Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Allumez le feu~ [Lulu-chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Jeu 19 Juin - 17:37




Le soir n'allait pas tarder à tomber. On pouvait le voir aux lueurs grandissantes du crépuscule dans le ciel encore pâle, strié par endroits de quelques nuages joufflus qui paressaient avec nonchalance. Toute une foule était assemblée là, parcourue de murmures indignés, accusateurs ou tristes. L'animosité se lisait bien sur les visages. Mais à qui était-elle destinée, à cette pauvre femme affublée du chapeau des hérétiques, là-bas, seule, innofensive, les yeux baissés avec résignation, où aux soldats qui la maintenaient, impassibles, tenant leurs hallebardes prêtes à intervenir au moindre signe d'incantation démoniaque?
Un petit garçon pleurait, criant des “Maman!” désespérés, mais un homme au visage grave l'empêchait de la rejoindre.


-...Marianne Tavice, fille de Thérence et Angeline Aubinois, épouse de Romain Tavice et mère de Benoît, êtes condamnée à mourir par le bûcher, pour les crimes suivants, punis par la loi, sans confession pour le salut de votre âme: actes et pratiques de sorcellerie, malédictions et sorts malveillants envers les villageois, invocations du Démon...

La voix dure et monocorde de l'inquisiteur se faisait entendre, comme une longue litanie qui ne pourrait se solder que par la mort de l'accusateur, ou de l'accusée. Et, enfin, il se tut. Le verdict était tombé, c'était fini. Les soldats emmenèrent la jeune femme sur le bûcher, dressé en cet honneur quelques heures auparavant. Un lourd silence pesait sur l'assemblée. Quelques femmes se mirent à pleurer, dans les bras de leurs maris impuissants qui jetaient des regards haineux à l'inquisiteur.

Non loin de là, accroupis derrière l'étal vide d'une boutique, deux gamins observaient la scène. L'un, cheveux blonds, grands yeux bleus furieux et air dégourdi, semblait prêt à en découdre avec n'importe quel soldat qui oserait s'approcher. Mais ils étaient trop nombreux, bien trop nombreux pour un gosse, si courageux soit-il.
Killian tendit théâtralement le poignard à son amie.


-Quand je te ferai signe, tu feras ce qu'on a dit, d'accord?

Un plan avait été convenu. Les enfants n'avaient nullement l'intention de laisser leur pâtissière préférée se faire réduire en cendres pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait, et de plus par la milice d'un Baron détesté. Avec un peu de chance, ils auraient l'aide des villageois...

-Tu te rappelles? Je détourne l'attention, tu la détaches et vous vous enfuyez. Chez quelqu'un, ou dans la forêt, là où elle sera en sécurité. Bon, maintenant, faut s'approcher...

Les soldats venaient d'attacher solidement la dame, et se préparaient à incendier le tout. Non mais, ils allaient voir de quel bois se chauffaient les gnomes de Saint-Thomas du Lac.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Sam 21 Juin - 11:12

En ce jour, une nouvelle personne allait servir de victime expiatoire au profit d’un village dont les petites autorités croyaient bien faire, en tuant une pauvre innocente. Cette dernière fut accusée de choses dont elle n’était pas réellement fautive, à apercevoir son visage apeuré, effrayé, marqué par l’innocence et la panique, celle d’une personne qui était en train de se faire accuser. Elle lançait des regards craintifs et honteux à la foule qui s’était agglutinée autour du bûcher, parmi elle, sa famille. Son enfant l’appelait d’une voix stridente, déchirante, tandis que sa mère en pleurait des larmes de désespoir. Personne ne pouvait faire quoique ce soit pour elle. Il avait été convenu qu’elle serait brûlée vive, et aucun être normalement constitué n’oserait contredire les décisions des autorités du village Saint-Thomas du Lac. Ils étaient tous trop peureux et peu solidaires pour tenir à libérer une femme qu’ils ne connaissaient que de vue pour certains, ou à qui ils achetaient quelques pâtisseries le matin en allant faire les courses pour d’autres.
On mettait en place les préparatifs, tandis que non loin de là, les enfants les plus redoutés et courageux du village préparaient un plan assez graveleux, avouons-le. On ne donnait pas cher de leurs vies si ils persistaient dans leurs prochaines initiatives. Et le petit blond dont s’entichait secrètement Lulubeth, la laissait admirative et sans voix, armé de sa persévérance et de son héroïsme, celui du mec type qui voulait changer le monde tout entier. Elle aimait cet aspect valeureux de sa personnalité, et tenant contre elle son chat en peluche, elle rougissait quelque peu lorsqu’il s’agissait de contempler ses mirettes.

Cependant, ce fut différent dans ce cas là, car il s’agissait de sauver des griffes de ces monstres leur fournisseuse officielle de cochonneries sucrées en tout genre. Comment ferait Lulubeth si le nouveau pâtissier n’était pas aussi sympathique qu’elle ? Où allait-elle se gaver de tropéziennes et de muffins si elle mourait sur le bûcher ? Pendant qu’elle se prêtait à quelques visions cauchemardesques, Killian l’interpella de sa voix masculine bien qu’encore enfantine. Il lui énuméra le plan qu’ils avaient scrupuleusement prévu, et la demoiselle hocha positivement de la tête, resserrant son étreinte contre Spinel. Le chaton en peluche s’en retrouvait écrabouillé contre sa maigre poitrine, et son corps de corpulence malingre. Habillée de son habituelle manteau noir aux manches aux croix brodées, elle attendit le signal
.

« Croix de bois, croix de fer, si j’arrive pas à libérer la pâtissière, j’irai en Enfer ! »

Et un petit sourire d’hors et déjà triomphal fendit les pétales de rose couleur chair de la demoiselle aux cheveux blonds. De plus, la compagnie de Killian la galvanisait, malgré la faim qui la tiraillait secrètement depuis un ou deux jours. Elle se nourrissait avec ce qu’elle trouvait, à ses risques et périls.

L’heure était à l’action. Elle se déplaça et choisit un endroit stratégique pour libérer la pâtissière, continuant de pleurer tandis que l’un des petits soldats de plomb (comme elle les appelait) se mit à faire jaillir le feu. La lumière fut et elle embrasa les morceaux de paille qui commencèrent à partir en fumée sous l’air effrayé de la pauvrette, s’en mordant d’avance les doigts. Heureusement que le feu n’était pas une de ses phobies, car autrement, elle n’aurait pas réussi à se lancer dans ce plan inévitablement foireux ! Lançant un regard alerte à Killian, elle l’interpella dans un chuchotement bien audible :


« Killian ! Faut y aller ! Sinon, adieu les pâtisseries à gogo! TT»
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Lun 23 Juin - 11:02

Le petit d'homme fut encouragé par la motivation de sa coéquipière. A deux, ils pouvaient faire de grandes choses, du moins en était-il persuadé. On ne contrariait pas impunément les gosses de Saint Thomas! Il eut un petit rire ravi devant le serment de son amie (qui de plus faisait des rimes), avant de retrouver tout son sérieux. L'heure était grave.

-Allez. Sois forte, on y arrivera! Si jamais je ne m'en sors pas, je te lègue la boîte de bonbons cachée sous mon lit u_u

Il étouffa un juron en voyant le garde se pencher pour mettre feu au bûcher. Lulubeth s'était mise en place, prête à l'action. C'était à son tour maintenant. Le blondinet échangea un regard déterminé avec sa complice, avant de se lever et de se mettre à courir en direction de la foule. Il se débrouilla pour bousculer le plus de personnes possible, avant d'arriver devant les gardes. Alors, il cria, en indiquant avec son doigt un point imaginaire dans la direction opposée au bûcher, d'un air excessivement stupéfait:

-OOOOH UN HIPPOPOTAME ROSE QUI VOLE!!!!!

Bon, il n'avait rien trouvé de mieux que cela sur le moment. Mais au moins plusieurs têtes se tournèrent, comme par réflexe, pour voir le ciel bien vide derrière eux, sans la moindre trace de pachyderme ailé ni quoi que ce soit d'autre.
Mais le temps qu'ils retournent à la scène principale, le gnome aux cheveux d'or se trouvait aux pieds du bûcher, sortant de ses poches des dizaines de petits bâtonnets rouges, dont il mit les mèches au feu... et c'est alors que commença la pagaille.

Killian envoya des pétards au milieu des gardes, d'autres vers la foule, et sur tout ce qui bougeait un tant soit peu. Des détonnations heurtaient de partout les oreilles des personnes présentes, faisant sursauter la plupart des gens, et plongeant les citoyens dans une panique effrénée. Les gens de derrière, qui n'avaient pas vu l'adolescent, criaient des “Nous sommes attaqués!”, ceux de devant couraient en tous sens pour échapper à la pétarade, une riche bourgeoise tomba en pâmoison, et la moitié des gosses du village étaient hilares, pour ceux qui n'avaient pas rejoint Killian pour l'aider à lancer ses explosifs.


-TAIAUT!

C'était le signal. Lulubeth pouvait désormais agir, en sécurité des gardes qui s'efforçaient de remettre de l'ordre et de tenir en place la foule effarouchée. Le regard bleu ciel de l'apprenti exorciste passa de sa comparse au bûcher. Malheureusement, le feu avait gagné du terrain, et s'attaquerait d'une minute à l'autre aux pieds de la pauvre pâtissière, éberluée par ce spectacle soudain qui était le théâtre imprévu de sa propre mise à mort.
Il fallait compter sur son amie désormais. Lui ne pouvait que continuer à alimenter le tohu-bohu et distraire les gardes par la même occasion. En tous cas, avec les villageois qui couraient en tous sens pour sauver leur peau en se marchant presque dessus, il avait plutôt bien réussi son coup.

_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Mer 9 Juil - 14:40

Lulubeth laissa Killian agir. Et tandis que la mise à mort de la pâtissière se déroulait comme sur des roulettes à priori, la pétarade provoquée par son ami blond aux yeux bleus donna naissance à une branle-bas de combat. Tous les villageois commencèrent à s’écrier, levant les bras au ciel comme implorant Dieu de les sauver de cette calamité. Le feu quant à lui gagnait du terrain aux pieds de la pâtissière, surprenant l’agitation de la foule et le self control des gardes qui faisaient du mieux qu’ils le pouvaient. Leur patience impressionna quelque peu Lulubeth, mais le regard de Killian en sa direction et ses agissements bien maîtrisés la rassurèrent. Elle souffla un bon coup, bomba la poitrine et s’approcha à pas de félin du bûcher, risquant d’y brûler sa peluche-chat Spinel. Elle tenait férocement la peluche contre elle, par peur de la perdre ou de se la faire dérober. Ses yeux exploraient continuellement autour d’elle, comme surprise et en même temps effrayée à l’idée d’être prise en flagrant délit.

Pendant ce temps, la sacrifiée voyait l’une de ses fidèles clientes s’approcher du bûcher, une lueur d’espoir brillant soudainement dans ses yeux. Toutefois, son visage subitement apaisé se déforma sous l’effet de la douleur. Ca y était ! Les flammes devaient déjà commencer à broyer les pauvres petons de la pâtissière. Et si Lulubeth venait à rompre les nœuds utilisés pour la maintenir en place, elle pouvait à tout moment s’effondrer dans le feu. Ainsi, elle compta sur l’intelligence de la femme pour ne pas finir crâmée, alors que les efforts de Lulu étaient suffisamment conséquents pour lui sauver la peau.


« M’dame la pâtissière ! Faut que vous sautiez dès que vous sentez que les nœuds sont rompus, d’accord ? »

La femme, excédée par la douleur s’efforça de rassurer la pauvrette en acquiesçant vivement. Il ne manquait plus que les gardes surprennent la fillette, et s’en était fini de sa pâtisserie et peut-être même de l’existence de Lulubeth. Elle avait beau la connaître peur, elle savait qu’elle risquait beaucoup plus qu’elle, accusée de choses qu’elle n’avait vraisemblablement pas commis. Et ce qui devait arriver arriva, un garde surprit la demoiselle en train de manier habilement les cordes du bûcher pour détacher la victime de son tombeau. Tandis que ses doigts boudinés défaisaient précautionneusement les solides fils, Lulubeth se sentit transportée de force très loin du bûcher, incapable de faire autre chose que de tendre désespérément les mains. Malgré les quelques nœuds défaits, la pâtissière eut beau se débattre, elle ne pouvait même pas libérer un bras, elle était encore solidement attachée. Les larmes aux yeux, serrant toujours contre elle Spinel qu’elle avait failli perdre, Lulu se débattit tandis qu’un soldat la portait solidement.

« Aaah un pervers ! Espèce de pédophile névrosééé !!! Pestiféré !! Aaaah ! »

Et la pauvrette continuait d’hurler comme ce n’était pas permis, cherchant de quoi se raccrocher pour ne pas perdre pieds. Non loin de là, Killian continuait de faire diversion. Mais avait-il remarqué la détresse de son amie ? A moins que ce dernier s’était fait attraper lui aussi ? Ce qui était fort probable. Il avait été le premier à se mettre à découvert pour lancer la rumeur de l’hippopotame rose ! Dire que Lulu était persuadée que cela marcherait pour attirer l’attention de toutes les personnes ici présentes, les soldats y compris. Mais non, il avait fallu que l’un d’entre eux veille au grain, et ne mette en péril leurs plans !
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Lun 14 Juil - 18:26

Tout semblait aller comme sur des roulettes, jusqu'à ce que le gnome aux cheveux d'or vit avec effarement son amie se faire kidnapper par un garde, laissant sur son bûcher la pauvre vendeuse de gâteaux. Ca n'allait pas, ça n'allait pas du tout! Jusqu'ici tout s'était bien déroulé dans leur plan machiavélique, alors pourquoi ce foutu serviteur de la prétendue justice venait mettre son grain de sable dans l'engrenage, je vous le demande bien. Une bouffée d'héroïsme envahit soudainement le garçon, qui manqua d'en oublier le pétard allumé qu'il avait dans la main.
Se débarassant vite de l'explosif, campé fermement sur ses petits pieds, il analysa la situation. Devant lui, la panique la plus totale: des villageois de partout, des femmes effarouchées, des gardes qui tentaient tant bien que mal de contenir tout ce monde. Bien cachés, d'autres enfants prenaient un malin plaisir à nourir le désordre à l'aide de pierres jetées, de cris et de bousculades, tels de petits démons espiègles et insaisissables. Bon, il devrait avoir la paix pour un moment.

Vaillant, courageux, soutenu par la lumière divine du Bien, Killian se mit à courir, ses cheveux blonds comme les blés volant au vent et... enfin il se mit à courir en direction du bûcher. Mais malheureusement, le vicieux garde qu'il avait oublié jusque-là, après avoir confié Lulubeth à un de ses semblables, s'élança à sa poursuite et l'attrapa par le col arrière de son pull, le soulevant de quelques centimètres, juste assez pour que ses jambes pédalent dans le vide sans brasser autre chose que de l'air.
Furieux, le gosse se débattait, donnant des coups en tous sens. Ca n'avait pas que des avantages d'être petit... Il voyait de là où il était les flammes lécher le bas de la robe de la pauvre gentille dame, accusée injustement de sorcellerie. S'il y avait bien une seule magie dont elle était capable, c'était de rendre ses gâteaux merveilleusement fondants, sucrés et délicieux. Pas vraiment le genre à manger des nourissons rôtis pendant le sabbat, ou à tarir le lait des vaches de ses voisins.

Cette vision redonna un gain d'énergie à l'adolescent. Déchaîné, il arriva à attraper le bras du garde... pour planter ses dents dans la chair fraiche, serrant de toutes ses forces. L'homme hurla sous le coup de la douleur, et lâcha le vêtement du gamin. Ce dernier ne se fit pas prier pour lâcher prise: il se retourna, face à son adversaire, son regard luisant d'une détermination sauvage. L'avant bras du soldat était tatoué de deux marques rouges en forme de mâchoire.


-Sale petit... GWAAAAH!

Sans attendre qu'il aie le temps de finir sa phrase, Killian avait donné un grand coup de pied dans son entrejambe, et était reparti à l'assaut du bûcher. Il escalada rapidement les rondins entassés, et se retrouva derrière le pillier qui maintenait enchaînée la pâtissière. Il se mit frénétiquement à tirer sur les cordes, mais elles se desseraient à peine. Alors il eut une idée. Attrapant une branche dont l'extrémité se consumait à ses pieds, il la posa sur la corde. Il fallait que ça brûle, vite! Déjà la chaleur lui montait à la tête, et il avait l'impression de marcher sur un lit de braises fourmillantes.

Est-ce qu'un pétard pouvait détruire des cordes? Il risquait aussi de blesser la fausse sorcière, c'était une mauvaise idée. Alors, revenant à une méthode plus orthodoxe, le gnome essaya de défaire le noeud dans les règles de l'art, la branche enflammée coincée de manière à brûler peu à peu la corde. Et enfin, au bout de quelques secondes, alors que le bataillon de gardes venait de le remarquer et s'élançait vers lui depuis l'autre bout de la place du village, le noeud consentit à se desserrer peu à peu. Il n'était pas défait, mais c'était suffisant pour permettre à la pâtissière d'enlever ses mains.


-Viiite! Allez dans la forêt!!! Courez! Je vais les retenir!

Ses yeux brillant d'une reconnaissance sans limite pour les deux enfants, la dame sauta de l'amoncellement de bois pour partir en courant dans les petites rues en direction de la forêt. Et Killian se retrouva face à une demi douzaine de soldats furieux qui chargeaient, hallebarde en avant. o____o' Si courageux fut-il, c'était un peu trop dur à surmonter pour un gamin de quinze ans. S'ensuivit alors une bataille mémorable: la boule de nerfs qu'était le blondinet donnant en tous sens des coups de poings et de pieds, mordant, griffant et arrachant tout ce qu'il trouvait à sa portée. Jusqu'à ce qu'un garde, excédé, réussisse à le faire tomber ventre à terre et à s'asseoir sur son dos pour le maintenir en place. Inutile de signaler que le gnome faisait la tronche.

Ils apportèrent bientôt Lulubeth. Le blondinet eut un grand sourire pour son amie, qui signifiait: “On a réussi!”. Quant à ce qu'il allait advenir d'eux maintenant, mieux valait ne pas y penser.

_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Sam 8 Nov - 15:52

Après maintes efforts pour sauver leur pâtissière préférée, Killian parvint à la libérer du feu et lui ordonna de courir jusqu'à la forêt voisine. De loin, Lulubeth ne pouvait qu'observer les gestes de son prince charmant, dont la vision lui était obstruée à cause des soldats qui la maintenaient prisonnière. La petite se mordit d'appréhension la lèvre inférieure, trop effrayée à l'idée que même son ami soit captif de ces pédophiles névrosés. Spinel se retrouva une fois de plus compressé contre son corps. C'était une mimique significative de la nervosité qui s'éprenait d'elle, à mesure que les minutes s'étiraient dans le temps et que la scène s'éternisait. Le suspens était à son comble. Peu après, Killian se retrouva nez à nez avec une armada de soldats, prêts à le freiner dans ses initiatives. Automatiquement, malgré ses nombreux faits et gestes, il fut ramené auprès de Lulubeth. Il lui lança un sourire triomphal. Il fallait voir le bon côté des choses, la pâtissière était sauvée. Cependant, un autre problème allait se poser. Puisque l'exécution n'avait pas eu lieu dans les règles de l'art, il fallait maintenant retrouver celle qui aurait dû être expiée. Uner sorcière qui se baladait en liberté dans la forêt n'était pas bon à savoir, alors sans plus tarder, les soldats commencèrent à harceler les enfants pour qu'ils leur avouent où se cachait l'accusée.

" Elle doit être quelque part dans le village ?"

Le sourire innocent de Lulubeth laissa indifférent les soldats qui, en revanche, écoutèrent avec attention ses indications et les suivirent à la lettre, sans se soucier de la fiabilité de ces directives. Ils devaient trouver la petite trop apeurée pour se permettre de leur mentir. Cependant, même la peur ne pouvait pas empêcher la fillette d'agir en conséquences et de sauver la peau du peu de personnes qu'elle appréciait, quoiqu'il arrive. Par conséquent, afin qu'ils soient témoins de tout ce qui allait suivre, ils enchaînèrent chacun leur tour les jeunes aventuriers, en liant leurs mains. Les châines qui entourèrent solidement les poignets de Lulubeth la firent gémir de douleur et elle dut se débattre un peu pour les inciter à ne pas trop forcer. Après quoi, elle dut se résoudre à porter Spinel en lui mordillant l'oreille droite, à son grand damne. Son petit chapeau semblable à une gavroche mais plus haut qu'un haut-de-forme lui conférait l'apparence d'une sorcière, image renforcée par ce qu'elle avait fait inconsciemment par le passé. Il semblait que personne n'avait encore conscience des esprits qui entouraient le monde.

" Vous êtes vilains ! Vous serrez trop fort ! Et ne faites pas de mal à Killian ! "

Ils ne prêtèrent que peu d'attention aux paroles d'une enfant dont l'intelligence n'était pas la principale qualité. Ils la sous-estimèrent et se confortèrent dans l'idée qu'elle n'était qu'une enfant comme les autres, rien de plus, rien de moins. Ils commencèrent à effectuer leurs recherches dans les rues du village, leurs prisonniers ayant les mains liées, et leurs pas étant ralentis par la faible cadence du groupe d'hommes qui s'agglutina autour d'eux. Lulubeth profita d'un moment d'inattention de leur part pour se rapprocher de Killian, rassurée par sa présence et son aura héroïque.

" Que faire si ils remarquent qu'on leur a menti ? "

Son murmure chevrotant trahissait son angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Lun 10 Nov - 21:27

Killian fut positivement surpris de l'ingéniosité de son amie. L'idée de faire tourner en rond ces saletés d'adultes pendant des heures donnerait largement le temps à la pâtissière de se trouver un endroit sûr. Bon, après ça risquerait de leur retomber dessus, mais peut-être qu'en leur offrant les mines les plus attendrissantes des innocents gamins qu'ils étaient, leur châtiment serait moins sévère. Il ne comptait pas sur une absolution totale; leur geste était assez dissident pour faire d'eux des hérétiques à immédiatement purger par le feu... il fallait espérer qu'ils trouveraient une occasion de fausser compagnie aux soldats.
Lulubeth avait trouvé assez d'assurance pour les diriger dans les ruelles, leur racontant au grand amusement du blondinet un itinéraire biscornu qui les faisait plus ou moins tourner en rond. C'était ça aussi de connaître le village comme sa poche, contrairement à leurs tortionnaires qui y mettaient les pieds seulement pour faire régner leur justice soit-disant divine.

Des chaînes furent mises aux poignets des enfants. Des enfants, vous rendez-vous compte? De simple bambins insouciants qui ne demandaient qu'à vivre pleinement leur jeunesse, torturés par une bande de dégénérés en armure aux convictions foireuses! Mais où allait le monde, mes amis uu

Killian voyait qu'ils n'avaient pas ménagé son amie et se promit de la venger. Des idées concernant l'aspersion d'huile sur le derrière de ces damoiseaux qu'une brindille viendrait malencontreusement enflammer germaient dans son esprit. Mais il faudrait remettre ce plan machiavélique à plus tard; l'heure était à l'astuce pour sauver leurs peaux.
La pauvre Lulubeth semblait assez angoissée de la situation. Aussi, il fallait s'efforcer de trouver une solution! Il lui dit à voix basse:


-On peut raconter qu'on a été possédés... quoique pour un exorciste ça fait pas sérieux... de toute façon on est pas sensés savoir où elle est partie, hein. Y'a qu'à dire qu'on a vu une fille en robe blanche courir dans les rues. C'aurait très bien pu être quelqu'un d'autre, ou même un fantôme.

L'adolescent parlait avec confiance. Intérieurement, il tremblait un peu lui aussi pour leur avenir plus qu'incertain, mais il se devait de montrer vaillance et confiance auprès de cette chère petite fille qui n'aurait jamais dû se retrouver dans pareille situation. Il avait un peu l'impression de l'y avoir entraînée et ce revers de conscience le taraudait.
Il se pencha pour déposer un baiser rassurant sur la joue de Lulubeth, à défaut de la prendre dans ses bras. Foutue chaîne.


-Tant que je suis là, tu n'as pas à t'inquiéter! Je ne les laisserai pas te faire de mal.

Big smile. Un des gardes, qui vit qu'ils conversaient entre eux, lui intima froidement de rester fermer sa grande bouche. Dès qu'il eut le dos tourné, le blondinet lui tira la langue. On pouvait remarquer ici son tempérament rebelle et les flammes hostiles qui brillaient dans ce regard de ciel. Décidément...

-Bon, les mioches, où est-ce qu'elle aurait été susceptible de se réfugier? Vous connaissez des amis à elle?

-Elle a dû aller dans la maison abandonnée, au fond du quartier artisanal. Et elle avait plein d'amis, il y a Marcel, George et Lucienne, Jean le Meunier, Jehan, Yvette et François, Charles et Berline, la vieille Bernadette, Thomas et Louise, la famille Duchesnes...

Il continua à lui énumérer tous les noms qu'il connaissait. Le visage du soldat se rembrunit jusqu'à prendre une tête de six pieds de long. Des heures, ils allaient passer des heures à fouiller toutes ces maisons de fond en combles... Il adressa à ses compagnons un ordre las.

-On va déjà aller voir à la maison abandonnée...

Killian pouffait intérieurement. En fait, malgré le danger permanent, on pouvait aussi trouver le moyen de bien s'amuser. La petite troupe se mit en route vers le quartier artisanal, pour de nouvelles aventures.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Sam 22 Nov - 12:39

Les chaînes qui liaient les poignets de Lulubeth lui faisaient atrocement mal et donnaient l’impression de pénétrer dans sa peau jusqu’au sang. Il lui arrivait de remuer convulsivement ses menottes, dans l’espoir de les défaire de cette douloureuse étreinte, mais c’était peine perdue à en juger la solidité des liens qui l’empêchaient de s’enfuir. Killian fut logé à la même enseigne, et il serait donc plus complexe de se câliner dans les moments difficiles. Ce n’était pas l’envie qui manquait à l’exorciste et à la fillette de s’enlacer tendrement pour se réchauffer, et oublier la froideur des évènements. Lulu ne supportait pas la captivité comme elle détestait ces regards haineux que les soldats de plombs galvanisés lui lançaient à maintes reprises. Tout comme Killian, lorsqu’on lui ordonnait de se taire, elle attendait qu’on se retourne pour tirer une langue rougie par le froid et gorgée de sang. Après quoi, elle adoptait une moue attristée et boudeuse qui faisait culpabiliser son compagnon, qui se sentait d’hors et déjà responsable de ses malheurs. Si Lulu était au courant de ça, elle lui assènerait une gifle magistral pour s’être octroyé toutes les fautes possibles. Il n’en avait tenu qu’à elle de ne pas le suivre, mais elle avait accepté de traquer ses pas pour participer avec lui à la libération de leur pâtissière préférée. Maintenant, ils se retrouvaient sur le même bateau et ce n’était pas plus mal, surtout quand on passait son temps à rouler dans la farine les autorités suprêmes de la ville.

Alors que Lulubeth se laissait conduire par les soldats, Killian lui annonça ses plans graveleux et lui présenta ses réflexions sur la situation. Mine de rien, la fillette au chapeau haut de forme qui portait Spinel par l’oreille droite à l’aide de ses dents, écouta attentivement mais ne put répondre puisqu’elle ne souhaitait pas lâcher sa peluche. Pour rien au monde elle abandonnerait son seul compagnon de voyage, qui tuait sa peine et sa solitude et l’aidait à grandir en s’épanouissant un minimum. Les bottes de la demoiselle étaient terreuses, tout comme les pans de la robe qu’elle portait régulièrement. Son manteau sentait la poussière, et ses cheveux étaient gras. Vivement que les soldats les laissent partir pour qu’elle puisse s’incruster chez quelqu’un et prendre un bon bain. Cependant, pour l’instant présent, ils étaient leurs uniques captifs, et étaient contraints de poursuivre leur ruse.

Au moment d’énoncer toutes les relations amicales de la dame vêtue de blanc, Lulubeth pouffa de rire en voyant l’air médusé des soldats qui ne savaient plus où donner de la tête avec toutes ces indications. Killian paraissait sûr de lui et ne manquait pas s’imagination pour les tromper, et les enliser toujours plus profondément dans leurs problèmes. Lulubeth ne put s’empêcher de se moquer, et ses épaules tressautèrent car elle mourait littéralement de rire. Un soldat eut vite fait de la calmer en lui assenant une gifle suffisamment puissante pour faire dodeliner sa tête et rougir sa joue. La princesse aux yeux d’un bleu nébuleux baissa honteusement son visage et sombra dans un profond mutisme, qui eut vite fait de se dissiper lorsqu’ils parvinrent à la maison abandonnée. En l’apercevant, elle leva curieusement la tête et esquissa un sourire malicieux. Elle essaya de partager sa badinerie avec Killian en le fixant obstinément, espérant obtenir un message rassurant de sa part.


« Bon, allons-y ! » déclara le chef des soldats de plomb.

La porte d’entrée encastrée dans un mur endommagé et fissuré, s’entrouvrit de force après que le leader ait porté tout son poids sur son bois fragilisé. Elle céda aussitôt, faisant place à un torrent de poussière qui l’aveugla l’espace de quelques secondes, et s’évanouit pour le laisser distinguer d’étranges formes. On aurait dit du mobilier qui était resté là, abandonné, dans le but de servir à quelqu’un d’autre, à une éventuelle personne qui viendrait se réfugier au sein de la maisonnette. Lulubeth cligna des yeux, et fut accompagnée dans la demeure insalubre parle soldat qui la tenait par le poignet. Elle fut attirée puis plongée dans l’obscurité, le bleu perçant de ses mirettes ne parvenant même pas à transpercer les ténèbres. Ils étaient désormais enveloppés dans la pénombre, comme si ils entraient dans les gorges infernales.
Revenir en haut Aller en bas
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   Lun 8 Déc - 0:20

[Suite à la maison hantée]
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allumez le feu~ [Lulu-chan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allumez le feu~ [Lulu-chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Autres [hors RP] :: † Archives :: † Posts archivés -