Ghost Stories

Bienvenue dans ces lieux maudits...
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Dim 18 Oct - 20:46

Enfin libre comme l'air ! Après tant de longues journées passées à moisir dans une cellule trop étroite pour un esprit aussi grand que le sien, Alexander avait enfin été relâché, une fois sa promesse faites de ne plus faire d'esclandre. Passer autant de temps enfermé dans une prison était un cauchemar pour ce cher explorateur qui, c'était bien connu, détestait être prisonnier. La liberté, c'est son oxygène à lui, même s'il n'était pas déçu d'avoir revu Killian. Bon, ils semblaient toujours quelque peu en froid tous les deux, ce qui est normal, mais ils avaient au moins pu parler. Un premier pas en somme.

Il faisait très beau aujourd'hui, mais les bas quartiers d'Abellion restaient toujours aussi sombres. Pourquoi revenait-il ici ? Aucune idée, il s'y sentait à son aise, sans comprendre quelle en était la raison. Elias tournoyait joyeusement dans les airs après avoir été sollicité pour un spectacle de fauconnerie qui avait procuré à Alexander quelques pièces d'or bien méritées. C'est bien connu, après un passage en prison sous les mains expertes des geôliers, votre bourse se retrouve forcément bien vide. Mais à présent, tout allait pour le mieux ! Le joyaux sur sa main luisait légèrement, mais ce dernier était caché par son gant de fauconnier, très pratique dans ces cas là.


*Je suis sur que je peux contrôler cet objet...malgré ce qu'en pense Killian, il s'agit d'une bénédiction, j'en suis certain. La légende était forcément vraie, il me manque juste des éléments...*

Il marchait donc ainsi pendant plusieurs heures, tournant en rond dans les bas quartiers, oscillant facilement quelques groupes de coupe-jarrets qui avaient vu en lui une cible potentielle. Le conteur n'avait eu aucun mal à se débarrasser de ces malandrins, mais il se rendit bien vite compte que son pouvoir était encore affaiblit. Peut-être était-ce pour cela qu'il se sentait si calme...comme avant. Enfin, il se retrouvait affaiblit, il ne valait donc mieux pas traîner plus longtemps dans un lieu aussi dangereux. C'est sur cette pensée qu'il fit demi-tour pour chercher la sortie de ce lugubre quartier, mais il se figea soudainement, tous ces sens en alerte : il était suivit.

*Encore des coupe-jarrets ? Je n'arrive pas à voir où ils sont, mais je suis sur d'être observé...bon...je me défend une ou deux fois, puis je m'enfuis...oui bonne idée...oh...je crois qu'ils sont dans la ruelle sombre à droite...oui c'est un bon endroit pour se cacher ici...*
"Approchez donc mécréants, je sais où vous êtes !"


Sur ce ton rempli de conviction, il posa sa main sur sa dague et leva l'autre, l'index tendu, vers la ruelle à sa droite. Nullement sur ses garde, sur de lui, il attendait de voir qui sortirait de cet obscur passage. En tout cas, il n'était pas né celui qui le prendrait par surprise !

(Un peu court, mais il fallait bien une entrée en matière tout de même ^_^)
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Ven 30 Oct - 12:14

[Hellow ! J'ai fait rapide u_u J'espère que ça te va sinon je modifie !]


Liberté, ô liberté chérie ! Quand il était rentré au taudis préféré de son ancien compagnon, Emy, il n'y avait trouvé trace de sa présence. Une déception de plus... est-ce qu'il lui était arrivé quelque chose ? Est-ce qu'il l'avait définitivement quitté à cause de ses bêtises ? Le pauvre Killian, plus seul que jamais, se mit à arpenter les rues d'Abellion à sa recherche, mais c'était peine perdue. Il ne méritait pas mieux que la misère comme seule amie.

Après quelques jours à se morfondre, l'apprenti exorciste résolut de s'accrocher à son seul espoir et objectif : libérer Alexander du joug de cette pierre maudite. Et s'il échouait ? Et bien... il se ferait prêtre ! Bon, c'était peut-être un peu expéditif. Mais on allait y réfléchir.

Il avait donc préparé son coup. Un bâillon, des bandes de tissu épais en guise de cordage, de la drogue. Ne manquait qu'un magicien qui accepterait de charcuter notre cher conteur. En bref, le blondinet lui avait préparé tout un programme ! Une jolie fête où ne manquait que l'invité principal, Alexander lui-même. Cela promettait d'être bien sympathique.

Il l'avait retrouvé la veille, observé ses allées et venues, toutes ses activités. Et le grand jour était arrivé, où ce stupide explorateur avait eu la bonne idée de se promener seul dans les bas quartiers. Il n'avait pas été très dur de convaincre deux malfrats de partager le butin : eux prendraient sa bourse, lui prendrait le corps.

Et c'est ainsi qu'ils avaient réussi à l'encercler. Je sais où vous êtes ? Mais certainement. Toujours aussi sûr de lui, cet Alexander...

-Taïaut ! Sus au Thomasien !

Deux temps, trois mouvements. Un coup sur la tête pour le calmer. Un mouchoir trempé dans une mixture de plantes somnifères conte sa bouche et son nez, et le voilà parti pour un autre monde plus joyeux pendant quelques heures. Killian s'inquiéta un instant d'une éventuelle riposte du faucon, mais celui-ci ne daigna pas montrer le bout de son bec.
La manœuvre avait été étonnamment simple et rapide ; les deux vauriens qu'il avait engagés étaient d'une efficacité remarquable. En même temps, chacun d'eux devait faire le double du poids de Killian... Pauvre Alexounet. Aucune chance.

Malheureusement, ces deux collègues se montrèrent déçus du contenu de la bourse et laissèrent le blond se débrouiller avec le conteur dans les vapes. Ce dernier dut être traîné sur les pavés sales, lorsque son kidnappeur n'arriva plus à le porter sur son dos. Un bien glorieux enlèvement.

Une heure plus tard, la victime était attachée à un solide tronc d'arbre, dans une masure abandonnée à l'entrée de la forêt. L'endroit devait être assez éloigné des bêtes sauvages. Enfin c'était ce qu'espérait le blond. Celui-ci préparait une espèce de soupe avec trois légumes et une racine dans une petite marmite au dessus de la cheminée.

Lorsqu'il vit qu'Alexander avait ouvert les yeux, il lui lança joyeusement :

-Bonjour !
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Sam 28 Nov - 0:11

Alors qu'Alexander se focalisait vers cette étrange et sombre petite ruelle, une voix à l'opposée retenti...tiens, cela lui disait quelque chose...mais pas le temps d'y réfléchir, il devait se défendre ! Enfin, le seul souci, c'est qu'il ne s'attendait pas à être attaqué dans le dos. Un coup sur la tête, un mouchoir pressé contre son visage, et tout devint flou. Il eut à peine le temps de voir quelques silhouettes floues avant de s'écrouler au sol, plongé dans un profond sommeil sans doute pas très réparateur.

------------------------------

Elias volait tranquillement dans le ciel, observant de ses yeux affûtés les brigands qui attendaient son maître. Il reconnu cet étrange bonhomme que son maître adorait, aussi il ne le prévînt pas, se disant qu'Alexander n'était pas vraiment en danger. Le faucon se posa sur un toit, observant la scène d'un œil paisible, décidant de ne pas intervenir. Il s'envola à nouveau, suivant ce dénommé Killian emporter sa victime, repérant le lieu de la séquestration, puis le rapace s'éloigna, partant chasser quelques infortunés rongeurs ou petits oiseaux. Son maître n'aurait pas besoin de lui pour l'instant.

------------------------------

Sa première sensation ? Un mal de tête à en damner tous les saints, à commencer par ce cher St Thomas. Puis ses yeux s'ouvrirent...où était-il ? Bon, de toute évidence, il s'était fait avoir par ces bandits, aussi il devait sans doute être actuellement sans le moindre sou...et enlevé car il sentit des liens l'emprisonner efficacement. Mais pourquoi ? Une rançon ? Personne ne paierait pour un vagabond ! Bon, d'abord observer les lieux. Une sorte de vieille petite maisonnette en bois, dans le genre cabane dans la forêt, avec comme seule présence Killian et un décor qui...Killian ? Ouf, Dieu soit loué pour une fois, il n'était pas aux mains des bandits !

"Oh...Bonjour Killian, je suis rassuré que ce soit toi..."

Il remua quelque peu, se demandant ce qui avait pu se passer. Peut-être que les bandits l'avait enlevé et Killian les avait réduits en pièce ? Peu probable...ou alors il était attaché car le jeune exorciste avait peur du pouvoir du conteur, oui ce devait être ça, sans aucun doute. Prenant son air le plus amical (et néanmoins franc), Alexander reprit la parole en gesticulant quelque peu, gêné par ses liens.

"Tu sais, j'ai dit que je ne te ferais plus de mal maintenant, tu n'as pas besoin de m'attacher hein ? Bon, tu pourrais aussi m'expliquer ce qui s'est passé ? Et me détaché aussi, je l'ai déjà dit...mais je n'aime pas être entravé ainsi..."

(Énormément de retard et encore un peu court, je me remet à RP peu à peu, désolé ^^')
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Mar 8 Déc - 15:52

[Non, moi c'est court xD Et ça promet *.*]


Killian était joyeux. Il n'était plus seul, enfin ! La perte d'Emy l'avait laissé dans un état désastreux, sans parler de la violence d'Alexander il y avait quelques temps de cela. Mais tout allait s'arranger. Il n'était plus seul. Il avait quelqu'un sur qui veiller, quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui pourrait le comprendre. Ils pourraient mieux gagner leur vie et se trouver une maison. Et puis...

Mais le temps n'était pas encore venu : pour cela, il fallait s'occuper du cas d'Alexander. Lui permettre de redevenir comme avant ! Le blond tournait avec enthousiasme la cuiller dans la marmite, un sourire figé sur son visage tout rose.

-Je suis désolé, mais je dois te garder comme ça, sinon tu vas vouloir partir.

Son Alexounet à lui tout seul allait revenir à la maison, la la la la ♪ D'ailleurs, il était à moitié à la maison, là tout de suite. Disons qu'il y était physiquement, plus ou moins de son plein gré.

-Ce qu'il s'est passé ? Et bien, il y a des bandits qui t'ont assommé pour prendre ta bourse, alors je t'ai récupéré.

Ou comment arranger la vérité à sa sauce. Le jeune homme ajouta une espèce d'herbe dans sa mixture et enrichit le foyer d'une petite bûche pour laisser la soupe mijoter tranquillement, avant de laisser sa cuiller et de s'approcher de son invité.

-Ne t'en fais pas, je ferai la cuisine et je m'occuperai de toi.

Il s'agenouilla en face de lui, radieux. Une lueur étrange brillait dans son regard, une lueur qui ne signifiait rien de bon pour qui connaissait l'apprenti exorciste.

-N'est-ce pas fabuleux que d'être l'hôte de Tonton Killian ?


Il sourit en promenant ses doigts sur la joue du conteur. Cela faisait si longtemps... ! Il avait une folle envie de... non, Killian, tiens toi un peu. Il glissa sa main dans les cheveux d'Alexander sans se départir de son air ravi. Son regard de ciel ne quittait pas son invité.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Jeu 10 Déc - 1:10

(Niouhou, ton post m'a inspiré, j'ai répondu vite du coup XD même si c'est toujours un peu court mais bon)

Partir lui ? Non, il était heureux de revoir Killian, alors il ne risquait pas de s'enfuir...néanmoins...quelque chose l'inquiétait. Le jeune exorciste était très amical, peut-être même trop. La petite voix étrange qu'il entendait parfois dans sa tête revenait au fur et à mesure, murmurant tout bas quelques avertissement qu'Alexander avait bien entendu. Il fallait qu'il se libère, maintenant ! Il remua sa main gauche, sentant un peu de pouvoir se répandre dans son bras, mais impossible de se détacher : il était encore beaucoup trop affaiblit, et Killian avait eu l'intelligence de nouer ce bras là plus que l'autre. La main droite, de son côté, était une main tout à fait normale, et resta donc sagement attachée sans rien dire de plus. Bon, il était coincé pour l'instant, autant rentrer dans le jeu de Killian non ?

"J'ai encore été imprudent...enfin, merci de m'avoir secouru ! Et ne t'inquiètes pas, je suis content de te voir, je ne partirais pas maintenant."

Son sourire était assez franc, vu qu'en effet il était content de revoir l'exorciste. Mais néanmoins, il était facile pour un œil exercé de voir qu'Alexander était quelque peu sur ses gardes...et quelqu'un qui se méfie peut être imprévisible s'il n'est pas entravé n'est ce pas ? Et voilà que le jeune Killian délaissait son étrange mixture pour s'approcher du conteur, une drôle de lueur dans le regard. Quelque chose d'étrange...de fou ? Décidément, ça n'allait pas, il était totalement à la merci de son ancien compagnon...et si ce dernier voulait se venger ?

"C'est...très gentil Killian...Mais tu ne va pas me laisser attaché tout le temps ? Tu sais bien que je n'aime pas reste immobile trop longtemps hum ?"

Grand sourire, il était de plus en plus inquiet, et quelque chose dans son sourire le disait légèrement. Il sentit soudain la main de Killian se promener sur sa joue, puis se glisser dans ses cheveux, une caresse très agréable, si douce...Quelque peu gêné, le conteur détourna le regard, bien que cela ne lui déplaisait pas, un peu de douceur...ça lui avait tant manquer un peu d'affection innocente ! Sauf que Killian ne ressemblait plus au gamin innocent qu'il avait connu avant de disparaître. Il était très entreprenant et très étrange, une toute autre personne. Dans la tête d'Alexander, la petite voix continuait de murmurer un peu plus fort qu'il vaudrait mieux se débarrasser de se gêner et partir. Mais il ne risquait rien après tout, Killian ne lui ferait pas de mal...n'est ce pas ?

"Tu...es un peu étrange non ? Et puis, les bases de la politesse dont je t'avais parlé il y a longtemps, tu as déjà oublié ? Il est impoli d'attacher un invité, un ami qui plus est, que l'on reçoit...chez soi."

Un peu d'humour...il ne lui restait que ça comme défense devant cette situation inconfortable.
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Sam 12 Déc - 1:47

[Mais non c'est pas court xD Et moi aussi du coup x)]


-Ce n'est pas grave, tu vas t'habituer. Ce n'est pas si terrible d'être attaché.

Il retira sa main et baissa les yeux d'un air soucieux. Si les opérations duraient plusieurs jours, comment est-ce qu'il allait faire ses besoins naturels ? Bah, on verrait bien. Mais il n'était pas question de le détacher avant qu'on se soit occupé de lui convenablement. Et qu'on lui ait coupé la main dans le pire des cas.

Killian reporta son attention sur son invité, et un sourire renaquit sur ses lèvres closes. Depuis quand se souciait-il de la politesse ?

-Hm, Alex, tu m'as manqué.


Une irrésistible envie de le toucher à nouveau s'empara de lui, et il caressa sa joue du dos de la main avec une satisfaction évidente. C'était comme confirmer sa présence, s'assurer de son authenticité en s'enivrant du contact de sa peau et de ses yeux clairs. Il passa alors son pouce sur les lèvres entrouvertes de son prisonnier, et cela attisait terriblement une flamme tout juste éveillée.

-Alexander, Alexander, Alexander...


Ce murmure le réconfortait. Il n'était plus seul. Alex était revenu, et il allait rester pour toujours. Le jeune homme s'approcha davantage ; il était à genoux tout près de lui. Etait-ce de l'avoir à sa merci qui l'exaltait de cette manière ? Ou bien le manque désespérant d'amour avait pris une place plus importante qu'il ne l'aurait voulu durant toutes ces années...

Il ne voyait pas le trouble de son ancien ami. Il était bien trop obnubilé par ses yeux bleus, par son visage, par tous ces jolis muscles comprimés sous la corde. Comment aurait-il pu remarquer l'inquiétude qui crispait son cher conteur ?

Son sourire ne s'effaçait pas. Ce n'était pas un sourire inquiétant, mais un sourire changeant, parfois tentateur, parfois un peu gêné, parfois simplement heureux. La folie semblait s'être rangée pour le moment, au profit d'une ardeur depuis si longtemps refoulée.

Avant qu'il ait pu se retenir, il avait goûté à nouveau à Alexander. Ses lèvres étaient douces. Chaudes. Appétissantes. Familières. Délicieuses.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Jeu 17 Déc - 19:24

"Tu me connais, je suis comme un oiseau ivre de liberté, je n'aime pas être entravé ou mis en cage..."

En parlant d'oiseau, où était donc Elias ? Il aurait bien eu besoin du faucon en ce moment même pour l'aider à se libérer, d'une manière ou d'une autre. Mais étrangement, son compagnon animal n'était pas d'accord pour agir, car Alexander sentait bien qu'il était dehors, en train d'attendre. Étrange, il faut dire que le faucon se montrait quelque peu distant depuis le "changement" chez le conteur. Tiens, Killian baissait les yeux, se plongeant dans ses pensées...il en profita donc pour remuer un peu, tenant de desserrer ses liens, libérer au moins l'une de ses mains...mais visiblement, l'exorciste était aussi devenu expert en nœud de corde et autres réjouissances destinées à entraver quelqu'un. Il tenta néanmoins un léger sourire.

"Je dois avouer...être content de te revoir."
*Même si les circonstances ne sont pas très agréables...*


Le pouce de Killian caressa ses lèvres entrouvertes, interrompant les paroles d'Alexander. Étonnement, il ne se sentait pas si mal que ça...enfin si, les liens le gênaient et la situation était assez défavorable, mais quelque chose en lui semblait se réveiller. Un sentiment lointain, qu'il avait déjà ressenti il y a longtemps envers un tout jeune et innocent exorciste, alors qu'il se tenait à ses côtés pour une quête qui avait tourné d'une bien mauvaise manière. Dans sa tête, l'étrange petite voix continuait de le mettre en garde : ne pas faiblir, se concentrer pour récupérer ses forces et se libérer...avoir sa vengeance contre cet imprudent qui...non, il ne voulait pas. Il ne voulait plus faire de mal à Killian. Surtout lorsqu'il voyait ce dernier sourire d'une si belle manière, cela lui réchauffait le cœur, et cet étrange sentiment sans nom depuis longtemps endormi se réveillait lentement en lui.

*Arrête de me regarder ainsi Killian...*

Il remua un peu, mal à l'aise, quelque peu gêné...mais s'arrêta net lorsqu'il sentit les lèvres de l'exorciste se souder aux siennes. il reconnu aussitôt leur goût, leur chaleur, leur douceur...comme dans le labyrinthe blanc, sauf que ce baiser là était...beaucoup plus enivrant. Tout son être vibrait et, cette fois-ci, il répondit vraiment, bien qu'un peu timidement, comme s'il avait lui-même du mal à y croire. La désagréable voix dans la tête s'était tue, et ses yeux s'entrouvrir légèrement, cherchant le regard de l'exorciste pour pouvoir s'y noyer allégrement.
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Mar 29 Déc - 1:33

Tout était parfait. Tout était tellement parfait ! Son cœur meurtri s'emballait, cognait très fort dans sa poitrine. L'espoir le berçait à nouveau, et c'était si doux...
Il glissa ses doigts dans les cheveux d'Alexander sans rompre ce contact enchanteur.

Tu sais, une fois que je t'aurai fait opérer, je te garderai peut-être attaché. Comme ça je serai sûr que tu resteras avec moi pour toujours.

L'esprit de Killian avait complètement lâché prise. Il était comme un enfant qui retrouve son jouet préféré.

Il fait chaud, n'est-ce pas ?

Le pantalon d'Alexander disparut mystérieusement. Celui du blond ne tarda pas non plus, et s'ensuivirent bientôt des retrouvailles assez exiguës, dont la volupté dut se faire sentir à des kilomètres à la ronde.

Un bon moment plus tard, l'atmosphère tiède s'évanouissait lentement ; le soleil avait continué sa promenade dans le ciel jusqu'à les regarder sous un autre angle. Killian gisait à même le sol de terre battue, yeux mi-clos, serein. Un sourire évanescent éclairait de temps à autre son visage.

-Je vais partir un moment. Il faudra que tu sois sage.

Ceci dit, il se releva et enfila ses vêtements éparpillés autour de lui. Il eut un regard affectueux vers sa poupée, toujours attachée au tronc, telle une prisonnière au mât d'un navire de pirates. Killian en était le capitaine ; et si ce n'était le supplice de la planche qui attendait son invité, celui-ci n'en demeurait pas préférable.

-Cela ne devrait pas prendre plus de quelques heures, ne t'en fais pas.

Il attrapa un petit sac en toile, embrassa le condamné sur le front et s'enfuit, laissant derrière lui une cabane soudainement très vide de sa fantasque présence.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Ven 1 Jan - 23:43

Le moment qui suivit ce si doux baiser fut quelque peu...incroyable. Qu'était devenu le petit garçon qu'Alexander avait connu il y a longtemps ? Une chose était sure, il avait totalement disparu, car le Killian de maintenant était un beau jeune homme, un vrai, cela ne faisait aucun doute. Et de plus, il aurait très mal imaginé une scène de retrouvailles comme celle-ci avec le petit et très jeune exorciste qu'il avait rencontré devant les mines abandonnées il y a plusieurs années. Bref après ce moment d'ivresse pour le moins agréable, Alexander...était toujours attaché à son poteau, à la différence prêt qu'il était quelque peu fatigué et que son très cher pantalon s'était envolé un peu plus loin. L'esprit encore embrumé, ayant du mal à réaliser ce qu'il venait de se passer, il ne répondit rien à Killian qui l'embrassa sur le front (geste affectueux qui lui fit assez plaisir) avant de partir pour, apparemment, plusieurs heures.

"Hors de question que je reste attaché plus longtemps...il sait pourtant bien que je déteste être trop enfermé...un esprit libre comme moi..."

Oui, un esprit libre comme lui ne devait pas être entravé ainsi. Bon, être à la merci des charmantes attention de ce cher et tendre Killian était une idée alléchante, mais maintenant, il était temps de se libérer, s'il devait en croire les paroles de la petite voix qui était revenue dans son esprit. Le joyau de sa main gauche se mit à luire et, immédiatement, il sentit un flux d'énergie parcourir son corps, une sensation de brulure douloureuses mais quelque peu euphorisante. Le conteur se mit à rire nerveusement, le visage déformé par la colère et, dans un grognement, se mit à forcer sur les liens. Après plusieurs minutes d'efforts, la corde se désséra , permettant au conteur de se séparer de ses entraves. Maintenant, il était libre. Première chose à faire : se rhabiller, ce qu'il fit évidement en récupérant son pantalon. Farfouillant la chaumière, il récupéra à peu près tout son équipement, dont sa chère dague qui retrouva son étui à la ceinture. Et maintenant ?

"Je ne sais pas ce qu'il a préparer, mais je me méfie..."
*Dépêche toi de partir, il ne te veux rien de bon !*
"Pourtant tout à l'heure..."
*C'était pour endormir ta vigilance !*
"Alors soit...je préfères l'attendre, pour en savoir plus."
*Mauvaise idée !*


Le joyau de sa main gauche s'arrêta de luire, et le conteur retrouva son calme pour le moment. Tournant en rond, il s'occupa en rangeant deux trois choses qui trainait, histoire d'atténuer un peu le bazar dans cette vieille cabane. Puis il aperçut la marmite qui chauffait et soupira. Toujours aussi insouciant ce Killian, il avait oublié le repas. Heureusement, le conteur s'y connaissait un minimum en cuisine et s'occupa donc de la mixture qu'il eut à peine besoin d'arranger : l'exorciste semblait assez doué en cuisine aussi. Il fallait juste qu'il surveille la mixture en attendant le retour du jeune homme. Tiens, il allait même chanter un peu en l'attendant !

"La maison est derrière, le monde est devant, nombreux sentiers ainsi je prends...à travers l'aube, au-delà de la nuit, jusqu'à la dernière étoile qui luit...lalalalala...."

Pour une fois, il semblait d'assez bonne humeur. On aura presque pu l'imaginer en tablier comme une ménagère attendant son mari...enfin, une image quelque peu étrange pour décrire un conteur-explorateur à moitié possédé par une pierre magique comme Alexander !
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Mer 13 Jan - 0:42

En quelques minutes, le chemin fut avalé jusqu'aux premières demeures d'Abellion. Killian parcourut des avenues, porté par un enthousiasme féroce. La route, il la connaissait par cœur, il l'avait imaginée tant et tant de fois, depuis qu'il avait préparé ce plan... Cet entrepôt, et puis, un peu plus loin, la grande tour après laquelle il fallait tourner à droite. On se rapprochait du but.
Oui, ce plan était magnifique. Sans faille. Et sur le point d'être réalisé ! A l'idée que son cher et tendre n'attendait que lui, attaché à son arbre au milieu de la cabane, le blond eut un frisson d'excitation.

Après une demi-heure de marche, croisant des dizaines de badauds sans les voir, il se dirigea vers une maison minuscule coincée entre deux imposantes boutiques du quartier marchand. Cette drôle de bicoque faisait plus penser à une tanière qu'à l'habitation d'un être humain. Mais peut-être que ce n'était pas un être humain... Un ours, alors ? Killian ne l'avait jamais vu de ses yeux ; il avait eu vent de ses talents grâce à des connaissances : “Ce n'est pas le meilleur, mais si tu te débrouilles bien tu pourras peut-être avoir un prix.”

Il se baissa, frappa à la petite porte.

-Quissé ?
-Je viens pour louer vos services.
-Entrez, entrez.

Un homme tout maigre, âgé d'une soixantaine d'années, tout ridé et très sec, ouvrit la porte.

-Cépourquoi ?
-J'ai besoin qu'on retire un objet magique de l'endroit où il s'est logé. Sur le corps d'un ami.
-Sur le corps ? Oùça ? Je ne veux pas traiter les parties sensibles de l'anatomie masculine. En revanche si c'est une femme, on peut s'arranger.
-C'est sur sa main.
-...ah.

Le vieux parut déçu. Il plissa les yeux en observant Killian, et ses sourcils broussailleux vinrent se toucher pour ne former qu'une épaisse ligne.

-Combien me proposez-vous ?

Le jeune homme sortit une bourse d'une de ses poches et la tendit à l'ancêtre. Il y avait à l'intérieur ses maigres économies, les maigres économies d'Alexander ainsi que les maigres économies de quelques types qu'il avait pu brigander.

-Vous plaisantez.
-Je peux vous offrir autre chose... qu'est-ce qu'il faudrait ? Je peux essayer de réunir plus d'argent... vous pourriez garder l'objet une fois que vous l'aurez enlevé !
-Ce ne sont pas des garanties. Je veux quelque chose de fiable.

Killian ne sut que répondre. Il ne possédait rien. Il n'avait plus le temps d'essayer d'amasser quoi que ce soit, et il ne pouvait pas laisser le conteur croupir dans la cabane pendant des jours. Son regard bleu se voila, et son interlocuteur sembla le remarquer.

-Vous n'avez rien n'est-ce pas ? ...je crois que j'ai une idée. Vous pourriez rester à mon service un moment afin de me dédommager.
-A votre service ?

La lueur d'espoir se raviva.

-Oui, cela fait longtemps que j'ai besoin d'un esclave. Heureusement que j'ai gardé une perle, au cas où. Vous êtes humain ?
-Euh... non. Je suis une goule.
-Prouvez-le.
-Je ne peux rien faire de jour.
-Hmmmm. Je prendrai des fers, au cas où. Pour trois mois, vous m'appartiendrez. En échange, je garde l'argent, et je vais aider votre ami. Cela convient ?
-Trois mois ?!
-Vous n'aurez rien de mieux ailleurs. Signez le contrat.

Killian hésita un moment. Esclave. L'es images fugaces des humiliations, des tortures et des viols lui traversèrent l'esprit. De toute façon, il n'avait plus rien. Il ne pouvait que tenter de récupérer son amant. Et puis, trois mois, ce n'était pas grand chose. Au moins il aurait un toit et une assiette.

-Il ne sera effectif qu'une fois l'objet enlevé.

-Ça me va.

Le vieux sourit, rangea le bout de papier qui portait une trace d'encre au nom du blondinet -lequel se demandait déjà comment il pourrait se soustraire à sa compagnie une fois qu'il aurait fait son travail, sans songer qu'il était bien naïf de croire pouvoir s'échapper des griffes d'un sorcier- puis se dirigea vers la porte : “bon, alors, guidez-moi jusqu'à lui !”.
Ainsi ce drôle de couple fit le chemin en sens inverse, vers le bosquet que gardait la cabane. Le soleil avait bien décliné et annonçait la fin de l'après-midi. Killian ouvrit joyeusement la porte, le cœur battant à tout rompre : “Coucou je suis rentr...” Il cessa de respirer en voyant que les liens reposaient sagement sur le sol sans plus retenir personne.

Affolé, il explora du regard la cabane de fond en comble jusqu'à s'arrêter sur une forme humaine : Alexander. Alexander était toujours là ! Il put respirer à nouveau, bien que le mauvais pressentiment que les choses n'allaient pas aussi bien se passer que prévu l'ait assombri. Il ne voudrait jamais se laisser faire.

-Je reviens,
jeta-t-il en se retournant sans lui laisser le temps d'apercevoir le nécromant qui patientait derrière lui. A celui-ci, il expliqua rapidement : “Il s'est détaché, ça ne va pas être facile... vous n'auriez pas un sort pour l'immobiliser ? L'endormir ?
Le vieux sembla contrarié.
-Poussez-vous.
Il commença à se concentrer, puis entra dans la cabane, en dirigeant ses mains vers le seul être vivant qui l'habitait, tout en psalmodiant. Et Killian se mit à prier.
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Alexander Drachen
Conteur ~ Explorateur

avatar

Nombre de messages : 428
Origine : Cherches et tu trouveras...ou pas
Camp : Neutre-Mauvais à tendance indifférent

Conjoint : Ma conscience


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Frapper avec ma jolie dague, et donner de puissants coups avec mon bras gauche, qui ne ressent pas la douleur.

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Jeu 14 Jan - 13:23

Alors qu'il surveillait tranquilement la mixture, chantonnant comme un bienheureux, Alexander entendit son exorciste préféré revenir. Tournant légèrement la tête, il lui fit un signe de la main, un peu surprit de ce retour quelque peu...froid. Peut-être que Killian espérait garder attaché l'explorateur intrépide, mais il n'en était pas question. Il aimait être libre de ses mouvements, donc hors de question de rester ligoté, non mais ! Tiens, mais il semblait...parler à quelqu'un ? Ah, cela ne lui disait rien qui vaille, aussi il reposa gentiment la louche dans la marmite et s'apprêta à se retourner, mais une sensation bizarre semblait s'emparer de lui. Puis, ce fut un flash soudain, et le jeune conteur se retrouva dans un immense espace noir. Où était-il donc ?

"Je t'avais dit qu'il manigançait quelque chose."

Dans l'obscurité, une lueur orangée se matérialisa et prit la forme d'un humain. Alexander comprit bien vite : il était simplement dans un recoin de son esprit, là où se nichait la volonté du joyaux sur sa main.

"Ce n'est pas la faute de Killian !"
"Bien sur, bien sur...mais là, tu as affaire à un sorcier. Tu vas avoir besoin de moi."
"Pas devant Killian, je ne veux pas l'effrayer !"
"Tu veux...mourir, Alexander Drachen ?"

Le conteur hésita un instant, puis s'approcha de la lueur orangée. La touchant du doigt, il sentit cette sensation de puissance devenue si habituelle l'envahir. Et soudain, tout s'effaça. Il était de retour dans le cabanon de bois, et seulement quelques secondes s'étaient écoulées. Se retournant totalement, il fit face à un vieux bonhomme qui, les mains dirigées vers lui, semblait psalmodier. Un sortilège, c'était donc ça. Le conteur, une flamme orange vivace dans les yeux, s'élança soudain vers le sorcier, avant que ce dernier ne puisse réagir. Son poing, dépourvu du gant qui camouflait le joyau, attrapa le vieil homme par le cou et, en quelques fractions de seconde, le fit voler à travers la pièce, avec en prime un atterrissage musclé contre un mur. IL n'était sans doute pas mort, mais bien hors course pour le moment. Puis, se retournant vers Killian, Alexander redevînt soudainement calme et se contenta de dire d'un air neutre :

"Le repas est prêt...je l'ai surveillé en attendant ton retour. Et j'ai faim."

Comme pour appuyer ses propos, l'estomac du conteur se mit à grogner légèrement. Se retournant, il commença à se diriger vers la marmite mais, au bout de quelques pas, sentit son corps tout entier s'engourdir. Chancelant, il se rattrapa au mur et s'y appuya. Même s'il avait interrompit le mage, le sortilège de ce dernier avait commencé à le toucher, du moins en partie. Il n'était ni paralysé, ni endormi, mais tout son corps semblait peser deux fois plus lourd. Soupirant de lassitude, il tourna son regard vers Killian et lui demanda :

"Je n'ai pas besoin...d'un mage de pacotille...d'accord ?"

Puis, il ajouta, soudain quelque peu...inquiet.

"Ce genre de sorcier est normalement très cher à recruter, et je sais que tu es aussi riche que moi...que lui as-tu promis pour qu'il accepte de t'aider ?"

La pierre ? Possible que ce soit cela...et l'idée que son très cher joyau soit mis ainsi aux "enchères" l'énervait quelque peu. C'était hors de question ! C'était sans doute ça, qu'aurait-il pu lui proposer d'autre, à ce vieux sorcier très antipathique aux yeux d'Alexander ?
_________________
Chaque légende a sa part de réalité...
Chaque légende à son côté obscur
Chaque imprudence a son prix...


Alexander's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian
۩ Apprenti exorciste ۩

avatar

Nombre de messages : 1043
Origine : Quelque part en France.
Camp : Instable

Conjoint : Plus personne.


Fiche personnage
Relations:
Capacités: Manger. Dormir. Hmmm euh c'est tout o_o'

MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   Mar 26 Jan - 0:34

Les choses ne se passèrent absolument pas comme prévu. Tout s'effondrait à nouveau. Le mage, dans lequel résidaient tous ses espoirs, ses économies, et sa liberté, était entassé dans un coin de la cabane, inerte. Alexander l'avait écarté d'un simple revers de main.

L'auteur de cette machination restait effaré devant les débris de son rêve. Sa vision se brouilla. Il se força à rester lucide, à tenter de réfléchir, vite, à trouver quelque chose pour rattraper la situation. Mais il était incapable de faire un seul mouvement, incapable d'attacher de nouveau le conteur, incapable même de lui résister une minute. Il maudit cette faiblesse qui le condamnait à ne jamais pouvoir changer le cours des choses, à ne pas pouvoir protéger les siens.

Il ne put répondre aux questions d'Alexander. Il pouvait à peine respirer. Il ferma les yeux, refoulant des larmes brûlantes, et tenta de se calmer.

-S'il te plaît. Laisse-le s'occuper de toi.

Ses jambes étaient en coton. Il s'accroupit lentement pour s'asseoir sur le sol, qui lui semblait tanguer de façon étrange. Il rouvrit lentement les yeux pour chercher Alexander, qui visiblement n'était pas en très bon état non plus.

-S'il te plaît.

Sa voix était faible.

Il avait plus que jamais l'impression de n'être rien, de n'avoir jamais rien été, de n'avoir aucun avenir. Il ne possédait rien. Il n'avait plus personne. Il s'était raccroché à des chimères, il avait lamentablement tenté de trouver un sens à sa vie dans des illusions.

Dieu le punissait d'avoir péché. Dieu le punissait d'avoir volé, d'avoir fréquenté des hommes, d'avoir délaissé la prière et les bonnes oeuvres. Dieu reprenait tout.

Killian se sentait affreusement mal. Il aurait voulu trouver le père Christian, vite, et tout lui raconter pour avoir une chance d'atteindre le pardon, avant de quitter ce monde dans un soupir. Mais le prêtre n'était pas là, et le blond n'était pas mourant non plus.

Pouvait-il encore se permettre d'espérer sauver une âme, si ce n'était la sienne ?
_________________

Un clic par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons nous dans la rue, tant que le loup...n'y est pas ? (PV Killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Stories :: Agnosia :: Abellion :: Bas quartiers -