cela ne lui donnait que plus l'envie de le titiller un peu ! Enfin, devait-il s'y risquer ? Pourquoi pas, qu'est ce qu'il risquait après tout ? Sans doute rien de la part d'un homme aussi vertueux et d'une beauté absolument...mieux valait arrêter là le fil de ses pensées, il s'égarait un peu trop. D'un geste, les balles de feu disparurent, et le démon s'approcha lentement dans le dos de exorciste, l'écoutant en silence. Et, sans crier gare, il entoura l'homme de ses bras, se serra contre lui et murmura à son oreille d'une voix étonnement douce :

"Ma nudité te gêne tant que ça ? Je peux faire pire...te troublerais-je tant que ça mon cher Iiribel ? Toi qui est si vertueux, tu devrais garder ton calme non ?"

Bien sur, il le provoquait volontairement. Quelque part, une aventure avec lui ne le dérangerait pas...étrange. Après tout, Iiribel était bel homme non ? Mais il savait qu'il n'avait rien à craindre, les exorcistes aussi religieux que lui faisaient sans doute tous vœu de chasteté. Il pouvait donc le provoquer autant qu'il le voulait ! Émettant un léger rire amusé aux oreilles de l'homme, il le lâcha soudainement, attrapa le plan et s'éloigna d'un pas, détournant totalement son attention de lui pour se concentrer sur la carte, ne s'attendant pas du tout à une réaction de la part de ce monument de vertu ambulant. Il se souvenait parfaitement des rondes de gardes et, sans accorder un mot ou un regard à son compagnon, commença à tracer quelques lignes avec des annotations pour les repérer. Enfin, impossible de dire comment les choses se dérouleraient à l'intérieur.

"Ce ne sera pas bien difficile de rentrer dans le château, il faudra juste se débarrasser d'un ou deux gardes. A l'intérieur, nous risquons d'être obligés de passer en force à un moment je pense. Ça risque d'être dangereux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Dim 18 Oct - 16:54

Iiribel, s'était penché pour prendre la carte, mais n'avait pas pris la peine de se retourner face à William lorsqu'il lui avait parlé. Il sentit alors quelque chose de chaud contre lui, et vit les bras du Démon entourer son corps. Sa nudité, le gêner? C'était n'importe quoi! Il n'était pas attiré ou choqué par quoi que ce soit, surtout pas venant de lui, une créature maléfique! Il voulut lui faire comprendre que ce contact, et ces paroles ne lui plaisaient guère, mais sans qu'il ait le temps de faire quoi que ce soit, William s'était éloigné de lui en riant, après avoir saisi la carte. Le corps de l'Exorciste suivit le mouvement de son compagnon, et il était maintenant face à lui.

De son regard on pouvait voir qu'il était extrêmement en colère, pourtant il essayait de garder son calme. C'était bien difficile... Le Démon continuait de faire comme si de rien n'était et se concentrait sur leur mission, histoire de le provoquer... Iiribel le regarda tracer quelques trucs sur le plan, sans rien dire, toujours énervé. D'habitude il aurait gardé son calme, si ça avait été quelqu'un d'autre... Mais là, ce Démon.... Comment se faisait-il qu'il arrivait à le mettre hors de lui? Perplexe devant cette question, il se dit que c'était sûrement parce qu'il le détestait... Rien de plus. Mais alors pourquoi ce contact avait-il été si agréable?

Que de questions qui remplissaient l'esprit du prêtre et dont il ne trouvait de réponses... Elles s'enchaînaient, de nouvelles faisant leur apparition, et de plus en plus embarrassante. Perdu à nouveau dans ses pensées, une image de William apparut, et l'émotion qui l'envahit le fit sortir de ses songes. Il plissa les yeux, son air se fit plus mauvais, et finalement il s'approcha du Démon qui le perturbait tant. Il lui prit le plan des mains et le fixait de son regard noir.

"Je suis parfaitement calme."

Bien entendu, son ton trahissait ses paroles. Il était en réalité très en colère. Et comme pour se justifier, il ajouta:

"Moi, qui suis vertueux, n'est pas habitué à voir quelqu'un torse nu, Démon! Ce n'est pas de la gêne ou quoi que ce soit d'autre, c'est juste que ton comportement et ton impolitesse m'exaspèrent. On ne se promène pas impunément à moitié nu dans une chambre, surtout avec quelqu'un avec qui on n'a aucune affinité, c'est une question de principe et d'éducation, pas de gêne."

A vrai dire, ses paroles étaient un peu vraies, surtout pour un homme de l'Eglise. Pourtant, ce n'était pas tout... Inconsciemment, il ne voulait pas se l'avouer, c'est pourquoi il se posait autant de questions. Les réponses étaient là, juste sous son nez, mais lui refusait d'accepter, trop plein de fierté...

Il resta silencieux un instant, lança un dernier regard au Démon, et finalement ramena le plan devant lui, afin de regarder les annotations que William avait faites. Ceci voulait tout simplement dire que pour lui, la conversation était finie, contrairement à la provocation précédente du Démon. Il lui avait tout dit, ou presque... et maintenant il désirait changer de sujet. S'il continuait à en parler, il trouverait alors peut-être les réponses à ses questions, mais ça, il ne voulait pas. Il allait devoir admettre certaines choses, comme le fait que William était beau par exemple. Et voilà, ça commençait. Il ne fallait plus y penser. *C'est la fatigue... J'ai l'impression qu'il m'obsède, mais c'est juste parce qu'il m'énerve... C'est tout.* Réponse qui allait le satisfaire quelques minutes seulement. Vite, enchaîner:

"Bon, il faudra les éliminer discrètement. Dangereux, certes, il suffit juste de faire attention."

Il lança un regard accusateur à William. En effet, pour Iiribel, un Démon ne pouvait agir avec discrétion. Pour lui, ils étaient juste des brutes sans cervelles.

"J'espère que nous n'aurons pas à passer en force non. Le contact a bien précisé que nous ne devions pas nous faire remarquer. Nous devrons trouver autre chose."

Il prit un air pensif, se demandant bien comment ils pourraient faire, une fois à l'intérieur, afin qu'ils ne soient pas vus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Mar 20 Oct - 23:27

Une fois les annotations inscrites sur la carte, William releva les yeux pour surveiller les réactions de son cher vertueux et imprévisible compagnon. Ce dernier semblait...disons...passablement énervé. Le démon marqua une pause, semblant réfléchir, puis se contenta de répondre au regard de fureur d'Iiribel par un simple sourire tout à fait moqueur, avant de se replonger dans son étude du plan. Une provocation supplémentaire, combien de de temps l'homme d'église tiendrait ? Il était curieux de voir ça...et puis, il avait besoin de se défouler aussi, et taquiner ainsi un exorciste impatient était un bon moyen de se décontracter ! D'une voix calme et détachée, il répondit sans même regarder son interlocuteur dans les yeux :

"Mais oui tu es calme, ça se voit tellement. Et puis, j'ai une affinité avec toi, nous travaillons ensemble..."
*Et tu es très beau...non je n'ai pas pensé ça...enfin si...mais c'est un exorciste ! Oh après tout, je n'ai pas à m'inquiéter, je peux continuer à le faire tourner en bourrique, monsieur le vertueux...il ne fera rien.*
"Je ne pensais pas que la vue de mon si beau corps pourrait te décontenancer à ce point. La prochaine fois, je ne porterais rien, ce sera encore plus drôle non ? Tu devrais en faire de même, cacher un si beau corps, c'est du gâchis, monsieur le pudique vertueux de service !"


Grand sourire narquois dans le genre "allez, combien de temps tu va tenir ?" affiché sur les lèvres du démon, ce dernier laissa l'exorciste récupérer le plan et se contenta de fixer le parchemin d'un air détaché, jouant avec une bille de feu roulant entre ses doigts agiles. Discrètement ? Oh oui chef, William avait compris, pas besoin de lancer un regard aussi accusateur. S'étirant paresseusement, le concerné se contenta de marmonner :

"Dis ce que tu veux...n'empêche que je n'aurais aucun mal à être plus discret que ton attaque de la "guillotine toute lumineuse qui nous ferait repérer à des kilomètres à la ronde"...j'ai une technique simple pour ne pas se faire repérer..."

Il s'approcha de l'exorciste, sa bouche s'entrouvrit en laissant apparaître un petit croc que sa langue vint lécher lentement, ses yeux semblant enflammer durant quelques secondes.

"Pas de témoins...pas de coupables. Celui qui nous verra devra être mort, c'est aussi simple que ça !"

Il avait dit cela d'un ton léger, presque chantonnant, puis reprit son attitude normale et s'éloigna de l'autre côté de la chambre pour s'asseoir mollement sur le lit en soupirant d'un air las. C'était clair, il était attiré par un exorciste, un homme de l'église qui, comble de l'humiliation, l'avait vaincu en duel ! Bon d'accord, il était vraiment beau, même s'il n'avait pas vu sous ses agaçants vêtements...mais il se sentait attiré, c'était inexplicable. Car il avait trouvé plus fort que lui ? Non, sinon ce serait pareil avec son maître, et il n'était pas plus faible qu'un simple humain, ça non ! Mais...c'était incontrôlable, cette sensation en lui...tout ce qu'il pouvait faire, c'était provoquer Iiribel pour l'énerver, en sachant très bien qu'au mieux, cela se finirait en combat, ce qui ne lui déplaisait pas non plus. Il s'en contenterait. Le démon se releva, fit disparaître la bille de feu avait laquelle il jouait et tourna le dos à l'exorciste, posant son regard très peu attentif vers la fenêtre. Il ne savait que faire....s'étirer ? Oh oui tiens...il s'étira donc tranquillement et avec une lenteur paresseuse à souhait. Être sur ses gardes ? Il n'en avait pas besoin maintenant...n'est ce pas ?

(Bon, s’pas aussi bien que je voulais…mais j’voulais poster XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Dim 25 Oct - 20:26

Toujours pensif, il ne fit pas vraiment attention aux paroles de William, qu'il entendit malgré tout. Eh bien, c'est qu'il était modeste celui-là! Et qu'allait-il donc dire sur son corps? Il n'en savait rien. C'était juste de la provocation, rien de plus. Il fallait qu'il reste calme. Ne pas montrer qu'il était en colère... Surtout pas. Oups, serait-ce déjà fait? Tant pis. Il devait garder son sang froid quand même.

Comment osait-il insinuer qu'il n'était pas discret? Il l'était. S'il avait utilisé cette technique, c'est bien parce qu'il en avait eu besoin. Il pouvait très bien s'en priver pour leur mission, vu qu'il fallait justement rester discret. Il n'allait donc pas utiliser ça... Non mais! Et puis, il pouvait parler, il n'était pas capable de fermer sa bouche pendant une minute! Et un bourrin pareil, ça fait des dégâts... Donc du bruit.
Iiribel dût se priver de lui faire toutes ces remarques, l'autre s'étant approché de lui en lui disant qu'il tuerait tout témoin. C'était ça, sa technique? Il verrait bien s'il arriverait à l'appliquer. Peut-être qu'elle semblait efficace maintenant, mais plus tard, qui sait?

Le regard froid et impassible de l'Exorciste suivit William qui s'assit sur le lit. Il ne dit mot, se contentant de le fixer. A vrai dire, il semblait silencieux, mais au fond de lui, c'était un vrai débat. Il essayait de s'en convaincre... Il ne pouvait pas, ce n'était pas possible! Qu'est-ce qu'il lui prenait? Pourquoi...? Il devait être sous l'emprise d'une illusion, c'était la seule explication... Il ne pouvait pas être attiré par cette créature! Il était trompé par le physique, c'était tout... De toutes façons, certains Démons se donnaient une apparence plutôt belle, afin de piéger leurs ennemis par exemple... C'était pour ça qu'il était beau. Rien de plus.

Iiribel grogna légèrement, ne faisant pas vraiment attention à William qui s'était relevé et qui jouait avec une boule de feu, dos à lui, regard tourné vers la fenêtre. Les yeux de l'Exorciste, malgré les efforts intérieurs qu'il faisait, ne se décollaient pas de la vue du corps du Démon. Il ne pouvait nier... William l'attirait. Quelque chose faisait qu'il voulait le regarder, qu'il voulait le toucher, le sentir contre lui...

Sans vraiment s'en rendre compte, Iiribel s'était approché de ce dernier, et passa ses bras autour de lui. Ses lèvres vinrent lécher l'oreille du Démon, qui devait encore être surpris par la réaction de son compagnon. Ce dernier l'était tout autant, il était même très en colère, parce que sa fierté en prenait un coup... Pourtant, il appréciait ce contact. Il se sentait bien contre lui, et désirait ne plus le lâcher... Jamais.

"Ne te méprends pas...Mon corps n'est pas aussi beau que tu ne le penses..."

Il lui avait chuchoté ces paroles doucement, son visage enfouit dans le creux que son épaule faisait avec son cou. Les sourcils froncés, conscient de ce qu'il faisait, il ne disait plus rien.
Comment était-ce possible? Qu'avait-il de plus? Il ne pouvait pas s'attacher à personne... Il ne devait s'attacher à personne. Un jour ou l'autre, ils vous abandonnent.

Les battements de son coeur résonnaient dans son corps, et peut-être même que William devait les sentir. Cela témoignait bien sûr de son attirance envers lui, il ne pouvait donc plus nier... Ni rien cacher à son compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Sam 31 Oct - 2:08

Totalement perdu dans ses pensées, le servant de la Colère tenta de contacter mentalement son maître car, mine de rien, ce silence restait inquiétant. En vain néanmoins, il était réellement seul pour l'instant...enfin, sans compter ce cher exorciste. Ce dernier, d'ailleurs, fit quelque chose d'impensable, d'incroyable, d'irréel, le genre de chose capable de surprendre un démon : il le prit dans ses bras. Quoi ? Mais que faisait-il, lui, Quixos, dans les bras de ce qu'on pourrait qualifier de "pire ennemi de la gendre démoniaque" ? Et ce n'est pas tout, car ce cher Iiribel venait de lui lécher l'oreille, provoquant un frisson qui parcouru le corps de William, momentanément à la merci de cet individu au comportement plus que suspect. Alors ça...que ses provocations marchent aussi bien, cela le laissait sur les fesses ! Maintenant, c'était lui qui se faisait avoir, même si ce n'était pas déplaisant. Pas du tout. C'était même très agréable, ce corps contre le sien, cette langue étrangement douche léchant malicieusement l'entrée de son système auditif...c'était une sensation exquise, qui lui brûlait l'estomac. Un sentiment étrange, qu'il n'avait jamais ressentit, et ce même lors de ses mésaventures avec l'un des servants de la luxure qui avait eu, l'espace d'un instant, l'ascendant sur lui. Et ces battements de cœur qui résonnaient dans le torse de l'exorciste...il les ressentait lui même, ils se mêlaient aux siens...c'était...si bon d'être là, ainsi.

"Vraiment ? Je ne demandes qu'à vérifier...je suis comme ce dénommé St Thomas : je ne crois que ce que je vois...donc montres moi."

Bien, après tout, il n'était pas sur que les choses iraient plus loin, même s'il le désirait de plus en plus. Et s'il continuait ? Oui, quelques provocations de plus, il avait envie de tester l'exorciste, il avait envie de lui. Pivotant dans les bras de l'homme, il se retrouva face à lui, son regard plongé dans le sien. Les yeux du démon étaient rouges, mais enflammés par la colère, non, ils semblaient plutôt briller comme deux magnifiques rubis, ce qui ne faisait que prouver les sentiments qui envahissaient le cœur normalement cruel et sans pitié de William. Un silence, un temps, un battement de cœur, et la fines mains du démon entourèrent Iiribel à leur tour, caressant lentement son dos, quelques peu hésitantes. Le visage de William se baissa, et il en profita pour lécher avec lenteur le cou de l'exorciste, remontant très lentement jusqu'au menton où il s'arrêta, pour se diriger directement vers les lèvres à l'air si douces, si excitantes d'Iiribel. Une hésitation, car un démon n'a pas l'habitude de ce genre d'acte de tendresse, puis tous les principes démoniaques s'envolèrent lorsque leurs bouches fusionnèrent. Un timide baiser du démon, peu habitué, mais appréciant ce contact. Une langue venant chercher sa sœur pour une danse sensuelle. Deux fines mains qui continuent leurs caresses. Un démon et un exorciste perdus dans un moment que eux seuls apprécient à leur juste valeur. William se fichait maintenant de qui était cet homme, de sa fonction. Il s'agissait certes de sa Némésis depuis sa défaite, mais ils étaient maintenant partenaires dans une longue quête...et peut-être plus encore maintenant.

"Alors, dis moi...es-tu capable d'aller plus loin, Iiribel ?"

Sans cesser ses caresses, il afficha un grand sourire amusé, se donnant une contenance pour cacher le chaos qui se déroulait dans son esprit. Et puis, il croyait toujours que les choses n'iraient pas plus loin...

(Nom de zeus, désolé c'est affreusement court, m'enfin j'espère que ca t'ira tout de même ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iiribel
۩ Maître exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 49
Origine : Inconnue...
Camp : Bénéfique?


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Il se bat avec une guillotine et sait très bien jouer de l'orgue :3

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Ven 13 Nov - 19:08

Plutôt gêné par la situation qu'il avait lui-même provoqué, Iiribel ne disait plus rien, plongé dans les abysses de son âme, un lieu de réflexion où il pouvait passer des heures durant. Il se demandait pourquoi il avait fait cela... Pourquoi, lorsqu'il voyait William, son coeur s'emballait? Pourquoi lui seul était capable de le mettre en colère? Pourquoi était-il capable... de l'apaiser? C'était comme une magie... Cette sensation de bien-être qu'il éprouvait en serrant son compagnon contre lui était tellement agréable. Une chaleur l'enveloppait doucement, bien différente de celle qui s'emparait de lui la plupart du temps et qui le brûlait de l'intérieur. Là, c'était tendre. Oui, c'était le mot. Ce contact était tendre.

Sur le visage habituellement neutre de l'Exorciste apparût un sourire doux et apaisé, comme s'il était soulagé. Il ferma les yeux, afin de ne sentir plus que William contre lui. Il ne pouvait plus nier. Cet homme, ou plutôt ce Démon... il éprouvait quelque chose... de différent.

Ce fût la voix de William qui le tira de ses songes. Ce dernier semblait assez sûr de lui, apparemment pas gêné par son comportement. Quand il se retrouva nez à nez avec lui, Iiribel ne pût s'empêcher de plonger son regard dans le sien. Ses yeux étaient si fascinants. Cette couleur...

Iiribel ne réagit pas vraiment lorsque le Démon le caressa, ni lorsqu'il lui lécha le cou, trop surpris. William semblait hésitant, ce qui étonnait l'Exorciste, qui pensait qu'un être comme ce dernier était plutôt... habitué, dirons nous, à ce genre de choses. Mais celui-ci coupa bien vite là les questions qu'Iiribel se posait en déposant ses lèvres sur les siennes. Ce qu'il ressentait depuis que William le caressait, quand il avait senti sa langue sur sa peau, était une sensation si forte et enivrante. Mais là, il avait l'impression de ne faire qu'un avec William, et il savait que ça pouvait aller bien plus loin encore. Ce partage harmonieux entre eux ne faisait que combler l'Exorciste, qui n'était décidément pas habitué à tant de tendresse et d'affection. Il se laissa donc envahir par ce que lui offrait son compagnon, son désir ne devenant que plus grand envers William.

Iiribel ne pouvait trouver les mots pour exprimer ce qu'il ressentait, c'est pourquoi il ne disait rien, espérant qu'il le comprendrait tout de même. Il ne désirait que ça: aller plus loin. Il voulait que William lui appartienne, tout entier.
Il passa sa main sur la joue de ce dernier, avec une tendresse légendaire lorsqu'on le connaissait, accompagné d'un autre sourire. Celui-ci était toutefois légèrement différent du premier: on pouvait y discerner une sorte d'impatience.

Toujours soumis aux caresses étrangement délicates du Démon, il glissa son autre main sur le corps de ce dernier. Il faisait en sorte de ne pas toucher sa blessure, afin de ne surtout pas lui faire de mal. Il le calinait en rythme, avec douceur. Il vint à nouveau chercher les lèvres de son compagnon en guise de réponse. Il commença à retirer son haut, découvrant son torse à William. En plus de l'entaille qui lui avait été infligée pendant leur combat, d'autres cicatrices recouvraient son corps. Iiribel ne savait pas comment il se les était faites, mais en tout cas, il savait que cela avait un rapport avec son passé.

Un peu honteux par son état, il détourna son regard.

"Ce n'est pas très attirant... Au contraire... c'est plutôt repoussant."

Il éprouvait réellement du dégoût envers lui, autant physiquement que mentalement. Il ne voulait pas que William le rejette. Lui qui voulait tellement continuer à le couvrir de caresses et de baisers. Il s'empressa de le lui dire, d'une manière certes, très incongrue, mais pour le moins directe:

"Je veux de toi William..."

Tout cela, c'était tellement nouveau, et pourtant, il savait à peu près comment s'y prendre. Comme si quelque force le guidait. Mais quelle genre de force?
Dans tous les cas, c'était la première fois qu'il faisait quelque chose non seulement par plaisir, mais surtout par amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Heaven
Ω Serviteur de la Colère Ω

avatar

Nombre de messages : 106
Origine : Demon's land, au fond à droite...
Camp : Celui de la Colère...


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manipuler le feu, créer des illusion, frapper les gens ♥

MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   Dim 6 Déc - 0:07

Cette main passant sur sa joue...pourquoi était-elle si chaude ? Pourquoi William avait-il l'impression de brûler ? La terrible chaleur de la colère, le connaissait. L'enivrante chaleur des ébats interdits auxquels il a déjà eu affaire en enfer, il connaissait. L'étouffante chaleur de la frustration face à un ennemi trop puissant, il connaissait. Mais ça, c'était tout simplement...différent. Et ce sourire, à la fois doux et...impatient ? Un doute survint dans l'esprit du démon. N'était-il pas allé trop loin ? Et si l'exorciste décidait finalement de renier tous ses idéaux l'espace d'une nuit ? Non, impossible, cela ne se pouvait. Toute occupé à ses pensées, il cligna soudainement des yeux en voyant le torse d'Iiribel, quelque peu surprit. Lui-même, en tant que démon, avait dû subir de nombreux combats et séances de torture en enfer, mais la plupart de ses cicatrices avaient disparue grâce à la toute puissance qu'il possédait dans le monde des démons. Sur terre, il était beaucoup plus faible malheureusement.

Mais comment un homme censé avoir passé son temps à l'église avait-il pu subir tant de souffrance ? Même en tant qu'exorciste, il avait plus souvent affaire à des créatures immatérielles, causant des dégâts mentaux plus que physique. Un rapport avec son passé oublié peut-être ? Cela avait l'air de le déranger en tout cas. Pour William, ce n'était pas si horrible, cela donnait un certain charme à ce corps pour le moins appétissant, et pas dans le sens gastronomique du terme bien sur. Après tout, les goûts d'un démon étaient incompréhensibles. Lentement, il leva une main qu'il posa sur l'une des nombreuses cicatrices et la caressa avec douceur, puis les doigts fins se promenèrent sur le torse d'Iiribel, n'esquivant pas les anciennes cicatrices, ne s'en effrayant pas, mais prenant néanmoins garde à ne pas toucher la blessure que le démon avait infligé, encore douloureuse sans doute.


"Cela ne me dérange pas...tu as un corps magnifique pour moi..."

Comme pour appuyer ses propos, il se baissa légèrement et lécha le torse d'Iiribel, remonta jusqu'à la nuque, puis les lèvres, offrant à l'exorciste un nouveau baiser plus appuyé. Le désir montait peu à peu en William, et les paroles de son compagnon n’arrangeaient rien. Finalement, les choses risquaient d'aller plus loin, le démon se retrouvait piégé à son propre jeu. Et s'il arrêtait tout ? Il se reculerait en riant du désarroi de ce pauvre humain et le laisserait seul pour la nuit...une attitude tout à fait démoniaque. Mais non, il ne voulait pas. Étrangement, il voulait continuer, il en voulait plus, il voulait...il voulait être à Iiribel, juste cette nuit. S'abandonner dans ses bras, oublier sa fierté et sa rivalité envers sa Némésis. Comment lui dire ? Il n'osait pas...comment le pourrait-il ? Se montrer si faible et vulnérable, même maintenant, était une chose difficile à faire. Passant ses mains dans le dos d'Iiribel, il recula lentement, l'entraînant avec lui puis, avec un petit sourire amusé, bascula en arrière pour se retrouver allongé dos sur le lit, l'exorciste au dessus de lui, toujours dans ses bras. Il l'embrasse à nouveau, reprenant ses caresses, son corps entier brûlant de désir, ses pupilles brillant comme deux magnifiques rubis. Puis, il s'arrêta un instant, plongeant son regard dans celui d'Iiribel, et sa bouche s'entrouvrit, hésitante.

"Je...je suis..."

Non, c'était trop dur à dire, il ne pouvait pas. C'était si gênant, si embarrassant, si humiliant pour un démon de son rang de s'abaisser à cela...Il ne pouvait pas ainsi abandonner sa fierté au premier humain venu, un exorciste qui plus est ! Oui mais pas n'importe quel exorciste...

"Je suis entièrement à toi Iribel."

Il détourna le regard, quelque peu honteux de se montrer ainsi. Et si Iiribel suivait le même raisonnement que lui tout à l'heure et décidait de se moquer de lui, avant de le laisser en plan pour la nuit ? Non, il ne valait mieux pas...il n'y a rien de pire qu'un serviteur de la colère enragé, frustré et quelque peu en chaleur dans tous les sens du terme...Comme pour empêcher l'exorciste de s'enfuir, il replia légèrement ses jambes autour du bassin d'Iiribel, son regard toujours quelque peu fuyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'un passé (Pv Iiribel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Agnosia :: Abellion :: Bas quartiers :: Taverne -